Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 16:15

9782702496275.jpg

 

     Les  dieux  outragés :  6  mai  1682 , la famille  royale , la cour et le gouvernement  de  la  France s'installent  au  château de Versailles . Ainsi  en  a  décidé  Louis XIV .

     C'est  en  1661  que  le  Roi-Soleil  a  commencé  à  façonner  selon  ses  désirs  un  château  et  des  jardins  immenses et  somptueux . En  mai  1682, les  travaux  ne  sont  pas  achevés  car  toujours  Louis XIV  exige  des  modifications  et  des  agrandissements  sans  limite . Mais  le  règne  du  roi  de  France  est  à  son  zénith  alors  il  a  voulu  montrer  au  monde  entier  le  coeur  de  son  royaume .

     Le  Roi-Soleil  a  fait  travailler  les  plus  grands : Louis le Vau , François d'Orbay , Jules  Hardouin - Mansart , architectes , André Le Nôtre , jardinier , Jean - Baptiste de la Quintinie , agronome devenu ordonnateur du potager du Roi , Charles Le Brun , Charles de la Fosse , peintres , Jean - Baptiste  Tuby , sculpteur ...

     La  journée  du  Roi  à  Versailles  suit  un  protocole  réglé  comme  une  horloge , depuis le  Petit  Lever  et  le  Grand  Lever , jusqu'au Souper du  Grand Couvert  et  au  Coucher  du  Roi , ce Roi "représentant  de  Dieu , Dieu lui même"  et  Dieu  parmi  les  divinités  grecques  et  romaines évoquées  et  représentées à  chaque  pas  du  souverain .

     "Le  château  de  Versailles  était  ouvert  à  tous . Chacun  était  chez lui"  écrit  Olivier  Seigneur "les  courtisans  ,  voire  les  simples  bourgeois  , avaient  l'heur  de  se  promener  à  leur  guise  dans  les  grands  salons  du  château  et  ses  jardins" .  Alors  qui  peut  bien  tuer ? Ouvriers  et  gardes  sont  en  effet  trouvés  assassinés . Des  billets  injurieux  circulent . Le  Roi  ne  souhaite  pas  ébruiter  ces  affaires  qui  feraient  scandales . Il  charge  donc  Alexandre  Bontemps , son  premier  valet  de  chambre  et  intendant  de  Versailles , de résoudre  ces "désordres" . Louis XIV  respectait  profondément  Alexandre  Bontemps ( celui-ci a réellement existé ) . Habile , discret , dévoué , le premier valet de chambre s'était  déjà  vu  confier  des  missions  secrètes , qu'il  s'agisse  de  l'administration  du  royaume  ou  des  amours  du  Roi . Alexandre  Bontemps  observe et  questionne parmi  les  anonymes  ou  auprès  de la  cour , dans le dédale des passages  secrets de  l'immense  château  de  Versailles  ou  dans  les  labyrinthes  des  jardins .  Quel  rôle  joue  Françoise-Athénaïs de Rochechouart-Mortemart , marquise de Montespan , ancienne favorite  , déçue , du Roi  qui  maintenant  lui  préfère  Françoise  d'Aubigné , marquise de Maintenon ?

     L'enquête  d'Alexandre  Bontemps  occupe  une  place  limitée . Elle  est  avant  tout  prétexte  à  une  immersion  totale  dans  Versailles  et  parmi  la  cour . Peu  de  suspense  ni  de  rebondissements  mais  une  excursion  historique  dense  et  instructive  ,  étonnante  de  naturel , facile  à  lire  .  J'ai  adoré !

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 13:40

9782702496695.gif

 

     La  mort du loup blanc :  Eléonore de Kerruis a fui la forêt de Brocéliande en  compagnie  de  Romaric  ,  gamin  âgé  de  13 ans . Elle  rejoint  la  presqu'île  de  Rhuis  sur la  rive  du  golfe  du  Morbihan  pour  s'installer  dans  la  famille  de  Jos , ami  de  Gildas  qu'Eleonore  a  aimé  avant  qu'il  ne  soit  tué .  Le  5  novembre  1794 , Eléonore  met au  monde  un  garçon  qu'elle  appelle  Pierre .

     Dans  cette  partie  de  la  Bretagne  ,  la  résistance  des  chouans  contre  les  bleus  est  vive . Le  général Lazare  Hoche  a  bien du mal à rétablir l'ordre républicain même s'il préférerait  un  compromis négocié et une réconciliation .  La  lutte est  particulièrement  sanglante  et  cruelle  comme  le  drame  qu'a  connu  Gildas  avant  de  rencontrer  Eléonore .

     Les  chouans  ont  a  leur  tête  Georges  Cadoudal , Mercier  dit  "La  Vendée"  et  bien  d'autres . Ils  sont  inférieurs  en  nombre  mais  attendent  le  débarquement  de  plusieurs  dizaines  de  navires  armés  par  les  émigrés  réfugiés  en  Angleterre .  William  Pitt  jeune  premier  ministre  anglais et le roi  d'Angleterre  Georges III  soutiennent  l'opération ; le  chevalier  de  Tinténiac  assure  la  liaison  avec  les  anglais . 5000  hommes,  des  armes , des  munitions  ,  de faux  assignats  doivent  être  débarqués  à  Quiberon .

     Jos  entraîne  peu  à  peu  Eléonore  dans  les  réunions  clandestines  préparant  la  grande  offensive  devant  rétablir  un  roi  sur  le  trône  de  France . Mais  les  espions  du  Général  Hoche  sont  habiles  et  les  soldats  de  la  jeune  république  multiplient  les  perquisitions  et  les  réquisitions . Pour  Eléonore  le  danger  est  partout  .  Qui  assassine  des  soldats  bleus  isolés , s'agit - il  de  crimes  de  sang  ou  d'actes  de  résistants ? Cette  silhouette  aperçue  dans  la  campagne , s'agit-il  d'un  fantôme  comme  le  croit  la  population  de la presqu'île de Rhuis ?  Les  tueurs  qui  ont  marqués  sa  fuite  du  manoir  familial  semblent  de  nouveau  croiser  sa  vie .

     Le  débarquement  des  émigrés  à  lieu  sur  la  presqu'île  de  Quiberon  début  juillet  1795 . Mais  enfermés  dans  cette  mince  bande  de  terre  , refusant  le  mouvement , leur  défaite  est  cuisante . Le  Loup  blanc , trahi  , est  tué .  Eléonore  prend  de  nouveau  la  fuite .

     Ce  deuxième  épisode  des  aventures  d'Eléonore  de  Kerruis  est  de  lecture  agréable  ,  très  bien  documenté  sur  l'histoire  de  la  chouannerie  de  l'ouest . Il  y  a  quelques  lenteurs  dans  le  scénario  une  fois  passé  le  milieu  du  livre  mais  la  fin  ,  haletante , permet  de  rester  sur  une  très  bonne  impression  avant  d'entamer  le  3ème  tome .

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 10:54

d-aillon_2.gif

 

 

     Les  ferrets  de  la  reine :  Paris , septembre  1624 , Louis  FRONSAC  entre  en  sixième  au  collège  jésuite  de  Clermont  ( actuel  Lycée  Louis  le  Grand ) . C'est  un  établissement  scolaire  réputé  mais  sinistre  pour  un  enfant  de  12  ans  qui  en  plus  y  sera  interne .

     Le  collège  de  Clermont  accueille  des  étudiants  de  tous  les  horizons  sociaux  :  enfants  boursiers  issus  de  familles  pauvres  mais  aussi  fils  des  "Grands"  du  royaume  comme  Paul  de  Gondi  petit - fils  du  duc  de  Retz , maréchal  de  France  ou  Antoine  de  Bourbon  petit - fils  d'Henri  IV  et  demi - frère  de  Louis  XIII . Ces  origines  sociales  très  variées  entraînent  autant  de  conditions  de  séjour  et  de  traitement .

     Jean  d'Aillon  nous  offre  une  description  très  complète  de  la  vie  quotidienne  au  collège  ainsi  que  des  relations  souvent  très  conflictuelles  entres  les  élèves  . C'est  également  l'occasion  de  faire  connaissance  avec  Louis  Fronsac  ,  sa  famille  et  ses  proches  ,  avec  son  ami  Gaston  de  Tilly  qui  le  suivra  dans  la  plupart  de  ses  aventures .

     Il  y  a  aussi  la  découverte  du  Paris  des  années  1620  ,  ville  dangereuse  avec  ses  bandes  de  brigands  et  ville  répugnante  avec  ses  "ruelles  étroites  et  sombres"  au  "sol  ...  recouvert  d'un  mélange  de  boue  de  déjections  ,  de  déchets" . Malgré  ce  visage  peu  reluisant ,  on  a  plaisir  à  parcourir  la  capitale  de  l'époque  grâce  à  une  toponymie  précise ( lecteurs , munissez - vous  d'un  plan  de  Paris  , les  sept  premiers   arrondissements sont  suffisants ) .

      Le  fil  conducteur  du  roman  est  la  fameuse  énigme  des  ferrets  de  la  reine  ;  Jean  d'Aillon  nous  propose  une  version  différente  de  celle  d'Alexandre  Dumas . Par  hasard  le  jeune  Louis  Fronsac  découvre  une  conspiration  qui  implique  la  France  ,  l'Angleterre  ,  l'Espagne  ,  les  Jésuites  ,  les  Huguenots  et  bien  sûr  la  reine  Anne  d'Autriche  et  le  duc  de  Buckingham . Des  personnages  et  des  situations  pleins  d'authenticité  ,  de  brillantes  interventions  historiques  ,  de  l'action  et  du  suspense  ,  des  rebondissements  et  de  l'émotion  .

     Excellent  et  prometteur !

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 12:05

ruban

     Chronologie  des  aventures  de  Louis  FRONSAC ( après  publication  de  "L'homme  aux  rubans  noirs" ) :

- "Les  ferrets  de  la  Reine" : septembre 1624  à  août  1625
- "Le mystère  de  la  chambre  bleue" : mai  1641  à  décembre  1642
- "La  conjuration  des  Importants" : décembre 1642  à  septembre 1643
- "La  conjecture  de  Fermat" : novembre  1643 à  janvier 1644
- "La  lettre  volée" :  avril  1644
- "L'héritier  de  Nicolas  Flamel" : mai  à  juillet  1644
- "L'exécuteur  de  la  haute justice" : mars à  fin  1645
- "L'enfançon  de  Saint-Landy" : janvier 1646
- "Le  maléfice  qui  tourmentait  M. d'Emery" : mars - avril 1646
- "L'énigme du  clos  Mazarin" : avril - mai  1647 
- "La  confrérie  de  l'Index" : octobre - novembre 1647
- "Le disparu  des chartreux" : février - mars 1659 , mais il s'agit  plutôt d'une enquête de Louis  Fronsac  par  procuration ...
- "L'enlèvement  de  Louis XIV" : janvier 1661
- "Le bourgeois disparu" : juin 1661
- "Le forgeron et le galérien" : mars 1663
- "Le dernier secret de Richelieu" : septembre à mai 1669

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 05:49

fronsac0.gif

     "La  vie de Louis Fronsac"  nous  est  présentée  en  détail  par  Jean  d'Aillon  à  travers  les  souvenirs  d'Aurore  la  Forêt  .  Il  s'agit  d'une  biographie  de  150  pages où  le  lecteur  trouvera  tout  ce  qui  fait  le  charme  des  romans  et  nouvelles  consacrés  à  Louis  Fronsac ,  notaire  devenu  détective  . 
     "La  vie  de  Louis  Fronsac"  couvre  l'ensemble  du 17ème  siècle ( Fronsac  est  né  le  1er juillet 1613 ) , un  siècle  passionnant  de  l'histoire  de  France  défile  sous  nos  yeux  avec  faits  marquants  et  personnages  célèbres :
-  toutes  les  personnes  que  Louis  Fronsac  a  connues   sont  présentées , Louis  XIII  et  Louis  XIV  mais  aussi  domestiques  ,  on  a  hâte  d'en  savoir  plus !
-  de  Paris  à  Aix - en - Provence  en  passant  par  la  seigneurie  de  Mercy  ,  on  découvre  tous  les  lieux  dont  on  finira  la  visite  dans  les  romans  qui  suivent  .
-  les  romans  et  nouvelles  mettant  en  scène  Louis  Fronsac  sont  tous  évoqués  ,  les  scénarios  sont  prometteurs  et  au  final  on  n'a  qu'une  idée  :  se  plonger  dans  leur  lecture  complète .  Quelle  excellente  idée  que  cette  publication  ,  malheureusement  difficile  à  dénicher ( il  s'agit  d'un  livre  hors  commerce  , aujourd'hui  épuisé , diffusé  gratuitement  lors  de  l'achat  d'autres  titres  de  Jean  d'Aillon ) .

    A  la  fin  de  cet  opuscule  ,  une  série  de  "portraits  gravés  des  gens  de  qualité  qui  ont  connu  Louis  Fronsac"  ,  ceux  qui  l'auront  aimée  devraient  adorer  une  visite  de  la  Galerie  des  Illustres  au  château  de  Beauregard  à  Cellettes  dans  le  Loir - et - Cher .
Partager cet article
Repost0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 05:13

     Les  loups  de  la  Terreur :  février  1794 , forêt  de  Brocéliande  que  la  Révolution  de  1789  a  baptisé  forêt  de  Paimpont .  Pour  avoir  exprimé  des  opinions  contraires  aux  idéaux  de  la  Révolution , le  baron  de  Kerruis  mérite  la  mort , mais il  échappe  à  la  guillotine  et  il  est  condamné  à  ...  chasser ...  pour  tuer  tous  les  loups  qui  pullulent  dans  la  région  de  Brocéliande et  y  font  régner  la  terreur .
     Mais  la  terreur  ,  ce  sont aussi  les  pillages  des  brigands  ou la  peur  des  exactions  commises  par  les  Gardes  Nationaux .  Proche  de  la  mort , le  baron  doit  arrêter  la  chasse  .  C'est  sa  fille  Eléonore  de  Kerruis  qui  le  remplace  à  la  tête  de  son  équipage  de  chasse  à  courre  et  chaque  jour  découple  dans  le  froid  hivernal  ,  bravant  les  dangers  des  animaux  et  des  hommes  .
     Le  scénario  est  classique  mais  efficace , le  lecteur  est  emporté par  les aventures  et  les  rencontres  d'Eléonore : mauvais  coups des brigands , un enfant  maltraité , un  bel  et  mystérieux  inconnu  ,  un  soi-disant  représentant  de  l'ordre  républicain  corrompu  et  violent  . L'ensemble  s'enchaîne au  rythme  rapide  de  chapitres  très  courts  ,  jusqu'au  dénouement  plein  d'action ,  de  suspense  et  de  surprises .
     Et  puis  il  y  a  les  scènes  de  chasse  qui  pontuent  le  récit :  l'auteur  utilise  le  vocabulaire  spécifique  de  la  chasse  à  courre  ,  les  membres  d'équipage  et  les  suiveurs  apprécieront  !
Partager cet article
Repost0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 10:23
Nicolas  Le  Floch  :  6ème  enquête

     Le  sang  des  farines :  mars  à  juin  1775 . 
Nicolas  Le  Floch  est  en  mission  à  Vienne  .  Sous  couvert  de  remettre  un  buste  de  la  Reine  Marie - Antoinette  à  sa  mère  Marie - Thérèse  d'Autriche , il  doit  déterminer  si  les  services  de  renseignements  français  ( = le  Secret  du  Roi )  sont  infiltrés  par  des  agents  étrangers .  Beaucoup  d'action  dans  cet  épisode  autrichien  où  Le  Floch  rencontre  l'Empereur  Joseph II  et  Kaunitz  Chancelier  de  l'Empire  autrichien .  Malgré  des  dangers  mortels , notre  policier  devenu  agent  secret  met  à  jour  les  actions  d'intoxication  des  services  secrets  français  par  les  autrichiens .
Pas de répit , de retour à Paris  notre "enquêteur  extraordinaire" , dans  un  contexte  de  fortes  protestations  populaires au  sujet  du  prix  du  pain ( la  famine  menace  ,  une  réforme  de  Turgot  à  institué  le  libre  commerce  du  grain ) , est  confronté  à  la  disparition  de  son  fils  et  au  meurtre  d'un  ...  boulanger . Est  - ce un  crime  de  sang  ou  une  facette  d'un  complot  plus  large  lié  à  la  situation  sociale  et  politique  ,  voire  une  conséquence  de  ses  découvertes  en  Autriche  ?
Jean  François  Parot  réussit  à  nous  transporter  en plein  18ème  siècle  avec  un  scénario  ingénieux  et  grâce  à  un  style  habilement  agrémenté  de  mots  de  vocabulaire  de  l'époque  . 
Une  6ème  enquête  fort  justement  couronnée  par  le  prix  de  l'Académie  de  Bretagne .
Partager cet article
Repost0
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 19:01


Suite des aventures de Nicolas Le Floch, Commissaire au Châtelet : tomes 4 et 5.

















L'affaire  Nicolas  Le  Floch  :   janvier  à  mai  1774 . Après  l'empoisonnement  de  sa  maîtresse  ,  tout  accuse  Nicolas  Le  Floch  .  Non  seulement  obligé  de  prouver  son  innocence  ,  il  doit  aussi  se  rendre  en  Angleterre  pour  remplir  une  mission  secrète  au  nom  du  Roi  ,  il  y  rencontre  le  Chevalier  d'Eon . Pas  une  minute  de  répit  ,  enquête  policière  ,  vengeances se  bousculent  sur  fond  d'événements  historiques  comme  la  mort  de  Louis XV  le  10  mai  et  bien  d'autres  faits  avérés .  Nicolas  apprend  aussi  qu'il  est  le  père  d'un  garçon  .  Une  aventure  particulièrement  vivante  avec  de  nombreux  rebondissements  .

Le  crime  de  l'hôtel  Saint  Florentin  :  octobre  1774  ,  début  du  règne  de  Louis  XVI  . Une tentative de meurtre et un crime sont commis à l'Hôtel St  Florentin , demeure du duc de la Vrillière , ministre du Roi . Chargé de l'enquête , Nicolas Le Floch va , pour  notre  ravissement - amateurs de romans policiers vous  allez  apprécier -   soigner  tout  particulièrement  ses  investigations : recherche du moindre indice  alliée  à  des  raisonnements  pertinants , interrogatoires , confrontations et bien sûr recourt  au  traditionnel  bourreau - médecin légiste ( toujours un des moments forts des enquêtes ) . Puis  tout  se  précipite  et  s'accélère , Nicolas  doit  aussi  enquêter  sur  des  disparitions , répondre à une  requête  de  la  Reine  Marie - Antoinette  et  parlementer  avec  des  nourrisseurs  de  bestiaux .  Il  rencontre  Aimée  d'Arranet  qui  devient  sa  maîtresse  et  vient  en  aide  au  Roi  Louis  XVI  soupçonné  d'avoir  tué  le  chat  d'une  dame  de  la  Cour !  AVENTURE  et  HISTOIRE  :  à  ne  pas  manquer car génial !
Partager cet article
Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 19:48





Madame  Dominique  MULLER  est  l'auteur  d'une  série  de  5 ouvrages  "Les  enquêtes  de  Florent  Bonnevy" .











                 L'action  se  passe  sous  la  régence  de  Philippe  d'Orléans  ( Louis  XIV  est  mort  ,  Louis  XV  n'est  qu'un  enfant ) .  Une  courte  période  ( 1715 - 1723 )  très  trouble  où  la  grande  pauvreté  côtoie  le  luxe  et  le  libertinage .  Aux  fièvres  des  spéculations  financières  du  banquier  écossais  Law  ,  succéderont  de  profonds  traumatismes  économiques  .  Bref , une  époque  invraisemblable  ,  faite  de  faux - semblants  ,  parfois  mystique ,  sans  fil  directeur  et  sans  logique  !  J'ai  malheureusement  ressenti  ce  même  malaise  lors  de  la  lecture ( difficile ) de  la  première  enquête  de   Sauve - du - Mal  ,  surnom  de  Florent Bonnevy  ,  médecin  des  pauvres  et  du  Régent  .   Même  souffrance  dans  le  2ème  tome  que  je  n'ai  pu  achever  ...

                  La  chronologie  des  enquêtes  de  Sauve - du - Mal  est  la  suivante  ( Editions 10 - 18 ) :
Sauve - du - Mal  et  les  tricheurs
Le  culte  des  dupes
Trop  de  cabales  pour  Sauve - du - Mal
Sauve - du - Mal  et  l'appât  du  gain
Sauve -du - Mal  dans  l'ombre  du tsar
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 15:36
Les  enquêtes  de  Nicolas  LE  FLOCH: succès  complet  !


Le  contexte  géographique  principal, Paris, est  particulièrement  mis  en  avant    quel  plaisir  lors  de  la  lecture  de  chaque  ouvrage  ,  de  se  munir  d'un  plan  de  Paris  pour  suivre  les  pérégrinations  du  détective .  Le  contexte  historique  ( fin  du  règne  de  Louis XV puis début du  règne  de  Louis XIV ) est  aussi  un  fil  conducteur  solide  ,  efficace et  passionnant  ( les  renvois  à  des  notes  à  la  fin  de  chaque  livre  renforcent  l'intérêt  historique ) .  Les  personnages  principaux  sont  attachants  et  on  a  envie  de  prendre  un  repas  avec  eux  tellement  les  menus  de  l'époque  sont  alléchants  .
Le  point  de  départ  de  chaque  énigme  est  un  meurtre ; puis  au  fil  des  enquêtes  ,  Nicolas  Le  Floch  doit  dénouer  complots , chantages ou affaires  d'espionnage .  Les  scénarios  sont  un  peu  complexes  , mais  le  style  efficace  de  l'auteur  gomme  suffisamment  ce  problème ;  de  plus  les  ( nombreux ) acteurs  sont  listés  en  début  de  récit  ,  un  rapide  coup  d'oeil  et  on  peut  reprendre  le  fil  de  l'histoire .
                 Lors  des   ses  enquêtes  ,  Le  Floch  sans  négliger  les  tristes  méthodes  de  l'époque  (  par  exemple  le  recours  à  la  question )  ,  fait  aussi  appel  à  des  techniques  d'investigations  modernes  :  indics , filatures , un  bourreau  fait  office  de  médecin  légiste .  Tous  les  indices  ,  même  infimes ,  sont  utilisés .
                 La  série  compte  7  ouvrages .  Les  2  premiers  ont  été  filmés  pour  la  télévision  ,  surtout  ne  pas  les  visionner  avant  la  lecture  des  livres qui sont impérativement à déguster en premier .  Vous  pouvez  faire  un  essai  après  lecture , certes avec le risque d'être déçu mais ce ne sera pas la première fois qu'une adaptation pour l'écran , grand ou petit , n'est pas à la hauteur .

  • L'énigme des Blancs - Manteaux :                                                                                                                              Cette première  enquête se  déroule  au  début  de  l'année  1761, elle  est  à  lire  impérativement  en  premier  pour  faire  connaissance  avec  Nicolas  Le  Floch   et  les  principaux  personnages  qu'il  va  côtoyer  par  la  suite .  Un  commissaire  de  police  a  disparu  .  Assassiné !  Dettes  de  jeu  ,  chantage,  empoisonnement  jalonnent  et  compliquent  l'enquête  menée  dans  l'ambiance  libertine  du  règne  de  Louis XV                                                                                                                                                                     
  • L'homme au  ventre  de  plomb : fin 1761 - début 1762                                                                                                   Un  cadavre  étouffé  par  l'absorption  de plomb  ,  meurtre  sordide  que  l'on  tente  de  faire  passer  pour  un  suicide  .  Enquête  dans  les  milieux  légers  de  la  Comédie - Italienne  mais aussi  auprès  de  la  marquise  de  Pompadour  et  de  Madame  Adélaïde  fille  de  Louis  XV .  Enquête  bientôt  jalonnée  d'autres  cadavres  et  de documents  laissant  entrevoir  un  complot  jésuite  contre  le  Roi  au  château  de Versailles . Encore  une  aventure  complexe  et  prenante  dans  laquelle  Nicolas  Le  Floch  fait  toute  la  lumière  ,  dans  les  rues  sordides  de  Paris  mais  aussi  à  le  Cour  de  Versailles  et   autour de  repas succulents                                                                                                                             
  • Le  fantôme  de  la  rue  Royale  : mai - juin 1770
             Dans  ce  troisième  ouvrage  ,  Nicolas  Le  Floch   doit  mener  deux  enquêtes  de  front  . Lors  des  célébrations parisiennes  du  mariage  du  petit-fils  de  Louis  XV  ( le  dauphin  ,  futur  Louis  XVI )  , une  gigantesque  bousculade  se  termine  tragiquement  par  la  mort  de  dizaines  de  spectateurs ( fait réel ) .  Dans  ce  climat  de  suspicion  parmi  les  officiels  ( le  Lieutenant  de  Police  Sartine  , supérieur de  Nicolas  ,  pourrait  être  mis  en  cause )  notre  détective  est  chargé  de  la  recherche  de  responsabilités . Suite  à  la  découverte  parmi  les  victimes  des  bousculades  d'un  cadavre  portant  des  traces de  strangulation  ,  Nicolas  Le  Floch  enquête  dans  une  famille  peu  commune  dans  laquelle  vit  un  indien  d'Amérique  du  Nord  ;  confronté  à  des  phénomènes  paranormaux  ,  il  va devoir  faire  appel  à  un  exorciste . Cette  seconde enquête  au  sein du  troisième  tome  n'est  sans  doute  pas  la  meilleure  car  un peu  invraisemblable , mais  l'ambiance  que  Jean  François  PAROT  sait  créer  et  son  style  à  la  fois  alerte  avec  un  vocabulaire et  une  syntaxe  riches  nous  font  passer  un  agréable  moment  .






Partager cet article
Repost0