Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 10:09
Romain  SLOCOMBE  ( suite )

Lundi 8 juin 1942, Sadorski a rendu sa justice. Cela s'est passé il y a une heure et tout est raconté à la fin de "L'affaire Léon Sadorski" ( voir ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2018/05/romain-slocombe-8.html ) dont je conseille de relire le dernier chapitre juste avant de commencer la lecture du deuxième tome,

L'étoile jaune de l'inspecteur Sadorski : l'inspecteur principal adjoint ( IPA ) Léon Sadorski de la 3ème section des Renseignements Généraux à la préfecture de police de Paris ( dans la pratique lui et ses hommes enquêtent sur les étrangers et les Juifs non terroristes) bénéficie de quelques jours de congés, cela signifie accompagner Julie Odwak rendre visite à sa mère. Julie vient de fêter ses 15 ans, elle vit désormais seule, ses parents sont juifs et ont été arrêtés. Sadorski prend aussi le temps d'aller se confesser. Il ne se prive pas de dénoncer anonymement le patron d'un bar-tabac qu'il soupçonne d'écouter la radio anglaise. Il se promène à vélo en banlieue et va pique-niquer avec sa femme Yvette et découvre le cadavre d'une femme. 

Abominable Sadorski dans l'horreur du Paris occupé de l'été 1942 ! Depuis le dimanche 7 juin, le port de l'étoile jaune est obligatoire pour les juifs. Toute infraction implique un internement dans les camps de Drancy, Beaune-la-Rolande, Pithiviers, Royallieu près de Compiègne ou à la caserne des Tourelles à Paris ( c'est là qu'est détenue la mère de Julie ). Ces camps ne sont qu'une étape, la note de service de l'occupant est très claire : "fournir cent mille juifs pour le camp d'Auschwitz ... dans l'intérêt de la production d'équipements pour la Waffen SS". Nuit et brouillard.

La Résistance s'organise et réagit par des attentats, comme celui du bar-tabac "Chez Moreau". L'explosion d'une valise bourrée d'explosifs a fait deux morts et plusieurs blessés graves. Les Brigades Spéciales ( BS ) dont le personnel fréquentait les lieux étaient visées. Les Brigades Spéciales de la PJ enquêtent sur les ennemis intérieurs. Parmi les terroristes, plus de 50 pour 100 sont juifs. Alors l'IPA Sadorski, fin connaisseur des milieux juifs et dont la réputation de flic efficace et expérimenté n'est plus à faire, va symboliser le rapprochement entre les RG et les BS. L'enquête s'oriente vers les communistes et leurs membres armés, le détachement Valmy.

Ce deuxième opus avec l'IPA Sadorski comme personnage principal laisse une large place à l'enquête, avec des planques interminables, des filatures à perdre haleine, des études balistiques déterminantes. Il interroge et pour impressionner il brandit et place sa carte professionnelle sous le nez de ses interlocuteurs. Rusé Sadorski, perspicace Sadorski, efficace Sadorski ! Mais il laisse le sale boulot aux autres et du sale boulot il y en a à cette époque.

L'Histoire n'est pas oubliée. Romain Slocombe s'appuie sur ses recherches minutieuses dans les archives de l'époque. Il nous parle cinéma, nous explique comment est organisée Radio-Paris créée par les allemands et nous présente les véhicules électriques de l'époque. Il explore les arcanes du Parti Communiste de l'époque, évoque Jacques Duclos et le Colonel Fabien. Pour le PC finie la Drôle de Guerre, fini le Pacte germano-soviétique, place à l'action et aux règlements de compte. L'auteur nous fait visiter les jardins et l'hospice de Bicêtre. Le lecteur croise Dora Bruder si chère à Patrick Modiano. Et puis à l'aube du 16 juillet 1942, l'opération "vent printanier" commence. L'Etat français collabore ouvertement avec les nazis sur la "question juive". René Bousquet, Emile Hennequin donnent les ordres. 7000 policiers et gendarmes obéissent. C'est la Rafle du Vél d'Hiv que Romain Slocombe relate dans plusieurs chapitres à la lecture poignante : une détention sordide avant les camps de la mort. Nuit et brouillard.

Enigmatique Sadorski, une véritable ordure mais il protège Julie et s'efforce de sauver Chana. Avec un tel personnage principal, le récit de Romain Slocombe pourrait lasser voire rebuter. L'auteur réussit à attiser la curiosité, à surprendre et bien sûr à passionner. Un récit écrit avec beaucoup de coeur, de rage et de lucidité pour ne pas oublier qu'à cette époque un régime fasciste légal par un concours de circonstances dirigeait la France.

 

Romain  SLOCOMBE  ( suite )
Partager cet article
Repost0

commentaires