Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

30 septembre 2020 3 30 /09 /septembre /2020 18:07
Jean-Marie  AUGUSTIN

L'interdit vestimentaire du Moyen Âge au voile islamique : j'aime les livres d'Histoire lorsqu'ils parlent d'une thématique à travers les siècles. Ce court livre de Jean-Marie Augustin ( qui a enseigné l'Histoire des institutions ) ne déroge pas à la règle avec sa rigueur et sa précision historique, des détails seulement lorsqu'ils aident à comprendre, une chronologie bien mise en évidence pour souligner une évolution et les faits, rien que des faits sans prendre parti ni juger et cela est fondamental lorsqu'une problématique reste très actuelle. Cela contribue à comprendre et à expliquer le présent. C'est une des grandes fonctions de l'Histoire.

De nos jours le port du voile islamique en France fait débat, il divise jusqu'à obliger à légiférer. Mais ce n'est pas nouveau, l'interdit vestimentaire à ponctué l'Histoire de France avec peut-être à l'origine la religion chrétienne et saint Paul qui demande aux femmes de se couvrir les cheveux pour participer aux offices religieux. Mais ce code religieux n'est pas exclusif, l'habit révèle aussi le sexe ou l'appartenance sociale. Il y a eu des interdits vestimentaires au nom de la morale ( pas de luxe ostentatoire sous Charlemagne ). Ce peut être aussi un choix politico-économique comme depuis la Renaissance jusqu'à la Révolution pour limiter les importations de biens précieux. Ces interdits s'appliquent indifféremment aux hommes et aux femmes. Mais périodiquement les motifs religieux refont surface comme sous le règne d'Henri III ( roi de France de 1574 à 1589 ). 

La Révolution française va simplifier l'habit avec des coupes pratiques et sans artifice. Le port de la cocarde tricolore sera un temps obligatoire. Les prêtres se voient proscrire la soutane dans l'espace public en 1792. On assiste aussi à une masculinisation progressive de l'habit féminin qui n'aura de cesse s'affirmer. Georges Sand, Colette ou la sportive Violette Morris furent pionnières en la matière. Le développement de la bicyclette à la fin du XIXème siècle et le travail des femmes en usine durant la Grande Guerre favorisent le port du pantalon par les femmes. L'après seconde Guerre mondiale voit se mêler la tradition chez les adultes et l'anticonformisme chez les jeunes dont la haute couture finira par s'inspirer. Le pantalon pour les femmes restera source de querelles entre ministres. Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, obtient début 2013 l'abrogation d'une vieille ordonnance de 1800 qui interdisait aux femmes de s'habiller en homme sans autorisation. Le principe d'égalité entre les femmes et les hommes a pris le pas sur la morale et la religion.

Le récit de l'auteur fourmille d'anecdotes sur des époques surannées où le tragique côtoie parfois le comique. Des illustrations permettent de visualiser des tenues évoquées dans le texte.

Et le voile islamique dans tout cela ? Une petite moitié de cet ouvrage y est consacrée. L'affaire du collège Gabriel-Havez de Creil en septembre 1989 est l'élément déclencheur d'une querelle politique où se mêle laïcité et féminisme. Les racines religieuses du port du hijab ou du niqab n'ont pas de fondement religieux évident même si des courants musulmans le mettent en avant. L'auteur cite le Coran, le commente et le place dans le contexte historique au moment de son écriture. Missions parlementaires, débats politiques, querelles dans la rue se succèdent jusqu'à la loi de 2010 qui est décryptée, tant son contenu que les difficultés de son application et les démêlés judiciaires qui n'apporteront à ce jour aucune solution durable ni aucune amorce de dialogue pour arriver à un compromis entre Islam, laïcité et droit de la femme.

Merci à Librinova  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
I really like your beautiful blog. See you soon.
Répondre