Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 10:31
Frédéric  PAULIN  :  "La fabrique de la terreur"

La fabrique de la terreur : dernier épisode de la trilogie de Frédéric Paulin ( dite trilogie "Benlazar" ) sur le djihadisme moderne, le deuxième opus ( voir ici ) explorait les années 1996 à 2001. 

2010 à 2015, la chronologie détaillée des faits tragiques de la montée en horreur de l'islamisme radical figure en fin d'ouvrage, jusqu'à la nuit de terreur à Paris le 13 novembre 2015. Frédéric Paulin est un remarquable conteur. Il relie tous ces évènements entre eux en imaginant la vie quotidienne de personnages fictifs. Il y a Wassim et son amoureuse Maram, avec eux le lecteur vit la révolution du jasmin en Tunisie, premier éclair d'une révolution arabe qui va rapidement embraser la Lybie et l'Egypte puis l'Irak et en la Syrie avant d'exploser en Europe. Adel a choisi de réformer le système politique tunisien par la voie des élections. Wassim va basculer dans la clandestinité. Et puis il y a Simon le français de Lunel, musulman dérouté puis perdu dans son propre pays avant de devenir chair à canon d'un État islamique en Irak et au Levant. Désormais Ben Laden tué le 2 mai 2011 et Al-Qaïda représentent le passé, Daech représente l'avenir. L'auteur écrit au présent alors que des faits passés sont relatés, cela renforce l'impression d'action, le suspense et cela va jusqu'à provoquer des rebondissements.

Frédéric Paulin remet en scène les personnages principaux des deux opus qui ont précédé l'arrivée de la terreur en France. Mais l'être humain évolue, Tedj Benlazar que l'on imagine âgé, ronge son frein dans la solitude avant de tenter une dernière action d'éclat. Fini Arno le journaliste d'investigation, place à Réif le prof d'histoire-géo à Lunel et papa de deux garçons. Son couple va mal, c'est Vanessa qui a pris sa place de journaliste free lance là où les peuples se révoltent. Elle est contrariée dans sa démarche, impuissante, comme son père autrefois, à approfondir des faits d'apparences anodines mais qu'elle sent primordiaux. Son questionnement est fondamental " Pourquoi basculer dans l'extrémisme ? ". Elle va finalement et tout simplement s'efforcer de sauver quelques vies humaines.

Laureline Fell personnalise toute l'impuissance des services français à anticiper. DGSE - RG -DGSI fusionnés et réorganisés, comme si une réforme administrative pouvait être gage de réussite face à une menace qui a évoluée et qui ne recrute plus grâce à des réseaux humains financés par le blanchiment d'argent mais avec internet pour des attentats low cost. 

Le récit de Frédéric Paulin passionne, c'est un art de raconter et l'auteur le maîtrise à la perfection. Son récit est émouvant avec des personnages fictifs sensibles, fragiles, attachants et qu'on a envi d'aider par exemple lorsqu'on voit un jeune de 14 ans partir excité et joyeux assister à son premier concert. Il est sur un nuage de bonheur. Et sans cesse l'Histoire ramène le lecteur à une réalité de terreur avec des noms comme Mohammed Merah,  Molenbeek-Saint-Jean, Abdelhamid Abaaoud ou Charlie. 

Bardée de prix littéraires amplement mérités, la trilogie Benlazar démontre toute la pertinence du roman noir pour décrire et analyser l'état d'une société.

Frédéric PAULIN : La fabrique de la terreur. Parution le 5 mars 2020. Agullo Éditions, collection Agullo Noir. ISBN 979-1095718734.

Partager cet article
Repost0

commentaires