Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 09:35
Lara  PRESCOTT :  "Nos secrets trop bien gardés"

Nos secrets trop bien gardés : cette histoire emmène le lecteur dans les années 1950 lorsque les USA et l'URSS s'opposaient dans une guerre que l'on appelait froide. Finalement il n'y avait peut-être pas un bon et un méchant mais seulement deux mondes différents, chacun avec ses zones d'ombre et ses folies. 

C'est l'histoire de trois femmes, Olga vit à Moscou, Sally est américaine et Irina vit à Washington après avoir fui l'URSS avec sa mère sans que son père puisse les accompagner. Ce trio est habilement choisi pour parler des relations américano-soviétiques dans les années 1950 et du mode de vie dans ces deux pays que tout oppose. D'un côté l'American way of live est mis en avant en suivant un groupe de dactylos et à l'Est Olga connaîtra le goulag pour avoir été la maîtresse d'un poète autrefois apprécié par Staline. Ces trois femmes sont tour à tour les narratrices. 

Ce roman est surtout l'histoire du livre "Le Docteur Jivago" de Boris Pasternak. Irina fut sa maîtresse et il s'inspira de cette liaison pour écrire ce roman qui lui valut le prix Nobel de littérature en 1958 malgré la censure. La CIA réussit à s'en procurer un exemplaire en langue originelle.

C'est là qu'entrent en scène Irina, modeste dactylo à l'Agence, et Sally espionne chevronnée. La fiction au service de la réalité car il est avéré que la CIA a favorisé l'introduction en URSS de mille exemplaires du fameux roman de Boris Pasternak avant que la censure ne publie une version conforme à la ligne officielle. Boris Pasternak fut contraint par le pouvoir soviétique de refuser son prix Nobel. Mais le monde avait pris conscience du vrai visage du communisme. 

Le travail d'Irina et Sally ne se résume pas à une simple affaire d'espionnage. Leur portrait sert à dénoncer la domination masculine qui sévit aux USA réduisant la femme au rôle d'exécutante dont le destin peut à tout moment être brisé pas seulement pour le succès d'une mission mais aussi dés que l'objet qu'elle représente n'est plus conforme au mode de pensée masculin. Une dictature politique à l'Est et une dictature masculine à l'Ouest ... 

Ce premier roman de Lara Prescott se lit comme un récit d'aventures. C'est aussi un témoignage historique avec des éléments de la biographie de Boris Pasternak très bien documentés. Le style de l'auteure évolue selon le contexte, il peut être épris de tendresse et d'humour, plein de suspense ou tragique selon les circonstances. La lecture est distrayante et instructive. Un livre recèle de multiples pouvoirs ... 

Lara Prescott : "Nos secrets trop bien gardés", titre original "The secrets we kept", USA 2019, traduction française de Christel Gaillard-Paris parue le 14 janvier 2020, Éditions Robert Laffont. ISBN 9782221238974.

Merci aux Éditions Robert Laffont  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires