Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 09:14

Cay Rademacher est de nationalité allemande, né en 1965 à Flensburg dans le nord de l'Allemagne. Il est journaliste et vit dans le sud de la France près de l'étang de Berre. Il écrit des romans depuis 1996 dans lesquels l'Histoire est souvent présente. Depuis 2014 il publie les enquêtes du Capitaine Roger Blanc, gendarme en Provence. 

Il est l'auteur d'une trilogie de romans policiers historiques dont le héros récurrent est Frank Stave, Polizei-Oberinspektor à Hambourg immédiatement après la Seconde Guerre mondiale.

La trilogie hambourgeoise ( Frank Stave ) :

- L'assassin des ruines 

- L'orphelin des docks

- Le faussaire de Hambourg

 

Cay  RADEMACHER

L'assassin des ruines : nous sommes en janvier 1947 à Hambourg, zone d'occupation britannique. L'hiver est glacial, à l'exception de quelques quartiers ( souvent huppés ) la ville a été rasée par les bombardement, le rationnement est particulièrement sévère et la population civile manque de tout. C'est là que survit Frank Stave, sa situation de policier ne lui assure aucun passe-droit. Il est Polizei-Oberinspektor ou inspecteur principal de la police que l'occupant britannique a réorganisée dès mai 1945. Tous les anciens nazis sont censés avoir été licenciés mais certains ont sans doute échappé aux mailles du filet. Frank Stave a repris du service, il avait été mis au placard sous le IIIème Reich car classé "à gauche" mais il ne s'est jamais distingué pour son esprit de résistant. Stave dirige désormais une petite cellule spéciale d'investigation criminelle au sein de la police judiciaire dirigée par Cuddel Breuer, l'hôtel de police occupe un immeuble de onze étages épargné par les bombardements et situé Karl-Muck-Platz. Les statistiques de la criminalité sont désastreuses à Hambourg, il s'git de "criminalité de la misère" et encore les chiffres n'englobent pas la contrebande et le marché noir ...

"Nous avons une morte", c'est par cette courte phrase incongrue que l'inspecteur principal est informé de la découverte du cadavre d'une jeune femme dans les ruines près de la gare de Landwehr. Le corps sans vie est nu, étranglé avec un fin noeud coulant. Il s'agit d'autre chose qu'une rixe entre trafiquants ou qu'un drame de la jalousie dû au retour de prisonniers de guerre. Commence alors pour Frank Stave une quête qui va friser l'impossible : identifier la victime ! Il faut faire vite et dans la discrétion avant que la peur d'un assassin des ruines ne gagne la population, avant qu'elle n'en vienne a regretter le temps du Führer pendant lequel rien de tout cela ne serait arrivé. L'occupant britannique pourrait aussi être contesté alors l'inspecteur principal Frank Stave se voit adjoindre un officier de liaison britannique, le jeune lieutenant James C. MacDonald du gouvernement militaire britannique de Hambourg, c'est un soldat pas un détective. 

Le duo fonctionne bien. Le docteur Czrisni qui fait office de médecin légiste, un technicien de l'identité judiciaire et un inspecteur de la brigade des moeurs complètent l'équipe et le procureur Albert Ehrlich, un juif, instruit efficacement l'affaire qui se complique lorsqu'un nouveau cadavre est découvert, un vieil homme cette fois, également étranglé et dont le cadavre est nu. L'assassin des ruines a encore sévi.

L'enquête m'a captivé, elle est très crédible, jusqu'à la fin, le suspense et les rebondissements ne manquent pas. Elle permet aussi d'explorer Hambourg, c'est sans doute un des objectifs de Cay Rademacher  qui a accompli un véritable travail d'historien pour relater les privations du peuple allemand, réduit à retourner les gravats des ruines à la recherche d'hypothétiques moyens de subsistance. Le marché noir est devenu une institution que l'Office de lutte contre le marché noir n'arrive pas à endiguer. La ville est submergée par les réfugiés qui fuient l'est et l'ogre soviétique. Des nuées d'enfants, souvent orphelins,  errent dans les ruines. Frank Stave, la quarantaine, est un policier efficace et un citoyen allemand qui n'a pas été épargné par la guerre. En juillet 1943 son épouse Margarethe a été tuée lors des bombardements alliés de l'opération Gomorrah qui visait à détruire Hambourg. Frank a été blessé et en a gardé des séquelles, la cheville gauche bloquée il boite légèrement. 

A cette époque chaque allemand a un disparu parmi ses proches. Le Suchdienst ou "Office des disparitions" a réuni les dossiers de la Croix-Rouge et des Églises Catholique et Protestante pour créer le plus grand service de recherche au monde. Toutes les informations y aboutissent et alimentent dix-huit millions de fiches d'identité. L'une de ces fiches porte le nom de Karl Stave, le fils de Frank qui a disparu à l'âge de dix-sept ans sur le front de l'est après avoir adhéré à l'idéologie nazie. 

Habile et passionnant mélange de vie quotidienne méritant d'être découverte et d'un polar logiquement encré dans l'Histoire, cette trilogie ne déçoit pas et mérite toute notre attention.

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2020 7 15 /03 /mars /2020 17:30
Patricia  RAPPENEAU

Patricia RAPPENEAU est née en 1971 à Semur-en-Auxois ( 21 ). Elle a publié onze ouvrages sur les loisirs créatifs avant de mettre en scène Nathan Malocène, ex-militaire devenu détective privé, dans une série de romans policiers solidement encrés dans sa Bourgogne natale.

Série Nathan Malocène ( pour des détails, voir ici ) :

- Première enquête ( nouvelle publiée en 2014 )

- Requiem ( 2009 ) - A été réécrit et publié en mars 2020.

- Mission Malona ( 2012 )

- Coups de lune ( 2014 )

 

Autres romans :

-  "Enterré vivant" ( 2015 )

- "Mortelle guérison" ( 2013 ), roman dont l'héroïne, Léopoldine Lagrange, est anthropologue judiciaire. L'Histoire commence à occuper une place prépondérante dans l'oeuvre de Patricia Rappeneau.

- "Tout ce qu'ils méritent" est publié en mars 2017. C'est un roman policier historique; le gendarme André Colinot enquête, nous sommes en 1908 à Semur-en-Auxois.

- "Le parvis des assassins" ( mars 2020 ). 1306, la construction de Notre-Dame de Paris n'est toujours pas achevée ... 

 

Patricia  RAPPENEAU
Patricia  RAPPENEAU
Patricia  RAPPENEAU
Le premier "Requiem" ( 2009 )

Le premier "Requiem" ( 2009 )

Le nouveau "Requiem" ( mars 2020 )

Le nouveau "Requiem" ( mars 2020 )

Patricia  RAPPENEAU
Patricia  RAPPENEAU
Patricia  RAPPENEAU
Patricia  RAPPENEAU
Patricia  RAPPENEAU
Partager cet article
Repost0
10 août 2019 6 10 /08 /août /2019 17:00
Patrick Pécherot  ( avec Hannelore Cayre )

Patrick Pécherot ( avec Hannelore Cayre )

Patrick Pécherot est né en 1953 . Il a toujours travaillé dans le domaine social . Il écrit des polars avec un encrage fort dans le passé ( par exemple "L'affaire Jules Bathias", roman pour la jeunesse, recherches d'un adolescent sur son arrière-arrière-grand-père mort pendant la guerre 14 - 18 ). Polar ou polar historique ? Les deux mais il convient d'ajouter le qualificatif "noir" ... polar noir ou polar noir historique représente mieux l'oeuvre de Patrick Pécherot. Ses personnages sont des gens ordinaires ( les portraits qu'il dresse dans "Petit éloge des coins de rue" sont à la fois émouvants et drôles ). Ces gens ordinaires sont souvent confrontés à la guerre et peinent à comprendre et à s'épanouir dans la société de leur époque, ils peinent et souffrent jusqu'à la révolte.

Patrick Pécherot écrit aussi des romans pour la jeunesse, des nouvelles ( "Dernier été" est un recueil de ses textes courts ) et des scénarios pour bandes-dessinées ( l'album "Das Feuer" inspiré du roman d'Henri Barbusse "Le feu" est paru en 2018 avec des dessins de Joe Pinelli ).

Ses premiers romans, les enquêtes du journaliste Thomas Mecker :

- Tiuraï

- Terminus nuit

Puis une trilogie où se mêlent Histoire et polar. "La saga des brouillards" ou "La trilogie parisienne" met en scène un détective privé débutant, Nestor Burma :

- Les brouillards de la Butte ( 1926 - Paris )

- Belleville - Barcelone ( 1938 , en France où le second conflit mondial approche et en Espagne où la guerre civile fait rage )

- Boulevard des Branques ( Juin 1940 - Paris )

Autres romans :

- Soleil noir ( histoire d'un braquage qui n'a pas eu lieu )

- Tranchecaille ( 1917 - sur le front )

- L'homme à la carabine ( 1913 , à Paris sur les traces d'un brigand de l'époque )

- Une plaie ouverte ( évocation de la Commune de Paris - 1871 )

- Hével ( évocation de la guerre d'Algérie )

Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
La saga des brouillards ou Trilogie parisienne, en un seul ouvrage

La saga des brouillards ou Trilogie parisienne, en un seul ouvrage

Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Patrick  PÉCHEROT
Partager cet article
Repost0
18 juillet 2019 4 18 /07 /juillet /2019 16:33
Olivier  BARDE - CABUÇON

Olivier  BARDE - CABUÇON mène de front une carrière professionnelle dans un grand groupe international et une carrière d'écrivain commencée en 2006. Il vit à Lyon.

Son premier roman, "Les adieux à l'Empire" permet de suivre un fantassin des troupes napoléoniennes de 1807 jusqu'à Waterloo, à travers toute l'Europe pour un panorama très complet de cette époque. Il récidive en 2010 en publiant "Le détective de Freud", roman dans lequel il imagine un personnage ( le docteur du Barrail ) enquêtant à Paris en 1911 pour le compte de Sigmund Freud.

Olivier BARDE - CABUÇON publie en 2012 le premier volet d'une série de romans policiers historiques dont l'action se passe au 18ème siècle, époque favorite de ce passionné d'Histoire. Le chevalier de Volnay est son héros récurrent, sa fonction est promesse d'enquêtes captivantes : il est commissaire aux morts étranges et obéit aux ordres directes du roi Louis XV. Dans ses recherches Volnay est secondé par un moine hérétique féru de sciences.

Titres de la série "Une enquête du commissaire aux morts étranges" :

- Casanova et la femme sans visages

- Messe noire

- Tuez qui vous voulez

- Humeur noire à Venise

- Entretien avec le diable

- Le moine et le singe-roi

- Le carnaval des vampires

- Petits meurtres au Caire ( Juin 2019 )

 

Olivier  BARDE - CABUÇON
Olivier  BARDE - CABUÇON
Olivier  BARDE - CABUÇON
Olivier  BARDE - CABUÇON
Olivier  BARDE - CABUÇON
Olivier  BARDE - CABUÇON
Olivier  BARDE - CABUÇON
Actes Sud Editions  - Juin 2019

Actes Sud Editions - Juin 2019

Editions France - Empire  ,  16 mars 2006

Editions France - Empire , 16 mars 2006

Editions De Borée  -  22 avril 2010

Editions De Borée - 22 avril 2010

Partager cet article
Repost0
11 juin 2019 2 11 /06 /juin /2019 15:48
Rhys  Bowen

Rhys Bowen est le pseudonyme qu'a choisi Janet Quin-Harkin pour l'écriture de romans policiers. Les Éditions Robert Laffont ont commencé le 6 juin 2019 la publication de la série "Son espionne royale mène l'enquête" ( The Royal Spyness Series ) dans la collection La Bête Noire. Cette série compte douze titres en langue anglaise, le premier est paru en 2007, un treizième le sera en août 2019.

Rhys  Bowen

Son espionne royale mène l'enquête : elle a un nom un brin ridicule, Victoria Georgiana Charlotte Eugénie de Glen Garry et Rannoch, mais elle est tout de même petite-fille de la reine Victoria. Tout le monde la surnomme Georgie. Sa grand-mère ne fit pas un mariage prestigieux et sa descendance connut des revers de fortune. En 1932, Georgie vit médiocrement dans le château de Rannoch en Ecosse avec son frère Binky marié à Fig. Georgie est âgée de vingt et un ans et son avenir est des plus sombres.

En quelques phrases j'ai été transporté dans cette famille. Georgie est la narratrice non dénuée d'humour de sa modeste condition et elle sait habilement nous présenter son époque et son royal parent : Georges V roi-empereur de l'Empire britannique ( et dont Georgie est trente-quatrième dans la ligne de succession). 

Prétextant le mariage d'une amie, Georgie part à Londres. Mais rien n'échappe à Sa Majesté la reine Mary qui la somme de la rejoindre à Buckingham Palace. La reine désire que Georgie participe à une partie de campagne pour découvrir si son fils David, le prince de Galles, ne serait pas tombé amoureux d'une américaine mariée...

Une histoire à l'eau de rose ? Pas du tout car Georgie est très occupée, trouver un travail ou réparer les étourderies de son frère Binky. La découverte que leur père avait perdu au jeu leur propriété de Rannoch est une bien mauvaise surprise tout comme l'assassinat du nouveau propriétaire. Georgie va devoir enquêter car sa famille est soupçonnée du meurtre. Son séjour à Londres ( la capitale anglaise est un personnage à part entière ) n'est pas de tout repos et se révèle dangereux, que ce soit lorsqu'elle se retrouve en équilibre sur une corniche au troisième étage d'un hôtel ou lorsqu'on la pousse sous un train du métro. Il y a de l'action !

Rhys Bowen offre au lecteur un sympathique polar historique comme les anglaises savent si bien le faire ( je pense à Anne Perry ) avec une héroïne alerte qui n'hésite pas à casser les codes du protocole pour notre plus grand plaisir.

La mission royale concernant la dernière conquête féminine de l'héritier du trône constitue un fil ténu. La Reine n'aura qu'une réponse partielle et cela laisse penser que Georgie se verra confier une autre mission afin de mieux connaître Wallis Simpson...

 

Tome 2 de la série, parution 6 juin 2019

Tome 2 de la série, parution 6 juin 2019

The Royal Spyness Series

The Royal Spyness Series

Partager cet article
Repost0
3 avril 2019 3 03 /04 /avril /2019 04:48
Eric PLAMONDON

Eric Plamondon est né au Québec en 1969 et a étudié la littérature et le journalisme. "Taqawan" est son cinquième roman publié en France en janvier 2018 chez Quidam éditeur.

Site officiel d'Eric Plamondon ICI

Eric PLAMONDON

Taqawan : le 11 juin 1981 dans un coin du Québec appelé Gaspésie et situé entre le fleuve Saint-Laurent et la rivière Ristigouche qui marque la frontière avec le Nouveau-Brunswick, commença la guerre du saumon. Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi les indiens Mi'gmaq sont-ils entrés en conflit contre le gouvernement de la province de Québec ? Pour expliquer et pour nous faire revivre cette révolte, Eric Plamondon offre au lecteur un kaléidoscope historico-policier exceptionnel. C'est un roman court ( environ 200 pages ) qui aborde une multitude de sujets pour comprendre et avec un fil conducteur ( la terrible agression subie par Océane le jour de ses quinze ans ) pour illustrer. Un roman noir éclairé par l'Histoire.

L'Histoire de cette région n'a pas commencé avec Jacques Cartier ni même avec les Vikings, avant il y avait les Mi'gmaq, des nomades arrivés par le détroit de Béring. L'arrivée des européens, colonisation ou génocide ?

"On parle désormais de génocide par tuerie interposée. Dans l'Ouest, l'homme blanc a réussi à éliminer les indiens en éliminant les bisons. Dans l'Est, il y avait les saumons. On les a pêchés à coup de barrage, de nasses et de filets jusqu'à l'épuisement des stocks".

Le saumon. Fascinant saumon. Il quitte les rivières âgé de trois ans pour rejoindre les eaux de l'océan. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres, il retrouve sa rivière d'origine. On l'appelle alors taqawan.

Taqawan, c'est aussi le nom de tradition de William, un indien Mi'gmak solitaire qui va aider Yves Leclerc, ex-agent de conservation de la faune révolté par ce que l'on fait subir aux indiens, et l'institutrice française Caroline à protéger Océane. Jusqu'à ce que cette protection devienne une course sanglante. "Au Québec, on a tous du sang indien. Si c'est pas dans les veines, c'est sur les mains."

Hymne à la Nature. Hymne à une vie respectueuse de l'environnement. Hymne aux traditions ancestrales. Ce roman se lit d'une traite. Et on en ressort ému, bouleversé et blessé par le comportement humain envers d'autres humains. Avec des mots simples, des anecdotes ordinaires, des légendes où la tradition côtoie le surnaturel, l'auteur réussit sans plaidoyer partisan, à nous faire comprendre pourquoi, alors qu'au Québec on parle indépendance, un peuple s'est révolté, tout simplement pour vivre comme il avait toujours vécu, en harmonie avec la Nature et surtout en respectant le saumon.

 

Parution au Québec en 2017, Editions "Le Quartanier"

Parution au Québec en 2017, Editions "Le Quartanier"

Partager cet article
Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 09:12
Walter  BRUYERE - OSTELLS

Les volontaires armés ( Ces Français qui ont combattu pour une cause depuis 1945 ) : première publication le 1er novembre 2018 par Nouveau Monde éditions  que je remercie pour l'envoi de ce livre. Walter Bruyère-Ostells est professeur d'Histoire contemporaine, spécialiste des conflits récents et des volontaires et mercenaires qui y combattent. Cet ouvrage apporte un éclairage sur une actualité tragique et inquiétante : le retour en métropole de français qui s'étaient engagés en Irak et en Syrie aux côtés de Daech. L'Histoire peut aider à expliquer leurs motivations de départ et aider notre société à aborder leur retour.

Prendre les armes pour une cause étrangère est un phénomène très ancien, La Fayette combattant de la Liberté, est un exemple. Plus récemment la bipolarisation du monde ( bloc de l'est - bloc de l'ouest ) ou la décolonisation ont vu naître de nouvelles idéologies motivant des engagements armés. L'auteur étudie l'Histoire de conflits récents, post seconde Guerre mondiale, pour tenter de déceler des cas précurseurs à l'engagement pour l'Etat islamiste.

La démarche de l'auteur est rigoureuse et une chronologie construit un plan simple et logique. Des sujets comme la naissance de l'Etat d'Israël ( 1947 à 1949 ), la guerre civile libanaise ( 1975 à 1989 ) sont abordés et parmi les motivations des combattants français apparaît la cause "identitaire". Les guerres en ex-Yougoslavie ( 1991 - 1995 ) voient la mise en place des premières filières de recrutements de volontaires étrangers dans le bassin méditerranéen pour venir en aide aux musulmans de Bosnie. Une quarantaine de français servent dans les rangs bosniaques. L'engagement des volontaires étrangers ( avec les bosniaques mais aussi avec les croates et les serbes ) reste strictement lié à la conduite de la guerre en es-Yougoslavie.

Immédiatement après le conflit en Bosnie, un nouveau front s'ouvre en Afghanistan, il marque un tournant dans la posture des volontaires musulmans avec l'acceptation du terrorisme prôné par Al-Qaeda. Les implications des volontaires musulmans se globalisent dés que l'occasion se présente. A partir de 2011, la guerre civile syrienne voit l'Etat islamique ou Daech imposer le jihad. Une propagande efficace, notamment sur les réseaux sociaux, permet à Daech d'attirer de nombreux volontaires y compris venant de France. A noter que des volontaires étrangers, y compris français, combattent aux côtés des Kurdes, cet engagement répond à des motivations politiques de gauche. A partir de 2014, on retrouve des volontaires armés, y compris français, engagés dans les deux camps qui s'affrontent en Ukraine.

Ce rapide historique des engagements récents de volontaires armés intéresse 4 chapitres structurés selon un plan clair qui facilite l'assimilation et la compréhension des contextes géopolitiques concernés. Les chapitres suivants s'efforcent de comprendre les mécanismes qui ont conduit une petite minorité de français à prendre les armes. Le paramètre idéologique n'est pas le seul. Les filières de recrutement s'activent et s'organisent autour des diasporas. Les milieux extrémistes français motivent également des engagements. Dés lors que des filières de recrutement existent, elles peuvent être empruntées par des individus désireux de renoncer à une vie occidentale totalement morne et attirés par l'aventure et l'exotisme. Une fois sur le théâtre des opérations, les volontaires armés connaissent de profondes désillusions : une vie plus que rudimentaire, la peur, la souffrance et souvent l'absence de soins en cas de blessure. Le recours au terrorisme pour une minorité peut s'expliquer par le manque cruel de moyens face aux armées occidentales dés qu'elles se trouvent engagées.

Sans partie-pris, en faisant largement appel à des témoignages, cet essai apporte un éclairage complet indispensable pour mieux comprendre un phénomène que le spectateur aborde souvent de manière  passionné.

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2019 1 11 /03 /mars /2019 05:31
Paul  SAUNIERE

Paul Saunière  ( 1827 - 1894 ) a été secrétaire d'Alexandre Dumas. Sous sa direction il apprit les techniques d'écriture des romans d'aventure. Il devint ensuite un auteur à succès, aujourd'hui oublié. Seulement deux de ses titres ont fait l'objet d'une réédition récente, "Un amiral d'aventure" et "Le capitaine Belle-Humeur".

 

Le capitaine Belle - Humeur : publié en 1878. A la mort de son père en mai 1711, depuis son modeste domaine au Pouliguen près de l'embouchure de la Loire, Raoul de Penhoël rêve de prendre la mer. Il n'a plus de famille, seule la jeune et belle Marthe de Cordouën, que son père a adoptée, reste avec lui. Pour relever la splendeur passée de sa famille, Raoul se rend à Paris pour rencontrer le maréchal de Villeroi qu'autrefois son père a sauvé d'une mort certaine. Il est accompagné par le jeune et dévoué Yvon. Marthe s'établit dans une modeste ferme où elle doit faire face au créanciers de sa vraie famille et aux avances de son cousin Arthur de Leradec.

A Paris, le hasard mène Raoul à la cour de Louis XIV. Il est nommé lieutenant aux gardes du corps de Sa Majesté. Cette fonction lui vaut de s'opposer au maréchal de Villeroi et à un de ses parents le baron de Saligny. Ils deviennent les ennemis jurés de Raoul. Mais la protection dont bénéficie le jeune héros cesse en février 1712 lorsque meurt la Dauphine, épouse du duc de Bourgogne, petit-fils du Roi.

 

Octobre 1715, Louis XIV est mort, c'est la Régence de Philippe d'Orléans. Entre Lorient et Saint Nazaire, la contrebande est active. Les douaniers ont fort à faire avec le brick "L'Audacieux" dont le commandant a pour surnom capitaine Belle-Humeur. Le Régent envoie sur place le baron de Saligny et un vaisseau royal, la corvette "La Redoutable" pour mettre fin aux agissements de Belle-Humeur qui travaille pour le compte d'un riche armateur anglais qui fait entrer en France des cargaisons sans payer de droits de douane. Habile navigateur, fin connaisseur des côtes près desquelles il croise, l'opposition entre les deux ennemis est tout d'abord à l'avantage de Belle-Humeur. Trahison, vengeance, manoeuvres navales, grottes secrètes dans les falaises, bordées de boulets et de mitraille, le capitaine Belle-Humeur est fait prisonnier.

 

L'épilogue se joue en 1717, avec comme lieu central la rue de l'Arbre Sec. Située au coeur de Paris, c'est un site souvent évoqué dans les romans de cape et d'épée. De Saligny et de Laredec sont alliés contre Raoul. Marthe est détenue par de Laredec. Avec l'aide efficace d'Yvon, Raoul triomphera et verra son honneur rétabli par le Régent avant d'épouser Marthe

 

Cet ouvrage rassemble tous les éléments caractéristiques du roman de cape et d'épée : Raoul, un héros intraitable victime de trahisons et de déboires multiples qui sont autant de rebondissements dans le scénario, et Marthe, héroïne perpétuelle victime d'un méchant particulièrement odieux. L'honneur, le courage sont les sentiments mis en avant à travers les comportements de Raoul et du jeune Yvon qui sert son maître avant tout. L'action est très présente, avec des duels et les aventures maritimes de la deuxième partie. Et puis il y a les complots qui sont fomentés dans des tavernes sombres où les nobles personnages font appel à de louches hommes de main pour accomplir de basses besognes.

 

Paul Saunière a été à bonne école et Alexandre Dumas a été un maître émérite !

 

Publié en

Publié en

Partager cet article
Repost0
16 février 2019 6 16 /02 /février /2019 12:20
© Monika Sandel

© Monika Sandel

Volker KUTSCHER est de nationalité allemande, né en 1962. Il a suivi des études d'allemand, de philosophie et d'Histoire avant d'exercer la profession de journaliste à Cologne où il réside. Il a publié un premier roman en 1995 ( non traduit en français ). C'est en 2007 que parait son premier polar historique mettant en scène le commissaire Gereon Rath. Naissance d'un nouvel enquêteur ? Sous la plume de Voker Kutscher, ce n'est pas un acte banal car le contexte historique sort fondamentalement de l'ordinaire. L'auteur envoie le lecteur vers une époque charnière de l'Histoire de l'Allemagne : la République de Weimar. Une question vient aussitôt à l'esprit : comment ce pays a-t-il basculé dans le nazisme ? Comment des théories barbares ont-elles conquis une nation civilisée ? Gereon Rath est en poste à Berlin, c'était une capitale cultivée, tolérante et moderne. Comment une dictature a-t-elle pu s'y mettre en place ? Gereon est le témoin privilégiée de cette époque, il est le spectateur d'évènements, peut-être anodins au départ mais qui par la suite vont faire basculer le monde dans l'horreur. 

Le site de l'auteur est une mine de renseignements sur Berlin dans les années 1930, voir ICI

Le commissaire Gereon Rath entre en scène en mai 1929. Il vient d'être muté et quitte Cologne pour Berlin.

- Le poisson mouillé ( Allemagne 2007 - France 2010 )

- La mort muette ( 2009 - 2011 )

- Goldstein ( 2010 - 2013 )

Quatre autres titres ont été publiés en Allemagne mais leur traduction en français tarde à venir.

En Allemagne Gereon Rath a un visage grâce à une adaptation en BD. Une série TV inspirée des romans existe aussi : Babylon Berlin

 

Volker  KUTSCHER
Volker  KUTSCHER
Volker  KUTSCHER
Adaptation en bande dessinée

Adaptation en bande dessinée

Adaptation pour la télévision

Adaptation pour la télévision

Partager cet article
Repost0
8 février 2019 5 08 /02 /février /2019 10:19
Claude  IZNER

Claude Izner ont immortalisé le Paris de la fin du XIXème siècle en mettant en scène Victor Legris, libraire et détective.  Voir ICI

Et puis un nouveau héros à vu le jour en 2017 sous la plume historique de Claude Izner : Jeremy Nelson, pianiste de jazz. Paris reste au centre d'un somptueux décor comme seules ces deux dames savent magnifiquement les reconstituer. Elles racontent toujours de folles histoires, c'est normal, cette nouvelle série se passe pendant les Années folles.

Les aventures de Jeremy Nelson :

- Le pas du renard

- La femme au serpent

- La poule aux oeufs d'or

 

Claude  IZNER

La poule aux oeufs d'or : c'est le troisième titre des aventures de Jeremy Nelson, pianiste de jazz d'à peine trente ans. Jeremy est américain et vit à Paris au début des années 1920 en quête de son père Pinkus Kherson disparu depuis le naufrage du Lusitania. 

Mars 1923, Jeremy n'en finit pas d'écumer les cabarets parisien pour gagner sa vie. Son premier disque n'a connu qu'un succès fugace en Angleterre. Mars 1923, Jeremy a déniché un job pour le studio cinématographique Levinski à Joinville. Avec un jazz-band, il joue pendant le tournage d'un film, "la musique aide les acteurs à manifester leurs sentiments et les extérioriser". Bienvenu dans le monde du cinéma ! C'est l'époque du Robin des Bois de Douglas Fairbanks, Sacha Guitry fait ses début de réalisateur, les obsèques de Sarah Bernhardt rassemblent une foule immense. Les références au septième art naissant sont nombreuses, un brin nostalgiques.

Un avenir de vedette s'offre à la jeune et spontanée actrice Cora Lee. Mais sa professeure de diction, la scénariste Madeleine Brady, a disparu. Toutes les hypothèses sont permises, le 36 Quai des Orfèvres est sur l'affaire ! Jeremy se retrouve impliqué dans l'enquête bien malgré lui, la faute à une matriochka dérobée et qu'un immigré russe recherche activement alors qu'elle a échouée dans le piano de Jeremy ce qui pourrait bien rendre jalouse Camille sa petite amie. L'histoire est légère au départ, la narration est pleine d'humour avec des quiproquos comme dans un vaudeville. Mais l'intrigue se complique et tourne à la tragédie après la découverte d'un cadavre. Le récit devient un bon polar.

Il reste à rendre hommage aux auteures pour leur formidable travail d'historiennes. Le Paris des Années folles est reconstitué avec une grande rigueur, des cartes postales en noir et blanc défilent sous nos yeux, les vieux métiers revivent, les rues d'aujourd'hui retrouvent leur visage d'antan, les références musicales rythment les pas des protagonistes, le vocabulaire de l'époque renforce la véracité du récit qui devient une reconstitution historique plus vrai que nature.

Claude Izner est publié chez 10 / 18

 

Partager cet article
Repost0