Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

25 septembre 2020 5 25 /09 /septembre /2020 16:26
Pierre  HANOT

Aux vagabonds l'immensité : l'auteur est originaire de Metz où il est né en 1952. Dans ce roman il fait le récit d'événements méconnus ou oubliés survenus dans cette ville en juillet 1961. A cette époque, Metz compte une communauté maghrébine, main d'oeuvre bon marché qui vit dans des bas quartiers. Parmi cette communauté le FLN ( Front de Libération Nationale ) et le MNA ( Mouvement National Algérien ) s'affrontent pour le leadership de l'indépendance algérienne et pas seulement sur le terrain politique. Ces règlements de compte font parfois des victimes parmi la population locale. Un climat d'insécurité règne à Metz.

Metz est aussi une ville de garnison. Le 1er Régiment de Chasseurs Parachutistes y a été rapatrié d'Algérie le 8 juillet 1961. Le 1er RCP a combattu en Indo puis en Algérie où il a basculé du côté des colons insurgés : coup d'Etat, putsch des généraux, insurrection ratée. La sanction est tombée : le 1er RCP est rapatrié à Metz, le trou du cul du monde pour nombre de ses engagés. 

La soirée du 22 juillet va mal tourner, les échauffourées aux poings sont remplacés par les poignards puis par les armes à feu. C'est le chaos, une vraie boucherie, "trois cents paras déferlent sur la ville à la chasse aux Maghrébins".

Pierre Hanot relate ses événements tragiques à travers le portrait de quelques anonymes. Il y a Marcel, enseignant et syndicaliste pacifiste impliqué par hasard, tout comme Noureddine ou Jean Marie. André, professionnel du 1er RCP et Michel, un appelé, témoignent de ces journées telles que les ont vécu les militaires. Je m'attarderai un peu plus sur Christiane, une jeune et belle jeune femme qui aurait pu personnifier l'entente entre deux communautés et que cette tragédie va poursuivre bien après 1961. Sa vie personnelle sera à jamais brisée parce que la police fermera les yeux face à ces événements. Et puis il y a Hocine, extrémiste du FLN qui voulait déclencher une insurrection sur le sol métropolitain.

Le roman de Pierre Hanot est court ( à peine plus de 200 pages ) et intense. L'aveuglement de jusqu'au-boutistes est scandaleux et le lecteur sent inéluctablement venir une tragédie que les personnalités attachantes et émouvantes de Christiane et Noureddine ne font qu'accentuer. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires