Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

19 avril 2020 7 19 /04 /avril /2020 05:40
Patricia RAPPENEAU

Le parvis des assassins : j'ai été très vite emporté par la lecture de ce roman policier historique. Patricia Rappeneau réussit à captiver dés les premières pages. Il y a le chantier de Notre-Dame de Paris et bien sûr la curiosité est attisée. Nous sommes en décembre 1306. Le récit commence au pas de course, la course d'Erlend Goidenhove un ado, heureux est fier, son père Ulrich est le proviseur du trésor, une fonction délicate puisqu'il est responsable de la gestion financière de ce chantier grandiose.  Quelques mots d'Histoire et déjà une catastrophe. Un cadavre est retrouvé dans la loge du proviseur. Tout accuse le père d'Erlend qui va devoir se transformer en fin limier pour découvrir le vrai coupable et surtout rétablir l'honneur de son père. 

Quelques mots d'Histoire et j'ai beaucoup appris. L'auteure a choisi de parsemer son récit de mots de l'époque, de personnages ayant vraiment existé tout comme ces lieux et rues de Paris aujourd'hui parfois disparus. Juste ce qu'il faut d'Histoire, pour faire plus vrai. J'ai souvent pensé à l'immense travail de recherches effectué pour que ce voyage dans le temps soit crédible. Le glossaire et les notes à la fin du roman sont utiles et instructives. Tout est crédible avec en plus cet agréable équilibre entre Histoire et aventure. Et le charme opère !

Quelques mots d'Histoire et des péripéties en cascade. Des filatures, des expéditions nocturnes, un complot, des évasions, des galeries souterraines. Pas une minute de répit. Jacques de Molay commandeur des Templiers et le roi Philippe le Bel entrent en scène ! Erlend est le narrateur. C'est un héros intrépide et habile mais qui parfois doute et cela le rend encore plus attachant. Il est aidé par d'autres ados, filles et garçons. Il y a aussi une bohémienne et Modo, quasi géant, un peu idiot, revenu de croisade la langue coupée par un barbare. 

Quelques mots d'Histoires, des aventures épiques et de la bonne humeur. C'est aussi un roman social avec notamment le clergé omniprésent à l'époque, des professions  puissantes et des marchands venus de toute l'Europe. Le Parvis des assassins n'est pas sans rappeler Notre-Dame de Paris, le grand roman, mais cette fois la fin est heureuse. Ce roman est aussi destiné aux jeunes lecteurs qui y trouveront détente et pédagogie. 

Bibliographie de Patricia Rappeneau ici  

Éditions  La Bouinotte  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires