Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 06:39

402848530_L.jpg.gif

 

     Trafic de reliques :  début 1138 . L'action se passe principalement  au  Pays de Galles . Cadfael et d'autres moines doivent ramener à l'abbaye  de  Shrewsbury  les  reliques de Sainte Winifred . Mais  ses détenteurs n'entendent pas être dépouillé , alors lorsqu'un opposant à ce transfert ( dont la légitimité peut  en effet  étonner voir choquer ) est  assassiné ....  la première enquête de frère  Cadfael , moine bénédictin , commence .

     Ce  n'est  qu'à  la  deuxième  tentative  que  j'ai pu achever la lecture de ce livre ( même  chose  pour le second  tome - voir ci-dessous ) . En fait  c'est  seulement  le  troisième  titre "Le capuchon du moine" que j'ai  réussi  à  lire et à apprécier dés le début  et qui  m'a  permis de rentrer  dans  l'univers  de  frère  Cadafel  et de m'imprégner  du  style de l'auteur . Passé  cet  apprentissage , la lecture devient agréable , voire prenante .

     "Trafic de reliques"  rassemble  tous  les  ingrédients  qu'Ellis  PETERS  propose  dans  les  enquêtes de frère  Cadfael : un portrait , pas  toujours  reluisant , de la religion dans  l'Angleterre  du  12ème  siècle , une  enigme  principale et une  intrigue secondaire centrée  autour  d'un amour  contrarié . Cadfael  , calmement , méthodiquement , lentement , découvre la vérité  et  trouve le compromis qui  ne  blesse  personne .

 

     Un  cadavre de trop :  août  1138 . Le  roi  Etienne  assiège  Shrewsbury  où  est  retranchée  une  garnison  fidèle  à  l'impératrice  Mathilde . L'assaut  final  est  donné  avec  succès . Mais  cette  victoire  n'est  pas  complète  car  plusieurs chefs  de  la  résistance restent  introuvables . Ont-ils  fui , trompant la vigilance des troupes  flamandes d'Etienne , ou se  cachent - ils avec leur famille parmi la population ? D'autres se  rallient  à  Etienne ; c'est le cas de Hugh Beringar  , même si auparavant celui-ci était resté neutre . Etienne ne fait preuve d'aucune clémence et fait pendre 94 prisonniers .

     Un peu à l'écart de la ville de Shrewsbury , dans l'abbaye  Saint Pierre et Saint Paul , l'inquiètude n'a pas complètement troublée les occupations des moines . Frère  Cadfael , aidé depuis peu par le jeune Godric , s'affaire  dans  son  jardin , cultivant légumes et simples , préparant ses décoctions dans  l'atelier  de  l'herbarium .

     Mais  les  bénédictins  ne  peuvent  laisser  sans  sépulture  chrétienne les  94  hommes  exécutés . On  confie  à  frère  Cadfael  le  triste  travail  de  préparer  les  corps  avant  de  les  enterrer . Très  vite  ,  il  doit  se  rendre  à  l'évidence  ,  on  lui  a  remis  95  cadavres . Un homme , jeune , dépourvu  d'armure , n'est pas mort par pendaison . La  belle  Aline va  très  vite  l'identifier mais  devant  l'absence  d'indices , les recherches de l'assassin  par  Cadfael  piétinent .

     Et  puis  il  y  a  beaucoup  à  faire : secourir  les  blessés , cacher  les  fuyards  traqués  par  les  troupes  du  roi  Etienne . Quel  rôle  joue  Hugh  Beringar  dans  l'atmosphère  de  suspicion  qui  s'est  installée  à  Shrewsbury et  où  tout  le monde  soupçonne  tout  le  monde  de  trahison ? Qu'est  devenu  le  trésor , ces  richesses détenues  par  les  partisans  de  l'impératrice  Mathilte ?

     Frère  Cadfael  devra  ruser  pour  sauver  ceux  en  qui  il  a  placé  sa  confiance . Ce  n'est  qu'à  la  veille  du  départ  du  roi  Etienne pour  d'autres  champs  de  bataille que  Cadfael  , avec une  aide inattendue  ,  pourra  faire  la  lumière  sur  le  cadavre  de  trop . Mais  il  faudra  s'y  habituer  ,  frère  Cadfael  prend  quelques  libertés  avec la vérité  afin  de  ne  pas  blesser  inutilement son prochain !

 

400254530_L.jpg.gif

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 05:08

9782702495988.gif

 

     Blanc  chemin :  mars  à  juillet  1146 .  Le  blanc  chemin  est  l'itinéraire  qui  mène  du  Puy - Sainte - Marie  à  Saint - Jacques - de - Compostelle . C'est  à  Compostelle  qu'un  ermite , guidé  par  le  scintillement  d'une  étoile  , découvrit  le  lieu  où  se  dressait  la  tombe  de  Saint  Jacques  :  le  "campus  stellae" .

     Viviane  Moore  nous  détaille  chaque  pas  des  pèlerins  de  Saint - Jacques - de - Compostelle , aussi  appelés  les  Jacquets .  Tout  commence  au  Puy - en - Velay  où  à  l'occasion  de  la  grande  messe  pascale  ,  sous  la  protection  de  la  Vierge  noire  du  Puy  ,  les  Jacquets  reçoivent  un  bourdon  ,  long  bâton  d'où  pend  une  calebasse  pleine  d'eau .

     Avant  de  trouver  le  chaud  soleil  de  Galice , les  Jacquets  doivent  affronter  ,  parfois  nu-pied , le  froid  des  Monts  de  Margeride  , la neige , les dangers des forêts  du  Gévaudan et le brouillard  de  l'Aubrac . Un  court  repos  au  prieuré  bénédictin  d'Aumont  puis  l'ancienne  voie  romaine  ,  la  via  Agrippa , guide  leurs  pas  vers  la  Dômerie  d'Aubrac  et  la  protection  de  ses  chevaliers . Les  étapes  suivantes  sont  Saint  Chély , puis Sainte  Côme  d'Olt  avant  Conques  et  son  abbaye  bénédictine  de  Sainte  Foy .  Les  pèlerins  doivent  ensuite  traverser  le  Causse  et  sa  poussière  crayeuse  avant  le  repos  offert  par  la  puissante  ville  de  Cahors  dans  la  vallée  du  Lot . Après  la  traversée  du  Quercy  et  une  halte  à  l'abbaye  de  Moissac  ,  les  pèlerins  doivent  franchir  la  Garonne  près  de  son  confluent  avec  le  Tarn , à  La  Pointe , un épisode  particulièrement  dangereux  au  printemps  lorsque  les  eaux  sont  grossies  par  la  fonte  des  neiges .

     La  traversée  des  collines  de  Gascogne  est  ponctuée  d'arrêts  à  Lectour  et  à  Albrin  dans  la  Commanderie  des  Hospitaliers  de  Saint  Jean . Les  pèlerins se rejoignent alors très  vite au pied  des  Pyrénées , à  la  borne  des  trois  chemins , point de jonction  qu'ils  viennent de Tours , Vézelay  ou  du  Puy - Sainte - Marie . Nous  sommes  au  Pays  Basque , il  faut  gravir  le  Col  de  Ronceveaux  avant  de  rejoindre  la  Galice . Après  Burgos  ,  la  ville  sainte  de  Compostelle  n'est  plus  très  loin .

     Le  chevalier  Galeran  de  Lesneven  a  rejoint  un  groupe  de  pèlerins  , un berger , un orfèvre , un maçon  et  sa  famille , un tisserand , deux damoiselles , un clerc , un troubadour  qui n'est  autre  que  Ronan  le  frère  de  Galeran . Leur  guide  est  Humbert , il porte  trois  coquilles , il a donc déjà fait  trois  voyages  vers  Saint Jacques . Ce  petit  groupe  laisse  derrière  lui  des  cadavres  atrocement  mutilés  .  Quelle  est  donc  cette  bête  immonde  qui  assassine  ?  Les  recherches  de  Galeran  ne  sont  que  filigranes ... c'est  la  marche  sur  le  blanc  chemin  qui  accapare  le  lecteur  jusqu'à  Compostelle  et  le  bout  de  la  terre ,  au  cabo  Fisterra  et  Notre  Dame  de  Finibus  Terrae  ,  ce  "sanctuaire  où  devant  l'on  ne  trouve  plus  terre" .

     Superbe  roman presque un documentaire initiatique .

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 16:54

9782702495650.gif

 

     Rouge  sombre :  septembre 1145 .  Galeran de Lesneven , recommandé  par  Bernard  de  Clairvaux , séjourne auprès  d'Arnulphe  l'évêque  de  Lisieux ; une retraite  coupée  du  monde pendant laquelle le chevalier peut profiter des magnifiques livres de l'évêché jusqu'à ce que l'évêque demande au chevalier  de rejoindre l'abbaye de Jumièges dans la vallée inférieure de la Seine . Il accompagne à cette occasion le frère Odon afin de le protéger . Une escorte finalement justifiée puisqu'à Jumièges un moine a été assassiné , la relique de Saint Philibert , saint patron de l'abbaye a été volée , le sceau de l'abbé Eustache de Jumièges , marque de son pouvoir , a été dérobé . Puis un nouveau meurtre est commis , celui d'Edel , jeune et belle damoiselle .

     Odon et Galeran vont se révéler de fins limiers et toutes les énigmes sont résolues facilement , un peu au détriment du suspense . Par contre la fin de l'ouvrage est haletante avec la lutte de la population face à la grande marée d'équinoxe et contre au mascaret dévastateur ( phénomène aujourd'hui très atténué suite à des aménagements hydrauliques ) .

     Décevant  ?  NON  !  car il y a un instructif portrait de la religion chrétienne en France au milieu du 12ème siècle  : présentation du monde monastique ( hiérarchie et vie quotidienne ) de l'ordre de Saint Benoît , importance des reliques et place spirituelle et matérielle centrale dans la vie des français de l'époque . Bien sûr cela suppose de la part du clergé exemplarité et faiblesse humaine .

     Le lexique médiéval en fin de livre se révèle vite incomplet tellement le vocabulaire est riche , ne pas hésiter à consulter un dictionnaire . "Rouge  sombre" est un livre écrit pour les lecteurs curieux !

 

 

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 04:40


    Bleu  sang :  mai  1145 ,  Galeran  de  Lesneven  est  à  Chartres  chez  Audouard  ,  maître  verrier   travaillant  au  décor  de  la  cathédrale .  Cette  gigantesque  construction  est  le  centre  de  la  vie  locale . Alors  lorsque  des  meurtres  sont  commis , lorsque  des  accidents  mortels  et  suspects  se  produisent  sur  ce  chantier , tout  le  monde  repense  au  "grand  incendie"  de  1134  qui  détruisit  la  ville  et  endommagea  gravement  la  cathédrale  inachevée . Cet  incendie  est  resté  inexpliqué .
    De  sombres  souvenirs  refont  donc  surface  dans  les  esprits  chartrains .  Tous  ces  évènements , anciens  et  actuels , sont - ils  liés ? Quel  rôle  y  tient  la  belle  Ausanne , femme  médecin ?
    Ce  nouveau voyage du  chevalier  Galeran  est  moins  sombre  que  le  précédant  ( "Noir  roman" )  et  plus  tourné  vers  l'Histoire , avec  bien  évidemment  une  grande  place  accordée  à  la  construction  de  Notre  Dame  de  Chartres . L'enquête  de  Galeran  est  rigoureuse  et  minutieuse et  mène  le  lecteur  vers  un  dénouement  inattendu  .
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 04:54


Suite  des  aventures  du  chevalier  Galeran  de  Lesneven














    Fauve :  date  incertaine , pourrait  se  situer  fin 1141 - début 1142 .  Le  chevalier  Galeran  de  Lesneven est hébergé par les Templiers  à  La Rochelle , opulente  cité  où se côtoient orfèvres , tisserands et  qui attire des nationalités diverses , flamandes , irlandaises ...  Des  meurtres  d'enfant  sont  commis ainsi  que  le  vol  et  l'assassinat  d'un  riche  orfèvre . Le géographe arabe Al Idrisi fait un coupable idéal , le XII ème  siècle  étant  l'époque des croisades  contre  les  infidèles . Mais il peut  s'agir  d'une sombre vengeance familiale . Quel rôle joue la Commanderie du  Temple de La Rochelle dans  ces tragiques évènements ?
    Cette  deuxième  aventure de Galeran est  très marquée par l'histoire , locale ( La Rochelle , Châtelaillon , Ile de Ré ) mais aussi  plus  large , jusqu'en Sicile et à Jérusalem . Cela en fait une lecture idéale , facile , très bien documentée et au scénario prenant .

    Noir  roman :  septembre 1144 . Bretagne , Monts d'Arez .  Broerec , seigneur du domaine de Helgoat , fait appel à Galeran , des enfants sont assassinés , d'autres disparaissent . Le titre "Noir roman" résume bien l'atmosphère sinistre , mystérieuse et violente et peut aussi  s'appliquer aux personnages . Ce contexte finit par gêner la lecture qui  devient peu à peu pesante et finalement difficile . Le final ne surprend pas . Galeran reste imperturbable aux drames  qui  l'entourent , il cherche à expliquer !
    Les  passages du livre relatant la constitution de groupes d'enfants pour les mener en Terre Sainte  reposent sur des faits réels .


Partager cet article
Repost0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 17:59
    Le  printemps  des  cathédrales ;  1137 , Renaud Pasquier commence  son  apprentissage sur le chantier de construction  de  la  basilique  de  Saint  Denis . Il est tailleur  de  pierre . Il  côtoie  charpentiers , sculpteurs , compagnons et maîtres , gâcheurs de mortier , parliers , verriers , appareilleurs , asseyeurs , maîtres d'oeuvre et architectes . Le chantier de Saint Denis  est  un  fourmillement  aux  ordres de  l'abbé  Suger  dont  la  politique  architecturale novatrice  caractérise  le  tournant  entre  l'art  "roman"  et  l'art  "gothique" . Clefs de voûte , croisées d'ogives , colonnes , supports  d'angles , arcs-boutants , vastes ouvertures permettent  d'élever  vers  Dieu  des  "nefs grandioses inondées de lumière , des portails  admirables , et des tours dressées  vers  le  ciel" .

    L'auteur  nous  fait  aussi  visiter  le  12ème  siècle ( et le début du 13ème ) et  découvrir  les  personnages  historiques  de  cette  époque  ,  en  nous  relatant  faits  marquants  et  anecdotes :
-  Suger  conseiller  du  roi  Louis VI.
-  l'abbé  de  Clairvaux  ,  futur  Saint  Bernard.
-  Héloïse  et  Abélard.
-  le  mariage  de  Louis  VII  avec  Aliènor  d'Aquitaine.
-  la  régence  du  royaume  de  France  par  Suger  pendant  que  Louis  VII  participe  à  la  2ème  croisade ( 1147  -  1149  ) .
-  Sacre  de  Philippe  II  Auguste  en  1179.
-  Avènement  de  Louis  IX ( Saint  Louis ) après  le  bref  règne  de  Louis VIII , fils  de  Philippe  Auguste  mort  en  1163 .

    D'autres  chantiers  de  construction  de  cathédrale  sont  aussi  décrits  ( descriptions  architecturales  mais  également contexte  humain ) :
-  Cathédrale  Saint  Etienne  de  Sens .
-  Canterbury  en  Angleterre , où  l'Archevêque  Thomas  Becket  est  assassiné  le  29  décembre  1170 .
-  Notre  Dame  de  Paris  dont  la  première  pierre  est  scellée  par  le  Pape  Alexandre  III  en  1163 .
-  Notre  Dame  de  Chartres ( reconstruction  après  sa  destruction  par  un  incendie  en  1194 ) .
-  La  Sainte  Chapelle  à  Paris dont  la  consécration  en  1248  après  moins  de  10  ans  de  travaux , permet  d'accueillir  des  reliques  de  la  passion  du  Christ  achetées  par  Saint  Louis ( la  Sainte  Chapelle  est  le  premier  monument  religieux  bardé  de  métal ) . 

    Il  est  difficile  à  travers  le  regard  et  la  vie d'une  seule  famille , de  passer en  revue  le  12ème  siècle , printemps  des  cathédrales , où  des  chantiers  prestigieux  naissaient  partout  en  France  et  en  Europe  pour   durer  plus  d'un  siècle .  L'auteur  n'y  arrive  qu'au  prix  de  quelques  entorses  à  la  chronologie:  peu  de  dates  sont  citées , cela  dissimule  en  réalité  une  présentation  désordonnée  des  évènements  historiques . C'est  bien  sûr  regrettable , cependant  l'ensemble  constitue  une  bonne  approche  pour  s'initier  à  cette  période  de  l'Histoire  qui  nous  a  laissé  tellement  de  chefs  d'oeuvre .
Partager cet article
Repost0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 05:01

    "Les  aventures  de  Galeran  de  Lesneven" : une  série de neuf  livres où Viviane MOORE  nous  fait  découvrir  le 12ème  siècle .  C'est  l'époque  des  chevaliers ,  des croisades , des Templiers .  Une époque  complexe  où  la  religion  occupe  une  place  importante  mais  où  le  sordide  fait  aussi  partie  du  quotidien . Une  postface  donne  une  brève  mais  complète  biographie  des  principaux  personnages  historiques  évoqués ou mis en scène dans  les  romans . Viviane  MOORE  met  aussi  en  valeur  les  aspects  sociaux  de  l'époque  :  vie  quotidienne , architecture , habillement , habitudes culinaires... Au  début  de  chaque  ouvrage un  plan  des  lieux  permet  au  lecteur  de  parfaitement  cerner  le  cadre  de  l'action .
    "Les  aventures de  Galeran  de  Lesneven"  se  lisent  avec  beaucoup de plaisir  grâce  à  des  scénarios  habiles et  à  une  structuration  efficace , phrases  et  chapitres  très  courts  .  Au  final , la  tentation  est  grande  de  lire  chaque  ouvrage  d'une  traite  afin de  se  plonger  dans  le  suivant  le  plus  vite  possible .

-  La  couleur  de  l'Archange
-  Fauve
-  Noir  roman
-  Bleu  sang
-  Rouge  sombre
-  Blanc  chemin
-  Jaune  sable
-  Les  oiseaux  de  Rhiannon
-  Vert - de - gris

    La  couleur  de  l'Archange :  Pays  d'Armor  et  Mont - Saint - Michel , 1133 .  Une  chasse  au  sanglier  tragique  ,  une  fuite  éperdue  devant  le  sanguinaire  seigneur  de  Lochrist ...  Le  jeune  Galeran  de  Lesneven  sera  le  seul  survivant  des  quatre  inséparables  amis  tout  juste  sortis  de  l'adolescence .  Recueilli  par  un  énigmatique  chevalier , Galeran  l'accompagne  au  Mont - Saint - Michel . L'Abbaye  du  Mont  connaît  une  série  de  meurtres  que  le  chevalier  va  élucider  avec  l'aide  de  Galeran  . 
    L'Abbaye  et  la  vie  dans  et  autour  du  Mont - Saint - Michel  sont  magnifiquement  décrits  .  L'auteur  a  su  créer  une  ambiance  captivante  où  se  mèlent  l'angoisse  face  au  mystère  et  le  plaisir  de  visiter  cette  merveille  architecturale  qu'est  le  Mont  .  Ce  sont  de  bons  ingrédients  pour  une  lecture  agréable  vers  le dénouement  et  surtout  vers  l'adoubement , cérémonie  pendant  laquelle  Galeran  de  Lesneven  est  fait  chevalier . Ce  premier  roman  de  la  série  est  aussi  le  seul  où  Galeran  montre  ses  sentiments  avant  de  devenir  un  personnage  beaucoup  plus  austère  dans  les  ouvrages  suivants .   
Partager cet article
Repost0
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 10:23
            A  ce  jour  ,  4  ouvrages  mettant  en  scène  Magdalaine  la  Bâtarde  ,  ont  été  publiés .  Magdalaine  est  tenancière  d'une  maison  close  dans  le  Londres  du  12ème  siècle  .

Magdalaine  la  Bâtarde :  premier  tome  ,  avril  1139  .  Un  envoyé  du  Pape  est  assassiné  sur  le  parvis  de  l'église  située  à  proximité  immédiate  de  chez  Magdalaine  qui  fait  un  coupable  idéal .  Aidée  des  3  prostituées  de  sa  maison  close  " la  muette , l'aveugle , la  pauvre  d'esprit "  ,  Magdalaine  enquête  aidée  par  le  chevalier  Bellamy  d'Itchen  mandaté  par  ...  l'évêque  de  Westminster  !  Beaucoup  de  suspects  ,  même  si  l'auteur  tente  d'envoyer  le  lecteur  sur  de  fausses  pistes  ,  on  devine  l'identité  du  coupable  bien  avant  la  confrontation  finale. 
            C'est  sans  surprise  .  Presque  bizarre  .  On  peut  se  perdre  dans  les  hypothèses  des  personnages  recherchant  la  vérité  et  puis  un  brin  de  dynamisme  ranime  notre  attention  . 
            C'est  également  lancinant  et  longuet  ,  comme  le  style  de  l'auteur  ,  pour  preuve  la  tirade  suivante  :  "Quand  je  suis  allée  prier  cette  nuit  là , expliqua  l'aveugle , sans  se  montrer plus  précise  car  Ella  écoutait  - elle  était  assisse  au  bout  du  banc  occupé  par  Letice , qui  lui  coupait  sa  viande - , j'ai  ouï  un  moine  appeler  : "Qui  est  là ? " et  j'ai  dû  patienter  avant  d'entrer  dans  l'église"
            Mais  c'est  aussi  attachant  alors  rendez-vous  avec  le  deuxième  tome .
Partager cet article
Repost0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 06:05
Les  aventures  du  boyard  ARTEM  dans  la  Russie  du  XI ème  siècle .  L'auteur  connaît  parfaitement  la  Russie  de cette  époque  ,  son  histoire  et  son  organisation  sociale .  Dépaysement  assuré  ,  par  contre  les  scénarios  manquent  un  peu  de  profondeur .





                   
       La  série  compte à ce  jour 7 ouvrages  ( éditions 10/18 ) :
-  Le  sceau de  Vladimir
-  La  parure  byzantine
-  Ambre  mortel
-  La  nuit  des  ondines
-  L'espion  du  prince  Oleg
-  La  fourche  du  diable
-  L'énigme  du  manuscrit

Le  sceau  de  Vladimir  :  mai  1070  ,  le  boyard  Artem  ( noble  et  chef  militaire )  est  chargé  par  le  prince  Vladimir  de  Rostov  de  découvrir  qui  a  volé  son sceau  personnel  et  tué  celui  qui  en  avait  la  garde .  L'enquête  se  double  d'une  chasse  au  trésor  dans  un  contexte  de  village  hanté  et  de  vieilles  légendes  :  à  priori  de  bons  ingrédients !  D'autres  meurtres  sont  commis  et  Artem  aidé  par  deux  fidèles  guerriers  et  par  une  mystérieuse  apothicaire  aura  fort  à  faire  pour  rétablir  la  lumière  dans  cette  ténébreuse  affaire  .
La  Russie ( région  de  Rostov ) est  parfaitement  décrite  par  l'auteur  ,  tout  est  présenté  avec  précisions : même  les  coutumes  vestimentaires  et  culinaires !  C'est  le  grand  attrait  de  ce  premier  récit  .  Quand  au  héros  ,  Artem  ,  il  ne  manque  pas  de  charisme  ,  mais  il  évolue  avec  trop  de  facilité  ,  au  détriment  du  suspense .

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 15:43
                Ken  FOLLETT  est  un  auteur  éclectique  qui  a  publié  des  romans  d'aventures  ,  d'espionnage  et  de  suspense . 
                 "Les  piliers  de  la  terre"  est  un  roman  historique  se  déroulant  de 1135  à 1174  et  dont    l'action  est  centrée  autour  de  la  conctruction  de  la  cathédrale  de  Kingsbridge  en  Angleterre  . 
                 L'action  est  foisonnante  :  saga  familiale , description  de  la  vie  quotidienne  au  Moyen Âge  en  Angleterre  mais  aussi  en  France  et en  Espagne  ,  personnages  variés  et  représentatifs  de  la  société  de  l'époque ( clergé ,  nobles  ,  paysans  ,  commerçants  et  bien  sûr  corps  des  métiers  participant  à  la  construction  des  cathédrales ) .  Les  récits  s'enchaînent  sans  répit  mais  sans  lourdeur  grace  à  un  style  alerte  et  trés  fluide  ;  le  tout  est  ponctué  de  faits  historiques  :  guerres , complots ,  jusqu'à  l'assassinat  de  Thomas  Becket .
                Avant  d'entamer  cette  lecture  ,  une  petite  précaution  :  veiller  à  disposer  de  suffisamment  de  temps  libre  car  il  n'est  pas  facile  d'abandonner   "Les  piliers  de  la  terre"  ; en  livre  de  poche  ,  c'est  près  de  1050  pages  de  fins  caractères  !    

 

                   Une  suite  se  déroulant  2  siècles  plus  tard  a  été  publiée  récemment  aux  Editions  Robert  Laffond  sous  le  titre  "Un  monde  sans  fin" .  Je  n'hésite  pas  :  à  lire  dès  que  possible  !
 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0