Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 07:13
Sharan  NEWMAN

Meurtres dans la basilique : septembre à décembre 1139. Catherine Le Vendeur est novice à l'abbaye bénédictine du Paraclet située près de Nogent sur Seine et fondée par Héloïse et Abélard une dizaine d'années auparavant. Héloïse et Abélard qui ont été amants, vivent désormais séparés n'entretenant plus qu'une relation épistolaire restée célèbre. Héloïse est abbesse du Paraclet. Elle connait bien Catherine Le Vendeur pour son indiscipline mais surtout pour son intelligence d'esprit et son amour des livres.

Catherine est encore novice, Héloïse l'envoie à l'abbaye de Saint Denis où il a été découvert un psautier mentionnant des accusations ignobles sur Abélard. Catherine doit découvrir qui a falsifié ce psautier et ainsi réhabiliter Abélard.

Catherine va retrouver la vie du siècle, ses parents, sa jeune soeur. A Saint Denis où une grande basilique est en construction, elle fait la connaissance de l'abbé Suger l'ami du roi Louis VII époux d'Aliénor d'Aquitaine. Elle rencontre Abélard, philosophe et théologien dont les élèves viennent de l'Europe entière.

Sur le chantier de la basilique de Saint Denis, Catherine est témoin de la mort de Garnulf un tailleur de pierre réputé, précipité dans le vide du haut d'une tour. Désormais ses recherches prennent une tournure plus dangereuse que ne le laissait penser la recherche d'un psautier. Catherine doit également faire face à d'autres dangers, ceux auxquels est confrontée une jeune et belle novice évoluant dans un monde masculin. Heureusement elle peut compter sur l'aide et la protection d'Edgar, jeune et bel anglais, apprenti tailleur de pierre qui travaillait sous les ordres de Garnulf.

Le volet "enquête policière" de ce roman est prometteur mais déçoit un peu car il n'est que périodiquement mis en avant par l'auteur et aucun suspence digne de ce nom ne tient le lecteur en haleine. Le volet "contexte historique" est particulièrement rîche, Sharan Newman nous offre une belle peinture des moeurs de l'époque, des personnages historiques et des lieux où évolue l'héroïne.

Bibliographie de Sharan Newman http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2015/07/sharan-newman.html  .

 

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 05:19
Ellis  PETERS  ( suite )

Un bénédictin pas ordinaire : désormais le lecteur en sait plus sur frère Cadfael, tout d'abord sur sa naissance littéraire sous la plume d'Ellis Peters ( voir ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-ellis-peters-55210530.html  ) qui nous offre en introduction quelques confidences sur son travail d'écrivain et la naissance de cette série policière médièvale, puis sur le passé de Cadfael qui avant de servir Dieu fut croisé et "homme d'armes accompli , brusque et insubordonné , qui ne revenait jamais sur sa parole une fois qu'il l'avait donnée. On pouvait compter sur lui en toutes circonstances , aussi bien sur terre que sur mer , car il avait derrière lui une longue pratique des deux éléments".

"Un bénédictin pas ordinaire" est un court recueil ( environ 150 pages ) de trois nouvelles. La première publication de ce recueil en Angleterre remonte à 1988. A cette époque 14 titres de la série frère Cadfael avaient déjà été publiés.

 

 

Une lumière sur la route de Woodstock : novembre 1120 , Henri 1er règne sur l'Angleterre , c'est un des fils de Guillaume le Conquérant. Roger Mauduit est un de ses partisans et il a combattu pour le Roi en Normandie. Cadfael ap Meilyr ap Dafydd est gallois , originaire de la région de Gwynedd. Il est au service de Roger Mauduit qui se rend à Woodstock où va se dérouler le procès qui l'oppose à l'abbaye de Shrewsbury et avec qui il dispute la propriété du vaste domaine du manoir de Rotesly. C'est un enjeu de taille et Cadfael doute de plus en plus de l'honnêteté de son maître.

Le prix de la lumière :  le riche Hamo Fitz Hamon est confronté à des problèmes de santé. une conséquence logique d'une vie faite d'excès. Pour assurer le salut de son âme , il donne une offrande à l'abbaye bénédictine de Shrewsbury qui en échange lui offrira toute une kyrielle de prières. L'offrande est prévue le jour de Noël 1135. Hamo Fitz Hamon a rejoint l'abbaye avec sa famille et sa suite. Peu après son arrivée , deux chandeliers destinés à l'autel de l'église de l'abbaye sont volés. Il a neigé . Partout la neige est immaculée. Le voleur est donc encore dans l'abbaye ainsi que son butin. Cadfael ( cela fait déjà quinze ans qu'il est devenu moine ) enquête et découvre bien des secrets enfouis dans le coeur des proches de Hamo Fitz Hamon.

Témoin oculaire :  la collecte annuelle des loyers perçus par l'abbaye de Shrewsbury se déroule au printemps ( cette nouvelle n'est pas dâtée , aucune indication sur l'année ). La collecte est assurée par l'intendant William Rede. Mais il est agressé dans un endroit désert et sa bourse bien garnie est volée. Mais le lieu du vol n'était peut-être pas complètement désert car le vieux mendiant Rhodri Fychan vient souvent y dormir. Frère Cadfael a l'idée d'un piège particulièrement habile pour confondre le voleur.

 

 

Chronologie des enquêtes de frère Cadfael , voir ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-ellis-peters-110409436.html

Ellis  PETERS  ( suite )
Ellis  PETERS  ( suite )
Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 06:30
Viviane  MOORE  ( fin )

A l'orient du monde :

 

L'épopée des Normands de Sicile" , septième et dernier tome.

 

Après avoir quitté la Sicile deux ans auparavant ( voir ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2014/12/viviane-moore-suite.html  ) Tancrède a rejoint Antioche dans les Etats latins d'Orient où il a été rapidement fait prisonnier par le sultan Noureddin . Il est détenu à Alep . Il pourra s'évader en 1163 avant que ne soit versée la rançon qu'Hugues de Tarse avait acceptée de payer. Hugues occupe désormais un poste de conseiller secret auprès du doge de Venise. Tancrède s'est évadé des geôles de Noureddin avec l'aide de Rafik , chef d'une importante tribu arabe.

Tancrède rejoint Antioche où le prévôt lui demande d'élucider une série d'empoisonnements qui touchent les communautés commerçantes de Venise , Gêne et Pise. La rivalité est grande entre ses trois cités ambitieuses. En suivant l'enquête de Tancrède le lecteur découvre les Etats latins d'Orient : le royaume de Jérusalem , la principauté d'Antioche , le comté de Tripoli menacé par les armées de Noureddin qui assiègent le Crac des Chevaliers. L'aide des arméniens de Cilicie permet de faire fâce aux agressions des musulmans qui tentent de s'unifier pour résister aux francs. Tancrède pourra-t-il séduire la belle Naïri , fille d'un prince arménien , ce peuple qui lui est cher car il est celui de sa mère ?

Ce dernier volet de l'épopée des Normands de Sicile réunit tous les ingrédients qui ont suscité mon intérêt et m'ont ravi lors de la lecture des six premiers tomes : histoire d'une région , de peuples et d'une époque peu connus , action avec de grandes chevauchées et des combats épiques , conspirations et intrigues complexes. Dans ce contexte envoûtant , Tancrède d'Anaor va enfin choisir son destin ...

 

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 05:01
Viviane  MOORE  ( suite )

Les dieux dévoreurs :  "L'épopée des normands de Sicile", tome 6.

Automne 1160 - Quatre ans après les évênements d'Anaor relatés dans "Le sang des ombres" ( voir ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2014/02/viviane-moore-suite.html  ). Hughes de Tarse a épousé Eleonor de Fierville , ils ont deux enfants. Hughes est un proche de la reine Marguerite de Navarre et de l'émir des émirs Maion de Bari qui profite de la faiblesse du roi Guillaume 1er. Une vaste conjuration menace le royaume normand de Sicile et regroupe "aristocrates spoliés par l'émir des émirs Maion de Bari , grands marchands intéressés aux finances de l'état , religieux avides , seigneurs rêvant de conquêtes , nobles désirant venger l'honneur familial". Hughes de Tarse a connaissance de ce complot grâce à ses espions mais il ignore qui le dirige.

Tancrède a pris la mer , il est le second d'une escadre qui pendant quatre ans a pillé et razzié les ennemis du royaume de Sicile , notamment les musulmans. Lorsque l'escadre jette l'encre à Palerme , Tancrède d'Anaor est le plus acclamé , presque comme un roi. Mais n'est-ce pas son destin que d'être roi pour accomplir le voeu de son père le duc de Pouilles , fils du roi Roger II , mort prématurément ?

Le meurtre de Paolo Ziani , ambassadeur de Venise à Palerme , va avoir de sombres conséquences. La cité italienne venait de signer un traité d'alliance avec Palerme. Il devait rester secret , le document a été volé. Hughes de Tarse est accusé du meurtre. Tancrède pourra t-il le sauver ? La conjuration et son mystérieux chef n'ont-ils pas les mains libres maintenant qu'Hughes de Tarse est emprisonné et ne vont-ils pas passer à l'action pour renverser le pouvoir et apporter le chaos et la violence comme l'ont fait dans l'imaginaire des siciliens les dieux dévoreurs lors de l'éruption de l'Etna au début du mois de septembre 1160 ?

Le ton de ce roman est voisin de celui rencontré dans le tome 4 de la série ( "Le Hors Venu" , voir ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/viviane-moore-suite  ). Le contexte des conspirations et des complots n'est pas propice à l'action , le suspence est par contre très présent.

 

 

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 07:05
Viviane  MOORE  ( suite )

"L'épopée des normands de Sicile" : tome 5.

Le sang des ombres : août 1156 , Tancrède séjourne depuis un mois en Sicile ( voir ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/viviane-moore-suite ) dans son fief d'Anaor où il est né mais qu'il a quitté à l'âge de cinq ans pour quinze années d'exil. Il redécouvre son domaine et ses habitants parmi lesquels Kayanée la soeur de sa mère , Angot le discret fauconnier et le fidèle Anselme , capitaine du château et qui a servi le père de Tancrède fils du roi Roger 2 de Sicile. Tancrède aurait pu être roi si son père n'était pas mort prématurément , c'est son oncle Guillaume 1er , frère cadet de son père , qui fut couronné . Tancrède a un demi - frère que Guillaume 1er maintient prisonnier à Palerme .

Anaor est situé au centre de la Sicile , une île magnifique dont Viviane Moore nous fait découvrir le coeur rural à travers de magnifiques descriptions , sensuelles et incroyablement précises . Le lecteur a vraiment l'impression de visiter cette île non pas comme un étranger mais à travers le regard de Tancrède qui y a ses racines. L'île et son histoire son métissées , musulmans , normands , chevaliers de l'Ordre du Saint-Sépulcre , vestiges romains côtoient les châteaux de riches et puissants lombards comme l'ambitieux Ruggero Sclavo dont le père veut dominer la région d'Anaor.

Mais les habitants d'Anaor ont peur : les cadavres atrocement mutilés de jeunes adolescents ont été découverts et les disparitions se multiplient . Les recherches de Tancrède restent vaines , ses sujets sont réticents à lui accorder leur confiance et à le renseigner . Mais il sait bien qu'il y a un coupable , une bête , la bête qui terrorise les villages et les hameaux agricoles ( les casale ). Malgré la mort qui rôde , Tancrède est de plus en plus attiré par la belle et mystérieuse Sykelgaite qui vit comme une déesse dans une villa romaine. Il en vient à négliger les recherches qui pourraient ramener le calme et la sérénité dans son fief.

Ce cinquième volet de l'épopée des normands de Sicile est dans la même lignée que les précédents : une réussite complète alliant dépaysement , suspense et originalité !

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 06:13
Elena ARSENEVA  ( suite )

Ambre mortel : fin mars 1072 , en gage d'allégeance , Vseslav qui règne sur une région proche de la Mer Baltique envoie de riches présents ( notamment de précieux bijoux d'ambre ) au prince Vladimir de Rostov. Mais ce trésor est volé et son escorte sauvagement assassinée lors d'une halte à Volok.

Le boyard Artem et ses deux fidèles varlets , Mitko et Vassili , sont envoyés sur place . Philippos , le fils adoptif d'Artem , âgé de treize ans , les accompagne. Le gouverneur de Volok est formel , le Trésor n'a pu être volé que par les Iatvags puisque ce peuple balte est adorateur de l'ambre. Le suicide suspect d'une servante va obliger Artem à mener une seconde enquête . Comme le ferait la police de nos jours , il fait pratiquer une autopsie par un médecin dont les conclusions sont formelles , la servante a été assassinée . Artem va donc devoir s'intéresser à la bourgeoisie de Volok.

Ces deux enquêtes que le détective Artem mène de front rendent le scénario complexe . Ses recherches sont prétextes à de grandes chevauchées dans la campagne enneigée et à des apartés historiques intéressantes . L'ensemble n'en demeure pas moins austère et la lecture de ce roman n'apporte qu'un plaisir limité. La postface est par contre très instructive et prouve si besoin était le talent d'historienne d'Elena Arseneva et sa parfaite connaissance de l'histoire de cette vaste région qui deviendra la Russie deux siècles plus tard.

Les deux premières enquêtes du boyard Artem sont résumées ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-elena-arseneva-suite-86939839.html et ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-29161434.html .

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 06:06
Viviane  MOORE  ( suite )

"L'épopée des normands de Sicile" : tome 4.

Le Hors Venu : un mois après avoir accosté à Syracuse ( voir ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-viviane-moore-suite-115120197.html ) Tancrède et Hugues de Tarse rejoignent Palerme. Tancrède découvre la Sicile , son pays natal qu'il a quitté en 1140 à l'âge de cinq ans. Palerme est la capitale du royaume normand de Sicile. Le retour du roi Guillaume 1er y est attendu après une campagne guerrière dans les Pouilles contre l'armée byzantine. Durant son absence l'émir des émirs Maion de Bari détient de nombreux pouvoirs , c'est également un proche de la reine Marguerite de Navarre.

A Palerme , au palais royal , Tancrède est "Hors Venu" , venu d'ailleurs , presque un étranger . Il n'en est pas de même pour Hugues de Tarse qui , avant son départ pour la Normandie , était un proche du roi Roger II . Il retrouve ses amis mais aussi ses ennemis comme le redoutable Bartolomeo d'Avellino.

Comme partout , la Cour d'un Roi est le lieu de luttes d'influences sournoises , de jalousie et de complots. Palerme n'échappe pas à la règle ; l'arrivée de Tancrède et de Hugues de Tarse coïncide avec le meurtre de gardes du Palais royal , une cape d'apparat appartenant au Roi est mise en lambeaux , un mystérieux prisonnier s'est évadé et le kamelaukion ( la couronne du roi , représentée en couverture du roman - Editions 10/18 ) a été dérobé . L'émir des émir Maion de Bari demande à Hugues de Tarse d'enquêter.

Ce tome 4 de "L'épopée des normands de Sicile" est à lire avec curiosité pour découvrir e royaume normand de Sicile , mélange d'Orient et d'Occident où les mosquées sont voisines des églises catholiques , où le palais royal abrite un harem et où planent les menaces islamique de la secte des Assassins et de son chef le "Vieux de la Montagne" . Le rythme de ce roman est moins alerte que les trois premiers . Le contexte est plus à la conspiration qu'à l'action sauf dans les ultimes pages où nos héros doivent porter secours à Eleonor de Fierville détenue par un soupirant bien plus dangereux que le comte de Marsico à qui elle était promise. Le lecteur apprend beaucoup sur le passé d'Hugues de Tarse et sur Tancrède , le fils du duc de Pouilles lui même fils du roi Roger II de Sicile décédé en 1154.

Début juillet 1156 , Tancrède , seul , part rejoindre son fief d'Anaor au coeur de la Sicile.

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 04:48

421615430_L.jpg

 

     Le tome précédant de la série est présenté ici  Ellis PETERS ( suite )

 

     La vierge dans la glace :  décembre 1139 , un début d'hiver glacial et neigeux . Les combats entre les partisans du roi Etienne de Blois et ceux de l'impératrice Mathilde ( tous les deux petits-enfants de Guillaume le Conquérant ) ont repris . Le comté de Worcester est particulièrement touché par les combats . Les réfugiés affluent jusqu'à Shrewsbury mais la présence de frère Cadfael n'est pas indispensable . Il rejoint donc le monastère bénédictin de Worcester pour y soigner un moine inconnu laissé pour mort après une agression . Sur place frère Cadfael va également participer aux recherches d'Yves Hugonin , treize ans et de sa soeur Ermina , dix huit ans . Leur oncle , Laurence d'Angers est partisan de Mathilde et ses deux jeunes parents ont disparu dans les environs de Worcester qui sont terre du roi Etienne . Il faut faire vite car de grands dangers menacent Yves et Ermina comme le prouve la découverte du cadavre , pris dans les glaces , de soeur Hilaria , la jeune religieuse qui les accompagnait .

     Chevauchées dans les paysages enneigés avec les troupes du shérif Beringar , jeune noble téméraire , brigands de grand chemin , un moine qui a perdu la mémoire , siège d'une forteresse secrète cachée au sommet presque inaccessible d'une montagne , héros sans peur qui arrive alors que tout semble perdu et duel pour décider de l'issue de la grande bataille finale ... ceux qui s'attendaient dans ce livre à retrouver frère Cadfael tranquillement et sereinement installé dans son herbarium ou à l'infirmerie de l'abbaye Saint- Pierre et Saint - Paul de Shrewsbury , seront très surpris . Cadfael , lui même, se croit revenu au temps où il combattait en Terre sainte au côté de Godefroy de Bouillon . De plus ces aventures dans la campagne glacée anglaise vont lui rappeler bien d'autres souvenirs de sa jeunesse ...

     Ce titre donne un visage d'aventures historiques à la série . C'est inattendu et plutôt réussi .

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 06:19

 

896536883.jpg

 

     "L'épopée des normands de Sicile" : tome 3 , suite du voyage de Tancrède vers la Sicile , voir ici  Viviane MOORE ( suite ).

 

     La nef des damnés :  après avoir franchi les Colonnes d'Hercule ( Gibraltar ) le knörr de Tancrède d'Anaor et de Hugues de Tarse et l'esnèque des guerriers fauves naviguent sur la Mer Intérieure ( Méditerranée ) . Le mystérieux et menaçant bateau vert reste aux aguets dans leur sillage. Mais le danger immédiat est représenté par un dromon , gigantesque galère ( deux cents rameurs ) , puissamment armé , protégé par une carapace de métal . Venu d'Iffriquya ( Afrique ) , les barbaresques ont une sinistre réputation et les deux navires normands , séparés par une tempête , paraissent bien frêles face à cette menace .

     Hugues de Tarse organise la résistance . Face à la puissance du dromon , il oppose la ruse . Le combat est un véritable moment d'anthologie : manoeuvres navales expertes , volées de flèches , catapultes , arbalète géante ( baliste ) , feu grégeois ravageur . Hugues de Tarse se révèle être un redoutable marin , Tancède un courageux meneur d'hommes et Eleonor de Fierville un maître archer ! Alors que l'incendie dévore le dromon et que même la mer s'enflamme , la victoire des normands a un goût amer , les bateaux sont très endommagés . Il y a des morts et des blessés graves , parmi ces derniers Magnus le Noir , le chef des guerriers fauves .

     Une escale sur les îles Baléares , désertes , ne permet pas de réparer les bateaux ni de guérir les blessés . La seule solution est de rejoindre l'île de Cabor Ros au large d'Hyères ( île du Levant - attention la carte au début du livre est erronée ... ) . Un monastère y a été fondé et il abrite un moine dont les talents de guérisseur sont reconnus . L'escale s'annonce réparatrice . Elle sera pleine de dangers avec des moines énigmatiques , des découvertes macabres et bientôt de nouveaux combats . Et puis , qu'est devenu le bateau vert , la nef des damnés ?

     Combats épiques , énigmes complexes , suspense , rebondissements sont au rendez-vous .

     Fin mai 1156 , le knörr et l'esnèque accostent à Syracuse en Sicile . Eleonor doit rejoindre l'époux qui lui est imposé et qu'elle n'a jamais vu ....

 

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 06:02

 

896277670.jpg

 

     La foire de saint Pierre : fin juillet 1139 , Shrewsbury prépare la foire de saint Pierre , un marché réputé qui attire nombre de marchands et où le commerce est particulièrement actif . Par le fleuve , par la route ou bien à pied , des commerçants viennent à Shrewsbury : des marchands des Flandres et même d'Allemagne , des drapiers , des bateliers négociant des vins de France . La foire aux chevaux est également une des attractions de cet évènement commémorant la fête de saint - Pierre - aux - liens . Tous les nobles du comté et des comtés voisins s'y déplacent pour leurs grands achats de l'année .

     La Guilde des Marchands de Shrewsbury verrait d'un bon oeil qu'une partie des taxes perçues par l'abbaye bénédictine de Saint - Pierre - et - Saint - Paul  soit reversée à la ville pour servir à sa rénovation , Shrewsbury ayant beaucoup souffert en 1138 ( voir le titre "Un cadavre de trop" ici Ellis PETERS  relatant un épisode opposant le roi Etienne à Mathilde l'emperesse ) . Mais l'abbé Radulf est inflexible et refuse d'augmenter sa contribution . Les représentants de la Guilde emmenés par le prévôt , Maître Geoffroi Corvisart, essuient un non catégorique. L'ambiance est donc à la fois festive et tendue . Une altercation a même lieu entre de jeunes habitants de Shrewsbury ( parmi lesquels Philippe Corvisart le fils du prévôt ) et Thomas , riche marchand de vin venu de Bristol en bateau et accompagné par sa nièce Emma Vernold .

     Peu après Thomas de Bristol est assassiné , Philippe Corvisart devient le principal suspect . Mais les violences se poursuivent , le bateau de Thomas de Bristol est discrètement fouillé , tout comme la baraque qu'il occupait sur le champ de foire . Euan de Shotwick , un gantier qu'Emma souhaitait rencontrer est assassiné et son entrepôt mis à sac . Le corps de Thomas est fouillé alors qu'il reposait dans son cercueil . Que de coïncidences ! Pour frère Cadfaël , l'affaire est bien plus complexe qu'il n'y parait et mérite d'être approfondie , ne serait - ce que pour s'assurer qu'une injustice n'est pas commise envers Philippe Corvisart .

     Malgré ce scénario alléchant et la frénésie festive qui gagne les bords de le Severn , on s'ennuie vite , une fois lues les premières pages . L'auteur a habilement découpé son ouvrage selon le déroulement de la foire : la veille , le 1er jour , le 2ème jour , le 3ème jour et enfin après ( la foire ) . Mais la lecture est sans surprise , le style de l'auteur tout en retenu et il est difficile d'être imprégné par l'ambiance . En ce qui concerne l'enquête de frère Cadfaël , aidé par Hugh Beringar , aucun suspense , on devine aisément l'enchaînement des évènements et bien vite le coupable ainsi que les grandes lignes du mobile .

     Monotone et décevant .

 

Repost 0
Published by mille et une histoires - dans histoire des 10 - 11 et 12èmes siècles
commenter cet article