Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

28 février 2019 4 28 /02 /février /2019 17:23
Luke McCALLIN  ( suite )

La maison pâle : que s'est-il passé pour le capitaine Gregor Reinhardt de l'Abwehr après sa délicate enquête menée en 1943 à Sarajevo et qui avait mise en cause un général allemand ( voir ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2018/04/luke-mccallin.html ) ? Il a connu la défiance, a été envoyé en Grèce et à Belgrade d'où l'armée du Reich a dû battre en retraite devant l'avancée soviétique. En octobre 1944, il est à Vienne pour intégrer le Feldjägerkorps chargé pour le Haut commandement des forces armées de maintenir la discipline dans les bases arrières de l'armée. C'est la police militaire, elle détient des pouvoirs très étendus.

Sarajevo, mars 1945. La situation militaire tourne à la déroute et à la panique. L'armée allemande a perdu pied, les Oustachis font régner la terreur, la région est sous la menace directe des Partisans et des soviétiques. A qui imputer les charniers que Reinhardt a découverts ? Aux Ouchtachis, aux Partisans de Tito, à l'armée allemande ? Des corps calcinés, des exécutions sommaires... la terreur règne. Même le Bureau des crimes de guerre où officie le commandant Dreyer est impuissant. Reinhardt et Dreyer se connaissent bien et s'apprécient.

Sous l'oeil expert de l'ex-inspecteur de la Kriminalpolizei, ce qui pourrait être un charnier d'exécutions sommaires devient une scène de crimes où sont caché bien des mobiles. Le récit fait la part belle à l'enquête : autopsies, interrogatoires, vérifications interminables des Soldbuchs, disparitions de témoins, indics menacés. L'enquête est polluée par l'attitude arrogante et dominatrice des Oustachis du sanguinaire Bunda qui tient à sa merci les autorités civiles de Sarajevo. La population est muette de peur. Les Feldgendarmes sont peu coopératifs et encore moins le Bataillon disciplinaire des Balkans 999 ( le manque de soldats dans les rangs allemands a conduit à la création d'unités incorporant des repris de justice et des auxiliaires étrangers volontaires principalement grecs et albanais ) . La hiérarchie de Reinhardt serait même prête à étouffer l'affaire.  Dés qu'il est persuadé de progresser, les pistes s'interrompent brusquement sur de nouveaux cadavres où bien à la Maison pâle le nom donné au quartier général oustachi, un lieu d'horrible réputation sur les rives de la rivière Miljacka.

C'est un Gregor Reinhardt nouveau qui rythme ce récit, après s'être libéré de l'alcool, il entraine le lecteur dans un contexte noir et cruel et dans une enquête passionnante en même temps que l'auteur nous fait découvrir la face cachée d'une armée allemande en déroute. Imperturbablement, avec l'aide de Suzana Vukic qui va lui permettre d'entrer en contact avec les Partisans, Reinhardt persévère dans sa recherche de l'indice qui enclenchera la découverte de la vérité. Ce deuxième opus de la série imaginée par Luke McCallin s'est bonifié par rapport au premier, plus condensé avec une large place au volet policier et un contexte historique délicat à aborder mais habilement traité. Sarajevo est prise par les Partisans de Tito le 6 avril 1945, la Wehrmacht s'est repliée vers l'Allemagne. La fin est proche mais Reinhardt a d'autres combats à mener.

 

Luke McCALLIN  ( suite )
Partager cet article
Repost0

commentaires