Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 05:36

 

896809727.jpg

 

 

     Les guerriers fauves :  fin avril 1156 , deux navires s'apprêtent à quitter Barfleur , port normand dans le Cotentin . Il y a une esnèque , navire de guerre , et un knörr , navire marchand . La silhouette de ces navires est celle des drakkars , les bateaux vikings : ligne effilée comme des serpents , voilure carrée , rameurs. L'esnèque est armée par Henri 2 Plantagenêt , roi d'Angleterre et duc de Normandie ( les normands sont des vikings et Guillaume 1er Le Conquérant a conquis l'Angleterre en 1066 ) . L'esnèque embarque des richesses , un trésor gage d'amitié que le roi Henri 2 destine au roi de Sicile Guillaume 1er , également d'origine normande . La protection du trésor est assurée par une garde spéciale constituée de redoutables et légendaires combattants nordiques : les guerriers fauves.

     Le knörr est affrété par Giovanni Della Luna , cadet d'une riche famille de commerçants lombards. Il embarque des passagers , parmi eux Hugues de Tarse , un gréco-syrien né à Antioche , protecteur et maître de Tancrède qui ignore ses origines . Ce deuxième tome de l'épopée des Normands de Sicile sera l'occasion des premières révélations d'Hugues de Tarse sur les parents de Tancrède . On trouve également parmi les passagers , une belle damoiselle protégée par un chien-loup et qui part rejoindre en Sicile un futur époux qu'elle n'a jamais vu , un pèlerin voyageant vers Compostelle , un moine cistercien , un poète , un mystérieux chevalier et ... un cruel assassin qui fait planer la mort sur les enfants lors des escales ou sur les jeunes mousses embarqués .

     La navigation de l'esnèque et du knörr occupe une large et passionnante place dans le roman : les escales ( Jersey , La Rochelle , la Galice ) , la tempête , les pirates d'un insaisissable bateau vert pâle . La traque de l'assassin est pleine de suspense.

     Le roman s'achève après que les navires aient franchi les Colonnes d'Hercule (Gibraltar) . Le voyage vers la Sicile se poursuit dans le tome 3 .

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 05:07

 

864815137.jpg

 

     Les étoiles de Compostelle :  l'éditeur , en quatrième de couverture , annonce que ce roman historique se passe au 13ème siècle . En fait plusieurs faits historiques évoqués par l'auteur placent l'action entre les années 1143 ( 1 an après la mort d'Abélard ) et 1145 ( avant le prêche de la seconde croisade par Bernard de Clairvaux en 1146 ).

     Le jeune Jehan le Tonnerre , âgé de 15 ans , appartient à la communauté de Saint Gall composée de quelques familles qui doivent essarter , c'est à dire défricher les anciennes forêts gauloises afin de les cultiver . C'est un travail immense pour si peu de bras . Souvent les jeunes préfèrent répondre aux promesses de ceux qui partent délivrer le tombeau du Christ .

     Jehan est attiré par un autre chantier , celui qu'ont entrepris non loin de là, près de Ternant au sud-est de Dijon , les moines : une sainte construction , fille de l'Abbaye de Cîteaux . Comme il connaît le bois , il voudrait y être charpentier et apprendre les secrets de ceux qui bâtissent les cathédrales . Les récits du Prophète , un ermite pas aussi fou qu'il paraît , le font rêver , il semble tout connaître des constructions mais aussi de l'envoûtante histoire celte dont semble être issue le savoir des Compagnons .

     Malgré le désaccord de sa communauté et de celle qu'il aime , il commence son apprentissage de charpentier auprès des adeptes de Saint Benoît . A cela s'ajoute une longue initiation . En effet l'architecture du 12ème siècle est en pleine mutation , les ouvrages austères de l'art roman laissent peu à peu place aux édifices élancés et lumineux de l'art gothique . C'est une véritable révolution architecturale qui nécessite une solide formation notamment en géométrie .

     Le Prophète va transmettre son savoir à Jehan le Tonnerre sur le chemin de Compostelle , de Cluny jusqu'à la basilique de Saint Jacques en Espagne . Un dur et long voyage , à pied dans le froid ou la chaleur , pour y apprendre non seulement comment bâtir mais aussi l'amitié compagnonnique et l'amour de son prochain.

     Voilà un livre passionnant à la lecture agréable . Le texte est ponctué de mots d'argots comme Henri Vincenot sait si bien le faire . Le scénario est prenant , depuis les anecdotes du quotidien qui constituent la vie de Jehan le Tonnerre ( héros fictif ) jusqu'aux références historiques . Les lieux sont décrits avec précisions . Certes il y a les paragraphes où l'auteur retranscrit les "cours" de géométrie que reçoit Jehan . Au début j'étais attentif et je me suis surpris à tracer cercles , droites , perpendiculaires et angles . Rapidement j'ai séché les autres démonstrations ... Par ailleurs , j'ai été étonné par l'encrage de ces traditions dans l'ancienne culture celte .

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 04:48

 

420845830.jpg

 

     Le peuple du vent :  premier tome de l"épopée des Normands de Sicile .

    Septembre 1155 , lande de Lessay , Cotentin , en Normandie . L'âme Viking plane sur cette région battue par les vents et la pluie où le lecteur fait connaissance avec un oriental , Hugues de Tarse et son jeune élève , Tancrède . Ils séjournent chez Serlon le seigneur de Pirou , séjour marqué par la mort dans d'atroces souffrances de Muriel  la soeur de Serlon et épouse de Ranulphe le seigneur de l'Epine . Une atmosphère de secrets et de mensonges plane sur cette famille et ses proches . De bien mystérieux personnages hantent aussi la lande de Lessay et ses rivages dangereux .

     La perspicacité d'Hugues de Tarse va permettre de résoudre l'énigme de la mort de Muriel , d'élucider les meurtres qui l'on suivie et de démêler l'écheveau de cette sombre affaire familiale  . A la fois savant , guerrier et sage , Hugues de Tarse surprend , attire et intrigue le lecteur .

     Bravo à Viviane Moore d'avoir si bien réussi le premier ouvrage de cette série où le réel se mêle aux prophéties et où des mystères sont habilement élucidés sans que le secret des origines de Tancrède ne soit dévoilé . Qui est-il ? Quel honneur lui vaut une éducation et une protection si attentive de la part d'Hugues de Tarse ? On a hâte de se plonger dans la lecture du 2ème tome .

 

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 06:15

895477226.jpg

 

     La série Galeran de Lesneven a pris fin avec "Vert-de-gris" dernier tome publié ( entre autres ) aux Editions Labyrinthes et le récit "haro ! " destiné aux adolescents .

     Chaque tome aborde un sujet caractéristique du moyen âge : les Templiers , la construction des cathédrales , les Cathares ... Le chevalier de Lesneven malgré son austérité est attachant . Mais cette austérité est propice à favoriser l'imagination du lecteur . Un vocabulaire riche de mots de l'époque est garant d'un dépaysement complet . Avec un style alerte sans mots ou phrases superflus , des paragraphes et chapitres courts , le lecteur est captivé par le scénario et comme happé par l'action . Le lexique , une courte mais indispensable biographie des personnages historiques évoqués , une carte des lieux tels que Galeran les a visités , complètent l'illusion , Viviane Moore nous transporte au moyen âge .

     J'ai adoré !

Moore-Viviane-Vert-De-Gris-Livre-25710930_ML.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 05:37

Haro-Livre-606485530_ML.jpg

 

     Haro ! , il s'agit d'une aventure de Galeran de Lesneven , court récit ( environ 70 pages ) plutôt une nouvelle , publié aux Editions Thierry Magnier , ISBN 978-2-84420-570-4 , collection "romans adolescents" qui s'adresse plus précisément aux jeunes ayant un niveau de lecture collège .

 

     1177 - Chartres . Bien malgré lui , Maël un adolescent , orphelin , surnommé Le Renard , se trouve recherché par les gens d'armes de la prévôté de Chartres mais aussi traqué par de redoutables marauds . En fuite , il croise le chemin du chevalier Galeran de Lesneven qui le prend sous sa protection . Galeran séjourne de nouveau à Chartres ( sa première visite remonte à 1145 , voir "Bleu sang" ) chez le tout nouvel évêque Jehan de Salisbury . Ce dernier ne manque pas de solliciter le chevalier afin qu'il retrouve la relique la plus précieuse pour les chartrains et centre d'un pèlerinage illustre : le Voile ou Tunique de la Vierge Marie . Le gardien de la crypte au Trésor a été tué , la Sainte Châsse qui abritait le Voile a été fracturée . Ce vol est une perte inestimable dont les conséquences peuvent être terribles .

     "Haro ! " se lit avec intérêt et d'une seule traite . Le fil conducteur constitué par les aventures du jeune Maël est particulièrement prenant . La vie à Chartres au XIIème siècles est également bien décrite .

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 05:49

 

895442173.jpg

 

     Vert - de - gris :  septembre 1154 . Le chevalier Galeran de Lesneven séjourne à Provins auprès d'Henri le Large comte de Champagne . Comme son père , Henri a su tirer parti et faire fructifier la situation de la Champagne à la croisée des principales routes commerciales , en organisant des foires qui de Troyes à Provins , en passant par Lagny et Bar - sur - Seine faisaient se rencontrer les commerçants français , germains , flamands , lombards ... Henri le Large espérait réunir l'Orient et l'Occident . 

     A Provins , la foire commence le 14 septembre jour de la Saint Ayoul et dure huit jours francs et on peut y compter près d'un millier de marchands se déplaçant avec leurs chariots lourdement chargés et accompagnés de leurs commis et parfois d'hommes d'armes pour assurer leur protection car toutes ces richesses font se remplir la villes de ladres et de ruffians . Le prévôt de Provins a donc fort à faire pour lever les taxes mais aussi pour assurer la sauvegarde des hommes et des marchandises .

     Encore une fois Viviane Moore fait évoluer son héros de manière cohérente dans un contexte historique décrit avec précision mais sans détails superflus . Chaque chapitre très court offre au lecteur une découverte historique ou soumet une énigme à la sagacité du chevalier - détective . Qui est cette jeune fille qui a été agressée et qui parle un dialecte inconnu de tous? Pourquoi une tuerie dans le bourdeau tenu par Mahaut que Galeran a connue à Chartres ( voir "Bleu sang" ) ? Que contiennent les charrois des marchands siciliens et pourquoi un de leur garde a t-il été tué ?

     Dans les sous-terrains de Provins ou dans les ruelles sombres propices aux guets - apens , à la cour de Champagne , dans le quartier des teinturiers, le chevalier Galeran de Lesneven et son jeune écuyer Simon doivent défendre leur vie l'épée à la main , chercher des alliés , interroger , craindre la trahison. Le lecteur n'est pas au bout de ses surprises !

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 04:47

XY240-copie-3.jpg

 

     La parure byzantine :  septembre 1070 , les habitants de Rostov fêtent le mariage du jeune prince Vladimir avec la princesse Guita ( fille d'Harold II roi des angles et des saxons défaits en 1066 par les normands à Hastings ) . La ville est en liesse , les invités sont nombreux , notables locaux mais aussi ambassadeurs . L'envoyé du riche empire byzantin remet au jeune couple des présents de grande valeur , notamment une parure inestimable à l'histoire symbolique et qui doit sceller l'alliance entre la Russie de Kiev et Bizance .

     On le devine aisément , la parure est dérobée et le boyard Artem va devoir la retrouver . Une mission délicate et dangereuse car le vol est suivi de plusieurs meurtres : comme partout en Europe à cette époque , on utilise poison et poignard pour arriver à ses fins . Artem est un boyard ( noble ) conseiller du prince et chef de sa droujina ( armée chargée de la protection du prince ) . Artem est d'origine Varègue , peuple viking d'origine suédoise que les finnois désignaient par le mot Rus , venu durant les 9ème et 10ème siècles , en naviguant de fleuve en fleuve depuis la Mer Baltique jusqu'à Constantinople ( = Tsar-Gorod ) et la Mer Noire . 

     Artem est assisté par deux Varlets , Mitko et Vassili , soldats d'origine slave qui lui apportent une aide musclée et par son fils adoptif Philippos , adolescent dont la curiosité et la hardiesse réservent de surprenantes découvertes .

     Artem explore des pistes et des mobiles très classiques : complot contre le prince Vladimir qui est l'héritier du trône de la Russie de Kiev , vengeance sentimentale , crimes et vols crapuleux . Cette dernière thèse est renforcée par la présence à la cour de Vladimir d'un énigmatique aventurier vénitien .

     On le voit , le scénario est ultra classique et assez peu captivant . Heureusement l'ensemble réserve un voyage particulièrement dépaysant dans la Russie de Kiev . L'auteur distille habilement au lecteur des informations variées sur l'histoire méconnue et surprenante ( des viking naviguant vers l'Orient ! ) de cette région et de ses habitants : us et coutumes , organisation sociale et judiciaire , croyances et rites , architecture , attachement aux livres et plus particulièrement aux psautiers . C'est ce voyage qui rend la lecture agréable . C'est plus la curiosité historique que le suspense qui nous mène vers la fin de ce roman et vers une postface très instructive .

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 04:47

XY240-copie-2.jpg

 

 

     Le capuchon du moine :  décembre 1138 . Gervase Bonel , un riche propriétaire installé à Shrewsbury , meurt empoisonné . Son épouse Richildis a été autrefois fiancée avec Cadfaël , c'était il y a 42 ans , avant qu'il ne parte pour la Terre Sainte . Gervase Bonel est le second époux de Richildis . Ses relations avec son beau fils ( Edwin est né du premier mariage de Richildis ) étaient devenues houleuses . Cadfaël va donc s'efforcer de démontrer l'innocence d'Edwin qui est très vite désigné comme le principal suspect .

     Les lieux et quelques-uns de leurs habitants , Shrewsbury et son abbaye , la rivière Severn , les moines , les frères lai  deviennent peu à peu familiers et ...  surprise ...  la lecture est devenue plus facile , presque agréable . Il est évident que l'auteur a fait évoluer son style qui est devenu plus alerte .  

     L'enquête ne peut pas encore être qualifiée de captivante mais avec les chroniques du quotidien des principaux personnages , l'ensemble forme un scénario qui a su retenir mon attention jusqu'à la fin , alors qu'il m'avait fallu plusieurs essais pour achever la lecture des deux premiers tomes de la série! 

     La fin du roman se déroule au Pays de Galles , occasion de découvrir ses paysages , ses habitants et  plusieurs de leurs coutumes .

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 05:03

413925130.jpg

 

     Les oiseaux de Rhiannon :  été 1147 . Galeran de Lesneven est en Languedoc . Il accompagne sa soeur Arzhel qui est dame de compagnie de la vicomtesse de Narbonne . Puis elle a été mise au service de Gormonde l'épouse de Guillaume 2 de Minerve .

     Galeran a aussi rencontré Alphonse Jourdain , comte de Toulouse sur la demande de l'abbé Bernard de Clairvaux . Le comte de Toulouse a comme prisonnier Henri de Lausanne , un moine qui a prêché une nouvelle foi . L'inquiétude de l'abbé et du pape Eugène 3 est grande : quelle sera l'attitude du comte de Toulouse vis à vis des cathares , lui qui est plus riche et ses terres plus vastes que celles de son suzerain , le roi de France ?

     Lorsqu'il rejoint Minerve , Galeran et sa jeune soeur qui ponctuellement devient narratrice du roman , se trouvent confrontés à des meurtres : des cadavres d'adultes et d'enfants sont retrouvés mutilés , une couronne de pervenches à leur côté . Dans cette région où les bandes de routiers pillent et violent , la peur et la vengeance rôdent . La présence des prêcheurs cathares est de plus en plus fréquente , leur influence est spirituelle mais aussi économique car ils pratiquent l'offre de prêt .

     Les soupçons de Galeran se portent aussi sur les troubadours et les jongleurs qui sillonnent l'Occitanie , récitant en musique des poèmes ou chantant le fin'amor ou amour courtois . Parmi eux , Loba , une trobairitz ( une dame troubadour ) que Galeran devine entourée de secrets et qui le rend perplexe et le laisse troublé . Il aime lui parler des légendes bretonnes , comme celle de la belle Rhiannon .

     Galeran et sa soeur rejoignent avec Guillaume de Minerve et ses proches , la coure d'Ermangarde de Narbonne . Depuis l'époque romaine , Narbonne est une ville cosmopolite , tolérante , commerçante et prospère dont le port est ouvert sur l'Orient et qui est reliée à l'Italie et à la péninsule ibérique par la via Domitia .

     Mais la mort les a suivis à Narbonne , Galeran craint pour sa soeur . Aidé par un ami juif , peu à peu la lumière se fait , chaque agression est expliquée  par la vengeance , la folie ou la cupidité .

     Le plus remarquable dans ce roman est le sentiment de malaise qui transparaît sous la plume de l'auteur : on sent que la présence des cathares va bientôt marquer tragiquement cette région .

Partager cet article
Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 05:21

9782702435359.jpg

 

     Jaune  sable :  mai  1147 , la 2ème  croisade  commence . Le  roi  Louis  VII  accompagné  de  son  épouse  Aliénor , marche  sur  Constantinople à la tête  d'une  gigantesque armée . Avant  de  quitter  son  duché  d'Aquitaine , Aliénor a confié  une  mission  délicate  au  chevalier  Galeran  de  Lesneven : expliquer la disparition de vingt  soldats envoyés pour mettre  fin  aux  nombreux  naufrages  et  pillages  de  navires  empruntant  l'estuaire  de  la  Garonne . La  Gironde  est  une  porte  vers  l'Océan , une  porte  dangereuse  où  les  navires  chargés  de  richesses  doivent  effectuer  des  manoeuvres  délicates  pour  rejoindre  ou  quitter  Bordeaux . 

     Galeran  rejoint  Blaye  alors  que  s'y  déroulent  les  fêtes  traditionnelles  du  début  du  mois  de  mai :  on  y  joue  des  lais  d'amour , danses et jongleries  se  succèdent  pendant  plusieurs  jours . Il  y  retrouve  Marcabru , le  troubadour  qu'il  avait  connu  à  Chartres ( voir  "Bleu  sang" ) et  qui  va  l'accompagner  en  direction  de  la  mer  .  Ils  quittent  Blaye , longent  la  rive  de  l'estuaire  ,  traversent  des  marais et  rejoignent  l'ermitage  Saint  Martial  ,  près  de  Mortagne , avant  d'atteindre  le  village  de  Talmont .

     Peu à peu  le  chevalier  apprend  à  connaître  le  fleuve  indompté , mais  rares  sont  les  habitants  qui  s'ouvrent  à  son  contact  .  Les  dangers  du  fleuve  ont  endurci  ceux  qui  vivent  sur  ses  rives . Mais  d'autres  dangers  menacent  Galeran . Il  sent  qu'il  approche  des  naufrageurs . Doit-il  craindre  Ranulphe  , le seigneur  de  Talmont  ou  bien  son  frère  Ogier  qui  à  son  retour  d'Orient  souhaite  reconstruire  le  phare  d'Alexandrie  au  Fâ  , le domaine  où  il  s'est  installé  ,  protégé  par  des  soldats  soudanais ? Et  puis  comme  souvent  au  moyen - âge  lorsque  la  mort  sévit  dans  une  région , il y a un dragon , la Grande Goule , et des fées , à moins  qu'il  ne  s'agisse  de  sorcières  qui  hantent  les  grottes  situées  prés  du hameau  abandonné  de  Meschers ?

     "Jaune  sable"  est  un  épisode  des  aventures  de  Galeran  classique et  réussi , habile  mélange  d'Histoire , de traditions , de légendes et d'action .

Partager cet article
Repost0