Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 06:14

894521978.jpg

 

     La conjecture de Fermat lorsque le 3 novembre 1643 , Michel Le Tellier secrétaire d'Etat à la Guerre et Henri - Auguste de Loménie de Brienne secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères , deux proches du Cardinal Mazarin , demandent à rencontrer Louis Fronsac , ce dernier ne se doutait pas qu'il devrait abandonner pendant plusieurs mois la restauration de son château de Mercy pour vivre une dangereuse affaire d'espionnage . En effet il est avéré que l'Espagne connaît le contenu des dépêches secrètes qu'échangent les dirigeants français avec leurs plénipotentiaires à la conférence de Münster dont on attend beaucoup afin de mettre un terme à la guerre de Trente ans .

     Voilà donc le notaire Louis Fronsac et son ami le commissaire Gaston de Tilly transformés en contre - espions pour oeuvrer sur la face cachée de la diplomatie avec des ramifications au plus haut sommet de l'Etat mais où les protagonistes n'hésitent pas à employer des hommes de main louches pour exécuter leurs basses besognes .

     Fronsac va devoir évoluer dans le monde des libraires ; il va aussi côtoyer le nonce Chigi médiateur du pape Urbain VIII pour le congrès de Münster . Il doit aussi démasquer un espion au sein même du bureau français du chiffre , petit groupe de personnes à la tête duquel se trouve Antoine Rossignol spécialiste étonnamment doué , véritable génie des mathématiques et de cryptographie .

     Jean d'Aillon s'avère être un fin connaisseur tant dans les techniques de chiffrage qu'il explique de manière très claire , que dans les relations diplomatiques particulièrement complexes en période de négociations de paix.  Intimidations , filatures , guets - apens , trahisons , Louis Fronsac doit  enquêter dans un monde menaçant où même une belle dame peut s'avérer dangereuse . Il rencontrera Blaise Pascal , traversera l'inquiétante forêt d'Orléans pour rejoindre Toulouse où Pierre de Fermat , brillant mathématicien , lui apportera son aide pour mettre au point un nouveau code chiffré .

     Parmi tous les romans de Jean d'Aillon , "La Conjecture de Fermat" est un de mes préférés , très complet d'un point de vue historique , les énigmes y sont passionnantes , l'action est présente du début à la fin ... pas une minute de répit pour le héros ... ni pour le lecteur !

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 05:50

 

9782702497678.jpg

 

     La  Conjuration des Importants :  décembre 1642 à septembre 1643 .  Louis Fronsac est sollicité par Gaston de Tilly , commissaire à poste fixe du quartier de Saint - Germain - l'Auxerrois : un de ses collègues a été mystérieusement assassiné , apparemment par un coup de feu mais aucun projectile n'a été retrouvé . Aidé par le hasard , mais également par la perspicacité de Louis Fronsac , les soupçons des deux amis se portent bien vite sur le marquis de Fontrailles , déjà impliqué par le passé dans la conjuration de Cinq-Mars ( voir "Le mystère de la chambre bleue" ) . Mais les preuves sont ténues et rien ne permet d'établir le mobile du crime . L'enquête s'enlise . Cela permet à Louis Fronsac devenu chevalier , de découvrir et de commencer à restaurer sa seigneurie de Mercy avec les conseils avisés de Julie de Vivonne , sa promise .

     Jean d'Aillon peut aussi nous conter dans le détail les évènements de l'année 1643 qui voit le roi Louis XIII mourir dans des conditions suspectes . La reine Anne d'Autriche devient régente , aidée dans cette délicate fonction par l'habile cardinal Jules Mazarin . Une régence avec un roi aussi jeune ( Louis XIV n'a que cinq ans ) est toujours propice aux complots , d'autant plus que les prétendants au trône sont nombreux . Parmi ceux-ci François de Vendôme , petit fils d'Henri IV et de Gabrielle d'Estrées . Henri de Bourbon , prince de Condé ( descendant d'un oncle d'Henri IV ) peut aussi prétendre au trône , tout comme son fils Louis de Condé , duc d'Enghien ( le futur Grand Condé ) qui à 22 ans est le vainqueur inattendu mais brillant , de la bataille de Rocroi contre les espagnols . Quel rôle joue la duchesse de Chevreuse , revenue à la Cour après son exil à Bruxelles ? Quel rôle joue François de La Rochefoucault , prince de Marcillac ? 

     De Rocroi aux quartiers sordides de Paris , en passant par les luxueux hôtels particuliers , Louis Fronsac et Gaston de Tilly , heureusement protégés par le rêtre Gaufredi ont fort à faire pour aider Mazarin à déjouer la Conjuration des Importants .

     Félicitations à Jean d'Aillon pour cet ouvrage , beaucoup plus historique que le précédent de la série ( "Le mystère de la chambre bleue" ) . Les relations entre les personnages fictifs et les personnages historiques sont trés cohérentes , le lecteur est donc captivé par cet épisode trouble et méconnue de l'Histoire de France . Les "Importants" sont nombreux et leur généalogie complexe mais l'auteur sait éclairer le lecteur en distillant son savoir petit à petit , le tout entrecoupé de scènes d'action ou de scènes du quotidien et jalonné par l'apparition de personnages célèbres mais familiers comme Molière ou d'Artagnan .

Partager cet article
Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 06:08

415536230.jpg

 

     Les  Foulards  rouges :  1648, le cardinal Mazarin est premier ministre , Anne d'Autriche est régente durant l'enfance du futur Louis XIV . Toute régence est une période de troubles et d'hostilité envers le pouvoir . 1648 , la France est en guerre depuis plus de dix ans contre l'Espagne . Famines et épidémies accompagnent ce conflit . Le peuple gronde . C'est la Fronde . Heureusement pour redorer le blason royal , il y a quelques brillantes victoires contre l'Espagne . L'armée française aux ordres de Louis de Bourbon, duc d'Enghein , prince de Condé est victorieuse à Rocroi et à Lens . Loup de Pomonne , comte de Nissac est lieutenant-général d'artillerie dans l'armée de Condé . Comme son père Thomas de Pomonne , vice-amiral des mers du Levant , commandant le navire "Le Dragon Vert" ( voir "Le voleur de vent" ) , Loup de Pomonne est un habile stratège sur le champ de bataille et un expert dans le maniement de l'épée comme lorsqu'il sauve la vie de Mazarin .

     Le pouvoir royal est menacé , Mazarin comprend vite quels avantages il peut tirer en demandant à son sauveur de réunir une troupe capable de harceler les frondeurs et de mener des coups de mains pour voler l'ennemi et ainsi remplir d'or les caisses du Roi . Ainsi naissent les Foulards rouges . Ils sont moins de dix dont trois galériens repentis , recrutés pour leur courage , leur intelligence et leur loyauté .

     L'auteur utilise pour le plus grand bonheur du lecteur tous les éléments qui ont fait le succès des romans de cape et d'épée , avec des héros invincibles protégeant un roi esseulé et menacé par de méchants comploteurs entourés d'hommes de mains ... encore plus méchants . Le héros connaît des amours impossibles sinon contrariés avec de belles demoiselles , Mathilde de Santheuil et Charlotte de La Ferté-Sheffair duchesse de Luègue . On ne peut que penser à Zévaco , Féval ou Dumas . Le style de l'auteur , avec notamment la suppression d'articles , apporte à cet ouvrage une touche d'authenticité et un charme désuet des plus agréables . Un découpage en paragraphes et chapitres courts est garant d'une lecture aisée . Et puis il y a l'Histoire , la vraie , qui sert de trame au scénario : la fuite du Roi à Saint-Germain-en-Laye durant la nuit du 5 au 6 janvier 1649 puis le siège de Paris et la victoire des royalistes de Condé . Les frondeurs seront cependant graciés lors de la paix de Rueil .

     Mais le conflit franco-espagnol se poursuit . Le 22 mars 1649 , le comte de Nissac est laissé pour mort sur le champ de bataille à Soissons . Amnésique , devenu "l'homme sans nom" , Nissac est retrouvé près de Gien en mars 1652 alors que la Fronde a repris . Ce nouvel épisode ou Fronde des Princes voit Condé rejoindre les rangs des opposants à Mazarin et au Roi . C'est la guerre civile totale . Condé , le duc de La Rochefoucauld , Gaston d'Orléans oncle du Roi , Paul de Gondi futur cardinal de Retz , le duc de Nemours , le duc de Beaufort , le duc de Bouillon ... alliés aux espagnols font chanceler le pouvoir. Louis XIV s'enfuit à Blois puis à Gien . Orléans , Jargeau , Gien , Bléneau , Briare , Château-Renard , Montargis : les armées du Roi emmenées par Turenne ( autrefois frondeur ! ) seront finalement victorieuses . Il est vrai que les Foulards rouges y contribuèrent héroïquement .

     Début juillet 1652 , le Prince de Condé est vainqueur de la bataille de Paris mais avec l'aide du duc de Beaufort , il doit faire régner la terreur pour se maintenir dans la capitale . Les Foulards rouges paieront un lourd tribu lors des combats . Peu à peu la Fronde privée de ressources financières , discréditée auprès du peuple , affaiblie par les désertions , sera obligée de capituler partout en France et le 13 octobre 1652 le prince de Condé quitte Paris . Le roi Louis XIV est victorieux , triomphe qu'il partage avec Loup de Pomonne , comte de Nissac et chef des Foulards rouges .

     Instructif et divertissant , telles sont les principales qualités de ce roman de Frédéric Fajardie mais il y a aussi le suspense . Depuis les premières pages , on suit avec angoisse les agissements criminels de l'Ecorcheur qui enlève , viole et écorche ses victimes féminines avant de les fermer dans un cercueil de verre . On est tenu en haleine par la traque de Jérôme de Galand , lieutenant criminel du Châtelet , enquêteur austère mais habile et tenace . On devine bien sûr que le chemin de Mathilde et de Loup de Pomonne croisera celui de l'Ecorcheur ...

Partager cet article
Repost0
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 05:31

 

XY240-copie-1.jpg

 

     Les Ombrelles de Versailles : suite de "La Fontainière du Roy" où l'on retrouve Clémence de Francine dont la vie imaginée par Jean Diwo a côtoyé le règne de Louis XIV .

     Après le décès de la Reine de France Marie Thérèse d'Espagne en mai 1683 , le roi a épousé secrètement ( sans doute en octobre 1683 ) Madame de Maintenon , petite fille du poète protestant Agrippa d'Aubigné un proche d'Henri IV et veuve du poète Scaron . Louis XIV est alors âgé de 45 ans . Il est malade et souffre terriblement , il a été opéré de la mâchoire et plus gravement encore il doit subir l'ablation d'une tumeur trois ans plus tard en octobre 1686 . Sans doute fatigué par le protocole en vigueur au château de Versailles , il a fait aménager Marly , un domaine où seuls sont admis quelques invités choisis par le Roi Soleil lui-même . Il peut ainsi profiter d'un peu de repos sans perdre la main-mise sur les personnages influents de la Cour . Il fallait quémander un billet d'invitation , "Sire , Marly ?" , telle était la manière d'implorer Louis XIV . L'expression est restée célèbre .

     Madame de Maintenon , Louvois ( qui a succédé à Colbert décédé ) ou Bossuet ne manquent pas d'encourager le Roi à reprendre la traque des protestants jusqu'à la révocation de l'Edit de Nantes le 18 octobre 1685 . La fuite de l'élite protestante avec leur fortune affaiblit le royaume et entraîne la création d'une impressionnante coalition ( la Ligue d'Augsbourg regroupe non seulement des protestants mais aussi des catholiques ) où l'on trouve l'Angleterre , l'Espagne , l'empire d'Autriche , la Hollande , la Suède et certains princes allemands . Malgré des victoires françaises ( comme lors de la célèbre bataille de Steinkerque ) Louis XIV est forcé de céder la Franche-Comté et le sud de la Flandre lors de la paix signée à Ryswick en 1697 .

     Ce 2ème tome est moins grandiose que le premier mais n'en est pas moins émouvant . Cela tient au fait que l'époque est marquée par de nombreux décès dans l'entourage du roi : Colbert , Molière , Lully , Boileau , Racine , Madame de Sévigné , La Fontaine , de La Quintinie , Le Brun et François de Francine le père de Clémence qui doit aussi pleurer la mort de son mari , tué dans un duel . Veuve , elle ne se remariera pas malgré quelques rencontres amoureuses . Elle restera proche de l'oncle de son deuxième mari , Toussaint Rose , secrétaire particulier de Louis XIV , qui en fera son héritière . Elle devient  marquise de Coye .

     Les vingt dernières années de la vie de Louis XIV sont également marquées par l'absence de grandes constructions . Les travaux d'entretiens ou les modificatifs ne cessent pour ainsi dire jamais mais un seul bâtiment nouveau est mis en chantier sous la direction de Mansart : une nouvelle chapelle à Versailles ( depuis 1682 un lieu de culte provisoire était utilisé , la nouvelle chapelle sera inaugurée en 1710 ) .

     Les finances du royaume sont accaparées par les conflits qui ont repris en 1701 . La Guerre de Succession d'Espagne ( un petit-fils de Louis XIV accède au trône d'Espagne ) voit l'Angleterre , l'empire d'Autriche , la Hollande , certains princes allemands et le Portugal s'opposer  à la France désormais alliée à l'Espagne . La paix sera négociée à Utrecht peu de temps avant la mort de Louis XIV . Comme toujours lorsqu'un conflit n'en finit pas , les famines font leur apparition comme suite aux terribles hivers de 1693 ou de 1708 . L'âge du roi aidant , les fastueuses fêtes ont été abandonnées mais la Cour n'a pas suspendu son protocole ni ses rituels , à Versailles comme à Marly pour les plus intimes où à Fontainebleau pour la chasse . Clémence de Francine participe à ce rituel , souvent accompagnée par les mêmes amies , petit groupe facilement identifiable grâce à leurs ombrelles , d'où leur surnom. Une vie presque monotone , à peine troublée par la fréquentation du salon de Ninon de Lenclos et sans soucis quant à l'éducation de son fils et de sa fille protégés par le roi et Madame de Maintenon .

     La lecture de ce roman est intéressante mais pas passionnante , un peu monotone , à peine animée par l'énigme du Masque de Fer ou les exploits du corsaire Jean Bart que l'auteur ne fait qu'effleurer .

     Le règne de Louis XIV est un des plus longs de l'histoire de France . En 1710 , il est âgé de 72 ans , c'est presque exceptionnel pour l'époque . Il se déplace avec difficultés , souvent avec l'aide d'une chaise à roues . Il est fatigué , malade . Il ne pourra profiter de la paix revenue en 1714 . Il est de plus en plus seul après le décès de ses proches : son frère , le Dauphin et son épouse , son petit-fils duc de Bourgogne dont il était très proche , sont tous emportés par la maladie en 1711 et 1712 .

     Louis XIV Le Grand meurt le 1er septembre 1715 . Le futur Louis XV n'a alors que 5 ans et demi , c'est le fils du duc de Bourgogne . Louis XIV lui avait fait rencontrer à Montargis ,  le 4 novembre 1696 , sa future épouse Adelaïde de Savoie . Adelaïde était alors âgée de 12 ans et son futur mari avait 15 ans.

 

photos-2011-010.jpg

Partager cet article
Repost0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 17:49

nicodeme.jpg

 

     Le  Chacal  rouge :  printemps 1798 . Cela  fait  presque  trois  ans  qu'Eléonore de Kerruis  a  quitté la  France  pour  l'Angleterre  après  la  débâcle  de  Quiberon ( voir "La  mort  du  Loup  blanc" ) . Avec  son  fils  Pierre  âgé  de  trois  ans  ,   en  compagnie  de  son  amie  Mathilde , Eléonore habite à Londres où vit une importante communauté  française , royalistes et opposants ayant fui les excès de la Révolution . Malgré les subsides des sociétés de secours et parfois les aides du gouvernement anglais, les conditions de vie sont précaires . Un minuscule appartement au dessus d'un pub "Le Chacal rouge" , un travail mal payé , tel est le nouvel univers d'Eléonore qui  peu  à  peu  s'intègre à la vie d'une communauté française hétéroclite dont certains membres semblent dépourvus de passé .

     Lorsque plusieurs décès surviennent brutalement , non seulement au sein de cette communauté mais aussi parmi les anglais qui la fréquentent , des empoisonnements  sont  évoqués  mais  surtout  on  accuse  la  vaccination  contre la variole . Le  médecin Edward Jenner  a  en  effet  réalisé la première vaccination contre la petite vérole le 14 mai 1796 , auparavant on pratiquait la variolisation qui  consistait à inoculer une variole bénigne pour éviter une variole grave .

     Le  déroulement de l'action de ce roman est offert  au lecteur à travers le regard de plusieurs protagonistes . Il n'y a plus de personnage principal , le rôle du héros habituel ( Hélène ) s'en trouve effacé . Peu à peu un flou s'installe au fil du roman qui perd de l'intérêt , d'autant plus que le lecteur devine facilement le coupable .

     Heureusement que le dénouement est imprégné d'action , de suspense et de révélations , cela sauve l'ensemble .

Partager cet article
Repost0
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 04:37

PO000.jpg

 

     Le  mystère de la Chambre bleue :  après  ses études au collège de Clermont , Louis Fronsac est devenu notaire à Paris dans l'étude réputée dirigée par son père . Il y effectue des recherches dans les domaines civils , financiers et parfois même criminels , autant d'investigations préalables à la rédaction d'actes juridiques .

     Mai 1641 , Louis Fronsac effectue l'inventaire de la fortune du duc de Vendôme , fils d'Henry IV et de sa maîtresse Gabrielle d'Estrée , c'est donc le demi frère de Louis XIII . La recherche d'un livre de grande valeur l'amène auprès de la marquise de Rambouillet . Coïncidence , au même moment , son ami Gaston de Tilly , devenu commissaire au Grand -  Châtelet , enquête sur le meurtre mystérieux d'un valet au service de la marquise .

     Il s'avère que le livre recherché par Louis cache une lettre très compromettante pour le marquis de Cinq - Mars , favori du roi Louis XIII . Saint - Mars est prêt à tout pour récupérer cette lettre , même prêt à tuer Louis Fronsac par l'intermédiaire de Louis d'Astarac , marquis de Fontrailles . Le cardinal Richelieu pour nuire au favori du roi , recherche aussi par tous les moyens à entrer en possession  de ce courrier . Gaston de Tilly est alors éloigné de Paris sur ordre du Cardinal qui l'envoie rejoindre les armées du roi.

     Le royaume de France est alors sous la tyrannie de Richelieu , chef du Conseil Royal . Il est surnommé le Grand Satrape . Celui-ci fait régner la terreur sur la France par ailleurs placée dans une situation de quasi-guerre civile et en conflit contre les Habsbourg d'Espagne . Jean d'Aillon en digne historien , nous raconte ces années difficiles et dresse le portrait des célébrités de l'époque : Richelieu , bien sûr , et ses opposants , parmi lesquels deux huguenots , Louis de Bourbon comte de Soissons , prétendant au trône ainsi que le duc de Bouillon mais aussi Henri de Lorraine , duc de Guise , archevêque marié deux fois . Henri , prince de Condé et son fils le duc d'Enghien , le futur Grand Condé , étaient des fidèles de Richelieu mais pouvaient également prétendre au trône de France . Le lecteur fait aussi la connaissance  d'Isaac de Lafemas , lieutenant civil de Paris , surnommé le bourreau de Richelieu , où de Vincent Voiture , poète que l'on imagine sympathique .

     Et  puis il y a Paris avec ses rues dangereuses et sordides , recouvertes de boue "subtil mélange de crottin , d'excréments et de déchets divers" mais aussi avec ses palais luxueux , le Grand-Châtelet de sombre réputation ou le calme de "cette campagne que l'on nommait Champs - Elysées , au-delà des fortifications de la capitale " et où Louis Fronsac et Julie de Vivonne aiment se promener . Paris est aussi une capitale culturelle que l'auteur nous fait connaître à travers le salon de Catherine de Vivonne - Savelli , marquise de Rambouillet , surnommée Arthénice et qui recevait dans sa Chambre bleue "tout ce que le royaume de France comptait d'exceptionnel par la naissance , la beauté , le talent , l'intelligence ou la vertu" .

     Les apartés historiques de Jean d'Aillon sont savamment distillés et les énigmes sont habilement entretenues par des rebondissements , par exemple lorsque Louis Fronsac rencontre Mazarin , le cardinal souhaite lui aussi entrer en possession des lettres du marquis de Cinq - Mars . Louis Fronsac et Julie vont devoir rejoindre Narbonne où le roi et Richelieu , à la tête d'une armée combattent  les  troupes espagnoles : périple dangereux dans  le  froid et la neige de février 1642 pour mettre fin à un complot destiné à renverser Louis XIII et fomenté avec l'aide de l'Espagne . Cette conjuration dévoilée rapprochera la Reine Anne d'Autriche de Louis XIII , renforcera la place de Mazarin le préparant ainsi à succéder à Richelieu très malade ( il meurt le 4 décembre 1642 ) .

     "Le mystère de la Chambre bleue"  est le deuxième roman mettant en scène  Louis Fronsac . Je conseille vivement aux lecteurs de respecter la chronologie de la série afin de profiter pleinement de l'évolution des personnages et de s'imprégner de l'Histoire  passionnante de cette période .

Partager cet article
Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 04:37

 

 

9782702496374.jpg

 

     Le  vestibule du crime :  fin  1678 , Louis  XIV  décide  de  construire un pavillon  où il lui sera possible de trouver le calme et l'intimité . Le site de Marly est choisi "au centre d'un vallon , au dévalé de trois pentes près d'une boucle de la Seine sur la route qui mène de Versailles à Saint Germain - en - Laye" . Les travaux commencent en mai 1679 . Un  bâtiment royal est bientôt édifié , aux dimensions modestes mais installé au centre de vastes jardins agrémentés de bassins et de plans d'eau et de galeries végétales . Le  Roi Soleil a ensuite fait construire un corps de garde , un bâtiment des offices , une chapelle et douze pavillons destinés à héberger les rares privilégiés choisis pour l'accompagner .

     En 1679 , Louis XIV est âgé de 41 ans et souffre d'une tumeur . Avec le construction de Marly , il a voulu faire vite , sans trop grever le Trésor royal . Les décors du domaine ont donc été réalisés en trompe l'oeil : balcons simulés , dessins et peintures à même la pierre , fausses sculptures en plâtre. Les séjours à Marly ne s'effectuaient pas dans le meilleur des conforts . Humidité , moisissures , infiltrations , ruissellements , suintements : Marly prend l'eau de toute part sous les assauts de la pluie et de la boue . Mais c'était là un des séjours préféré de Louis XIV . Et malgré cet inconfort , à la cour de Versailles , on se jalousait ; les courtisans redoublaient d'attention envers le Roi afin de pouvoir l'accompagner dans sa maison de campagne .

     Automne 1686 , un automne pluvieux et venté , un séjour à Marly commence . Louis XIV est accompagné de membres de sa famille , Françoise d'Aubigné marquise de Maintenon  qu'il vient d'épouser  secrètement en seconde noce , Philippe d'Orléans , Monsieur , frère du Roi et son épouse  duchesse d'Orléans , Louis de Bourbon , Dauphin , fils du Roi et son épouse , et quelques invités soigneusement triés sur le volet par le Roi lui-même . Alexandre Bontemps , premier valet de chambre sur lequel Louis XIV repose toute sa confiance , est bien sûr présent à Marly , il doit tout superviser , tout savoir , tout anticiper .

     Ce séjour commence  sous de bien mauvais hospices : il pleut . Bien plus grave encore , un soldat est découvert mort et des fleurs en métal peint ont été volées . Alors que la tempête se lève , tout se précipite , la mort se rapproche de l'entourage du Roi , Marguerite de Longchamp , demoiselle d'honneur de la duchesse d'Orléans , est assassiné . Alexandre Bontemps doit redoubler d'efforts et de perspicacité pour ramener la sérénité dans l'entourage du Roi  Soleil , même si au final , c'est le monarque , seul , qui saura donner toutes les réponses aux énigmes qui auront entaché sa villégiature à Marly .

     "Le vestibule du crime" est de lecture facile , très bien écrit . L'auteur sait rendre plaisant un style académique ( il parle du Roi Soleil tout de même ! ) , très bien documenté et riche des portraits de personnages historiques à la personnalité méconnue . La duchesse d'Orléans se révèle au lecteur attachante grâce à un comportement truculent : comment bien vivre à la cour!  La marquise de Maintenon se révèle antipathique , pieuse personne , presque bigote et associable . On  se  demande comment  elle  a  pu bénéficier auprès de Louis XIV d'un pouvoir aussi grand ?

     Je  recommande cet ouvrage pour parfaire ses connaissances sur le siècle de Louis XIV .

Partager cet article
Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 05:15

410029830.jpg.gif

 

     Le  voleur de vent :  Thomas de Pomonne , comte de Nissac , vice-amiral des mers du Levant , est le plus redoutable et expérimenté marin au service du roi Henri IV . Sa réputation et son surnom de "Voleur de vent" viennent de son habileté à couper et à prendre le vent des navires ennemis qui , immobilisés , deviennent des proies faciles pour le navire qu'il commande , "Le Dragon Vert" et qu'il a lui  même fait construire afin qu'il soit le plus rapide et doté de canons d'une puissance de feu unique . A la tête d'un équipage soudé et solidement entraîné à toutes les manoeuvres de combat , Thomas de Pomonne semble aussi invincible sur mer qu'efficace à terre l'épée à la main .

     En  cette fin d'année 1609 , la France n'a qu'une flotte  bien modeste pour faire face à la puissance de son  ennemi , l'Espagne de Philippe III de Habsbourg , allié à l'Italie mais aussi à toute l'Europe centrale ( Allemagne , Hongrie et Autriche sont également gouvernés par des Habsbourg ) . L'Angleterre applique une neutralité tant que ses intérêts ne sont pas menacés. Le tône de France est fragile , la légitimité d'Henri IV , protestant converti , le premier Bourbon qui fut roi , n'a jamais été reconnue notamment par les catholiques : les guerres de religion ont pris fin , la Sainte Ligue n'est plus , mais la haine demeure . Henri IV a fait l'objet de nombreuses tentatives d'assassinats , toutes ont  échoué . Une nouvelle se prépare , elle regroupe onze conspirateurs , parmi eux le duc d'Epernon , l'ambassadeur d'Espagne , Henriette d'Entragues , marquise de Verneil , mère d'un fils qu'elle verrait bien sur le trône de France puisque son père n'est autre ... que le roi Henri IV. On  y trouve aussi Léonora Caligaï confidente de la reine Marie de Médicis et son mari Concino Concini , et un bien curieux moine , Vittorio Aldomontano dont les quatre loups-garous qu'il appelle "Rouge" , " Bleu" , "Vert" et "Jaune", doivent faire diversion en harcelant les campagnes , tuant , incendiant , violant . Il reste à recruter un douzième homme , celui qui commettra le régicide .

     Henri IV a bien compris les avantages qu'il peut tirer de l'habileté de Nissac ; en plus des richesses qu'il vole en capturant les navires ennemis , il peut frapper l'Espagne que le roi Henri va affronter , une guerre inévitable qu'il pense gagner en envoyant Nissac accomplir des raids audacieux . Et s'il échoue , Henri IV sera vengé de l'affront qu'il lui a infligé lors de la bataille de Fontaine - Française .

     Aucun doute n'est permis ! Frédéric Fajardie nous offre avec "Le voleur de vent" un excellent roman de cape et ... de sabre d'abordage . Fier galion , lourdes galères , gaillard d'avant et dunette , canons et couleuvrines , pavillon  rouge et pavillon noir , mât d'artimon et mât de misaine , après avoir vaincu les barbaresques en Méditerranée et doublé Gibraltar poursuivi par les navires espagnols et à portée des canons postés à terre , le Dragon Vert met cap au nord et ses vents polaires , ses tempêtes de neige , là où la mer charrie des blocs de glace .

     Combats navals mais aussi raids à terre ou sur la glace de la mer du Texel , Thomas de Pomonne , comte de Nissac , frôle la mort . Finalement , c'est peut-être à Paris que l'Espagne vaincra Nissac , grâce à l'épée de son envoyé spécial Juan de Sotomajor ?

     Le hasard permet au héros de rencontrer des personnages hors du commun , comme le seigneur Chikamatsu Yasatsuna , samouraï du pays du Soleil-Levant  qui  va  suivre l'amiral dans  toutes  ses aventures . Et  puis , il y a de belles et courageuses dames : Ines de Médina Sidonia , Elisabeth De La Tomlaye , Isabelle de Guinzan . Laquelle réussira à conquérir le coeur de Nissac ?

     A chaque page , la fiction vogue au côté de l'Histoire . Le récit de Frédéric Fajardie est étonnant de vérité lorsqu'il met en scène des personnages historiques : le père jésuite Coton confesseur du Roi Henri IV , Maximilien de Béthune baron de Rosny et duc de Sully , François de Bassompierre ami d'Henri IV , Armand Jean du Plessy évêque de Luçon et futur cardinal de Richelieu .

     Pendant ce temps , le douzième conspirateur a été recruté , il se nomme Ravaillac ...

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 05:11

AM000.jpg

 

    La  Fontainière  du  Roy :  le  17  août  1661 , Nicolas  Fouquet , Surintendant  des  Finances , reçoit Louis XIV et organise une fête somptueuse au château de Vaux ( le - Vicomte ) . C'est l'occasion  de  mettre  en  valeur cet  édifice superbe et unique à l'époque et que le Surintendant a aménagé grâce à sa fortune considérable . Pour ce faire il s'est attaché les services des plus grands architectes , jardiniers , sculpteurs et peintres . Durant la fête , Molière joue sa pièce de théâtre "Les Fâcheux" .  Bien que Fouquet ait sans doute souhaité offrir  le  château de Vaux  au Roi , ce dernier se sentant humilié par plus riche que lui et très certainement conforté par l'avis de Colbert , fait arrêter  et  emprisonner  le Surintendant .

     Louis XIV  décide  alors  de  modifier  un  modeste rendez-vous  de  chasse bâti  par  son père Louis XIII et de le transformer avec ses abords pour en faire le plus grand et le plus bel édifice jamais construit . Ce rendez-vous de chasse était situé à  ...  Versailles .

     Dés le mois de novembre 1661 , après avoir pris à son service tous les bâtisseurs et décorateurs qui  avaient  oeuvré à Vaux , Louis XIV  alors  âgé  de  22 ans , lance l'immense chantier de Versailles que  seule sa mort  freinera .  C'est  André Le Nôtre qui  se  voit  assigner la tâche la plus importante : il lui faut domestiquer la nature , créer et aménager les plus beaux et les plus grands jardins jamais encore imaginés . L'architecte Louis Le Vau doit  en  premier s'employer à valoriser le modeste rendez-vous de chasse , puis il va bâtir , agrandir , modifier , démolir , rebâtir . Le Vau fera appel au plus grand peintre-décorateur  , Charles Le Brun , qui dirigera une véritable armée de  sculpteurs , doreurs , ébénistes , marbriers ...  Après son décès en 1670 , François d'Orbay  puis Jules Hardouin-Mansart lui  succéderont . Jean de La Quintinie , agronome , est en charge du potager du Roi , il doit en dépit de conditions de sol ingrates produire tout au long de l'année légumes et fruits .

     Mais plus que tout Louis XIV désire apporter dans ses jardins de la fraîcheur , de l'imprévu , de la poésie et de l'éclat . Il demande à François de Francine , fontainier d'origine italienne qui deviendra Intendant des Eaux et Fontaines , de domestiquer l'eau et de faire jaillir cascades et jets ; il devra aussi créer  de simples fontaines mais  aussi de vastes plans d'eau . 

     Ce  chantier est une oeuvre colossale entrepris sous l'oeil de Colbert effrayé par les dépenses et renseigné par Charles Perrault alors Contrôleur des Bâtiments du Roi .

     Ce  livre n'est pas exclusivement un cour magistral d'histoire , grâce à un style virevoltant , souvent riche en suspense , sa lecture se révèle particulièrement plaisante . Les talents de conteur de Jean Diwo s'expriment habilement grâce à la mise en scène d'un personnage fictif , Clémence de Francine , surnommée Ondine , protégée de Louis XIV et dont la destinée  hors du commun lui  fait  croiser ces bâtisseurs célèbres et vivre toutes les étapes de ce chantier colossal : la construction de la ménagerie , de l'Orangerie , la Grotte de Thétis , le Trianon de porcelaine , le Grand canal , la Grande et la Petite Ecurie ainsi  que  la transformation du modeste hameau de Versailles qui  devient  progressivement une ville où fleurissent les luxueux hotels particuliers . Clémence fréquentera aussi les plus grands esprits de l'époque : La Fontaine , Racine , Corneille , Boileau , Lully , Madame de Sévigné ... Elle  connaîtra les favorites du Roi : Mademoiselle de La Vallière , Françoise Athénaïs de Montespan , Françoise d'Aubigné marquise de Maintenon . Elle sera le témoin privilégié des évènements ayant marqué la France de la fin du XVIIème siècle comme les conflits en Franche-Comté , en Flandres et en Hollande contre l'Autriche et l'Espagne , autant de victoires grâce à Louvois , Condé , Turenne .  Elle  connaîtra le creusement du Canal du Midi , l'affaire des poisons qui  voit les crimes et la sorcellerie à la Cour du Roi Soleil . Elle visitera Rome , rencontrera le Pape Innocent XI et sera faîte prisonnière par les barbaresques musulmans ! C'est sur ce suspense que s'achève en 1682 le premier tome de l'histoire de Versailles sous Louis XIV . Le 6 mai 1682 , bien que les travaux soient encore loin de leur achèvement , le gouvernement de la France et la Cour s'installent  à Versailles . De 1661 à 1682 , Versailles n'a été qu'une résidence provisoire et d'agrément où le faste n'a été entrevu qu'à l'occasion de quelques fêtes somptueuses .

     La  suite et la fin de l'histoire de Versailles et de Clémence de Francine pendant le règne de Louis XIV  , écrite par Jean Diwo , a  pour titre "Les ombrelles de Versailles" .

Partager cet article
Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 18:13

9782702433096.jpg

 

     Marius  Granet  et  le  trésor  du  Palais  Comtal :  désireux  de  s'approprier  les  richesses  des  Templiers , Philippe IV  Le  Bel  entame  à  partir  de  1305  leur  persécution qui  aboutit  fin  1307  à  leur  arrestation  et  à  la  confiscation  de  leurs  biens .  Janvier  1308 , la Commanderie  du  Temple  à  Aix-en-Provence  voit  sa  fin  proche . Son  commandeur  réussit  à  sauver  un  trésor  en  l'enfouissant  dans  une  des  tours  du  Palais  Comtal , bâtiment  voisin  de  la  Commanderie.

     Durant  une  nuit  d'avril  1784 , trois  enfants  ,  Marius  Granet , Auguste  de  Forbin  et  Antoine  de  Puylaurens , assistent  ,  cachés  ,  à  la  découverte  du  trésor  du  Temple  durant  le  chantier  de  démolition  du  Palais  Comtal  d'Aix . Malgré  la  discrétion  de  son  nouveau  propriétaire  ,  ces  richesses  vont  susciter  bien  des  convoitises  ,  changer  de  mains  et  causer  plusieurs  morts  violentes .

     Cette  chasse  au  trésor  est  bientôt  emporté  par  la  période  révolutionnaire  ,  la  montée  du  mécontentement  populaire  ,  la  prise  de  La  Bastille  ,  la  terreur . Cette période  violente  est  précisément  décrite  par  Jean  d'Aillon  ,  avec  ses  situations  tragiques  ,  à Paris  ou  en  Provence  ,  et  ses  personnages  célèbres  ou  non  ,  de  Robespierre  au  capitaine  d'artillerie  Buonaparte  en  passant  par   l'abbé  Rive ( un  des  personnages  central  du  roman ) "savant  bibliophile" , révolutionnaire  forcené  prêchant  meurtres  et  pillages .

     La  ténacité  de  l'avocat  aixois  Pascalis  permet   de  ne  pas  oublier  le  trésor  du  Temple . Des  soupçons  peu  à  peu  naissent . La  course  au  trésor  est  relancée  au  début  des  années  1800 lorsque  Pascalis  ,  membre  de  la  commission  de  rédaction  du  Code  Civil , demande  à  Marius  Granet , Auguste de Forbin et Antoine  de  Puylaurens , maintenant  adultes  de  reprendre  l'enquête . Leurs  recherches les  mèneront  jusqu'à  Rome  afin  que  ces  richesses  puissent  aider  le  Consul  Buonaparte à financer  le  redressement  de  la  France .

     Dans  une  époque que  Jean  d'Aillon  n'avait  pas  encore  explorée , un  roman  captivant  et  dont  il  est  difficile  de  se  détacher  une  fois  sa  lecture  commencée .

     Le  12  janvier 2011 , les  éditions  du  Masque , collection  Labyrinthes ,  ont  publié  le  roman  de  Jean  d'Aillon  "Le  duc  d'Otrante  et  les  Compagnons  du  Soleil" ( la  précédente  publication  aux  éditions  du  Grand-Châtelet  était  épuisée depuis  bien  longtemps ) où  l'on  retrouve  plusieurs protagonistes  de  "Marius  Granet  et  le  trésor  du  Plais  Comtal".

 

9782702435397-G.jpg

Partager cet article
Repost0