Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 13:38
Jean-Christophe  DUCHON - DORIS

Venez, vous dont l'oeil étincelle :  venez, vous dont l'oeil étincelle de curiosité devant ce titre énigmatique. Il y a eu certainement une lueur de doute dans mon regard lorsque j'ai découvert ce récit. Que cache-t-il? Quelle clé m'a permis de l'apprécier ?

La table des matières est très détaillée mais pose de nouvelles questions. Par exemple :

chapitre III : Franches contées

Le guerrier au casque aux bois de cerf

L'église

Les tourterelles bleues

...

Allons consulter le chapitre III.

Et soudain tout devient plus compréhensible à la lecture des sous-titres :

"Où Childebrand vient visiter Marseille. - Où il rappelle à Pacôme et au duc Mauronte qu'ils doivent obéissance à Charles Martel. - Où Childebrand aperçoit Blanche et en est subjugué. - Où il est fait état du mystère du casque aux bois de cerf ... 

Une étincelle de joie ! J'ai découvert la clé qui permet de découvrir et d'apprécier les trésors cachés de ce roman.

C'est l'histoire de Marseille vers 736. L'Empire romain s'est disloqué. Les Barbares ont déferlés sur la ville qui est dominée par les Francs et menacée par les Maures venus de par delà les Pyrénées. Le duc Mauronte est le plus important des dignitaires de Marseille, il porte le titre de "patrice". Les francs sauront-ils protéger Marseille ou la ville deviendra-t-elle l'alliée des Maures ?

Que reste-t-il de cette époque violente dans les mémoires ? Il subsiste les histoires des conteurs, des histoires comme celles que le patrice Mauronte aimait écouter, des histoires qui ne se diffusaient qu'oralement et il n'était pas facile de se souvenir de tout. Alors elles étaient peu-à-peu modifiées, enrichies sans doute pour faire plus vrai. Au 8ème siècle on ne parle pas encore de troubadour mais le lecteur pense inévitablement à eux, nous sommes en Provence et ce récit est aussi une histoire d'amour, celle que Childrebrand, le frère de Charles Martel, et Youssouf, le wali de Narbonne, vouent à Blanche la fille de Mauronte.

La lecture de ce roman procure mille étincelles de plaisir. C'est un récit ou l'Histoire et les contes se mêlent. Le haut Moyen-Age brutal devient finalement une époque plus douce et plus belle, aidé en cela par le style de l'auteur, chaud et coloré comme la Provence.

 

Repost 0
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 06:25
Marc  PAILLET  ( suite )

Les Vikings aux bracelets d'or : après l'ambassade menée en 802 et 803 auprès de l'empire sarrasin par Erwin et Childebrand ( voir ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-marc-paillet-suite-109998780.html  ) j'étais impatient de suivre leur mission en pays Normanni que Charlemagne souhaite mieux connaître et afin qu'ils rencontrent ceux qui à l'époque n'étaient pas encore appelés Vikings : "Où et comment ils vivent , quelles sont leurs ressources et quel est leur savoir , item quelles sont leurs forces , quels sont leurs chefs , qui est leur roi et quels sont ses pouvoirs , de combien de combattants il peut disposer ? ". Cette mission se déroule en avril et mai 806 , aux portes de l'empire franc , auprès des Danes qui peuplaient approximativement le territoire actuel du Danemark. L'abbé Erwin et une petite troupe séjournent sur les rives de la Schlei , un fjord aujourd'hui situé en Allemagne près de la frontière danoise. De nos jours les vestiges de Haithabu , cité commerciale évoquée dans le roman , se trouvent près de la ville de Schleswig située au fond de ce fjord.

A son arrivée , Erwin , à la tête d'une délégation réduite mais bientôt rejoint par les renforts menés par le comte Childebrand, est témoin de l'assassinat d'Eirík le Bègue qui avait accordé l'hospitalité aux Francs dans l'attente qu'ils puissent rencontrer de hauts dignitaires Danes. D'autres morts suspectes vont suivre, un bateau en construction est incendié ; la destruction d'un knörr est un crime des plus graves pour ce peuple de navigateurs.

Les missionnaires de Charlemagne en tant que hôtes d'Eirík vont participer au thing , grande assemblée judiciaire ( mais aussi administrative et législative - le glossaire du début du livre est très utile à la compréhension du récit ) qui réunit tous les clans d'une région.Puis ils devront enquêter à la demande de Ragnar le Fortuné représentant de la guilde des négociants de Haithabu. Ce sera pour eux l'occasion de mieux comprendre le fonctionnement particulièrement complexe de la société des Danes. C'est ce même intérêt qui mène le lecteur car l'enquête se révèle monotone. Les différentes périgrinations de la délégation franque , sur terre et sur mer , permettent de découvrir les us et coutumes de la civilisation des Normanni qui quelques décennies plus tard partiront à la conquête de l'Angleterre , d'une partie de la France et des rives de la Méditerranée.

A noter que les bracelets d'or portés par les Vikings les plus riches permettaient de "récompenser sur-le-champ des serviteurs qui se sont acquis des mérites éclatants".

 

 

Repost 0
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 06:08
Max  GALLO

Moi, Charlemagne, empereur chrétien :    quel plaisir de retrouver une publication de Max Gallo avec sa rigueur d'historien et ses talents de conteur ! Ce récit est à la fois aussi précis et complet qu'une biographie mais en donnant la parole à Charlemagne lui-même , Max Gallo y apporte plus de véracité et une grande facilité de lecture.

Alors que Charlemagne voit s'approcher la fin de sa vie , il dicte à Eginhard un jeune clerc les principaux actes de sa vie , sans rien en masquer. L'emprise absolue de la religion chrétienne sur cette époque frappe en permanence le lecteur.

Charlemagne ou plutôt Charles le Grand , Karolus Magnus , nait le 2 avril 742, il est le fils de Pépin III le Bref et de la reine Bertrade ( Berthe ) dont il sera toujours très proche. Il est l'ainé des trois fils du roi des francs mais cela ne lui confère aucune priorité pour la succession. Ces deux frères seront enlevés par Dieu, le royaume de Pépin ne sera finalement pas partagé. Le 4 décembre 771 Charlemagne reçoit tous les pouvoirs dévolus au roi des francs. Dieu seul le juge. Il peut répudier sa jeune épouse et convoquer l'ost. Jamais il ne s'en privera. Charlemagne a voulu "que chaque homme libre, dés l'âge de douze ans et jusqu'à la vieillesse ... rejoigne l'armée" , Il s'impose comme roi des Lombards , conquiert la Bavière avant que les Saxons ne se dressent devant lui en ennemis bien plus redoutables. Il doit les combattre pendant plus de vingt ans : époque brutale où il est permi de tuer , de châtier , de décapiter au nom de Dieu. En 782 , à Verden Charlemagne fait décapiter quatre mille cinq cents saxons. Obéir , se plier à Karolus Magnus , serviteur de Dieu , sous peine de mort devient la loi , écrite et diffusée sous forme de capitulaires pour que partout les mêmes règles s'appliquent dans la crainte du châtiment suprême. Après les Saxons , il y eut les Avards à l'est , les Slaves et les Danois au nord et les Basques et les Sarrasins au sud. C'est durant une campagne militaire dans l'actuelle Espagne que le 15 août 778  à Roncevaux , Roland , duc de la marche de Bretagne , fut tué.

Charlemagne est à la tête d'un immense royaume où le christianisme a été le plus souvent imposé par la terreur. Karolus Magnus régne sans partage , sans alternative possible pour le "Populus Christianus".

Charlemagne s'entoure d'hommes de lettre , de savants et de conseillers. Alcuin fut le plus influent, Charlemagne puisa auprès de lui ou par correspondance lorsque celui-ci se retira en l'abbaye Saint-Martin de Tours, sa force spirituelle mais Alcuin l'influença aussi pour la réalisation de grands projets comme la construction d'un immense palais à Aix qui deviendra la capitale de ce royaume si vaste avec à sa tête un représentant de Dieu aussi puissant que l'on parle d'empire à la fin du 8ème siècle.

Charlemagne est couronné empereur à Rome le 25 décembre 800 par le pape Léon III . Il aurait pu réunir son empire d'Occident avec celui d'Orient mais il refusa d'épouser Irène de Constantinople qui règnait sur Bizance après avoir évincé son fils du trône.

De retour à Aix , Charlemagne , âgé , va désormais s'employer à réformer dans des domaines les plus variés , les missi dominici étant chargés de faire appliquer partout ses capitulaires. C'est à cette époque qu'il fait créer des écoles pour y enseigner la langue franque. Il partage son empire entre ses trois fils mais le destin a voulu qu'un seul survive , Louis roi d'Aquitaine sur la tête duquel Charlemagne posa la couronne d'empereur le 11 septembre 813. Charlemagne meurt le 28 janvier 814. Déjà les intrigues menacent Louis le Pieux et l'empire bâti par son défunt père.

Ce récit est d'une lecture facile. Il est court , 186 pages , découpé en chapitres brefs où les lieux et les dates constituent de précieux repères. Il est à la fois un portrait mais aussi un descriptif d'une période violente et dominée par la religion. Il reste au lecteur à se faire une opinion , entre Charlemagne chef de guerre impitoyable et Charlemagne bâtisseur et visionnaire de génie.

"Moi, Charlemagne, empereur chrétien" est publié aux éditions XO , voir ici http://www.xoeditions.com/  .

 

 

Repost 0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 05:02
Marc  PAILLET  ( suite )

Le secret de la femme en bleu : l'action se passe en avril 805 peu après "Le spectre de la nouvelle lune" ( voir ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2015/02/marc-paillet-suite.html  ) fréquemment évoqué dans cette sixième enquête de l'abbé Erwin le Saxon .

Charlemagne confie une mission secrète au comte Childebrand qui doit se rendre dans la résidence impériale de Thionville où Rikhilde et ses deux jeunes enfants ont été assassinés et deux coffres remplis de deniers volés . Rikhilde était première dame d'atour de Régina , favorite de Charlemagne et mère de deux fils bâtards de l'empereur . Charlemagne avait prévu de réunir à l'automne 805 à Thionville un "plaid général" , assemblée de tous les Grands de l'empire afin d'évoquer sa succession. Charlemagne est en effet à cette époque malade et affaibli. Quel est le mobile du crime ? Les coupables voulaient-ils voler les coffres ou assassiner la proche de la favorite ? Il pourrait alors s'agir d'un complot lié à la succession de l'empereur Charlemagne.

Childebrand bientôt rejoint par l'abbé Erwin , mène une enquête difficile où les fausses pistes sont nombreuses. Les chefs du peuple aquitain sont-ils impliqués ? Qui est cette mystérieuse "femme en bleu" qui semble être à l'origine de cette affaire ? L'enquête est complexe . J'ai eu beaucoup de mal à la suivre , à comprendre les raisonnements des deux Missi Dominici et à être convaincu par les soi-disant preuves découvertes .

L'enquête est donc décevante . Heureusement le contexte historique et les descriptions très précises et rigoureuses de Metz et de la région mosellane sont d'une grande rîchesse pour toute personne curieuse de cette époque reculée. L'avant-propos contribue à situer le récit et la postface apporte un prolongement historique érudit sur la succession de Charlemagne.

 

Repost 0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 05:53
Marc  PAILLET ( suite )

Suite des enquêtes d'Erwin le Saxon , précédent livre de la série présenté ici  http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/article-marc-paillet-suite-114838853.html  .

Le spectre de la nouvelle lune :  septembre et octobre 804. Les missi dominici Erwin et Childebrand arrivent dans le Berry envoyés par l'empereur Charlemagne qui a été alerté par son fis Louis , roi d'Aquitaine. Les francs et les aquitains s'étaient autrefois affrontés dans une guerre longue et cruelle. La paix revenue , Louis et Charlemagne désirent mettre fin à de graves troubles , "on parle mais à mots couverts , de menées détestables , de bandes se réunissant secrètement et commettant mille forfaits et méfaits , se livrant à la débauche et à la sorcellerie". Tout cela se passe en Brenne et à ces phénomènes étranges , voire surnaturels , s'ajoutent des meurtres et des disparitions.

Située à l'ouest du Berry en direction du royaume d'Aquitaine , la Brenne a mauvaise réputation , elle est couverte de marais insalubres et on y parle un dialecte peu répendu qui ne facilite pas les échanges et renforce la méfiance envers l'abbé Erwin ( le comte Childebrand , resté à Bourges , ne participe pas à l'enquête en Brenne ) et ses assistants ( frère Antoine dit Le Pansu , Doremus l'ancien rebelle et Timothée dit Le Grec ).

Confrontée au mutisme des habitants de la Brenne , l'enquête n'avance pas et la seule perspective qui s'ouvre à l'envoyé de Charlemagne est la sorcellerie. Mais Erwin est de plus en plus persuadé qu'une bande de brigands est seule responsable. Son enlèvement montre finalment qu'il avait raison. Il faudra le retour de Childebrand à la tête de troupes disciplinées , bien armées et nombreuses pour vaincre la bande de "la nouvelle lune".

Habile mélange de recherches policières et de chevauchées , ce roman , comme les quatre premiers titres , est de lecture facile et agréable. Les précisions sur lieux de l'action ( lieux que l'on peut retrouver dans tout bon atlas routier ) apporte de la véracité au récit .

 

Repost 0
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 05:31

Suite des enquêtes du juge Ti dont la présentation a été commencée ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2014/07/robert-van-gulik-suite.html

Trois enquêtes suivent chronologiquement celles détaillées dans "Trafic d'or sous les T'ang" , elles figurent dans un recueil de huit nouvelles intitulé " Le juge Ti à l'oeuvre " :

- Cinq nuages de félicité

- Une affaire de ruban rouge

- Le passager de la pluie

Ces trois affaires se déroulent en 663 à Peng-lai. L'affaire du ruban rouge se passe au sein de l'armée impériale qui vient de mener une campagne militaire victorieuse contre la Corée .

Robert  van  GULIK  ( suite )

 

 

Le paravent de laque : le juge Ti est toujours magistrat de Peng-lai . Dans ce roman il effectue un déplacement et séjourne à Wei-ping , province du Chan-tong où il aide le magistrat local :

- affaire du paravent de laque

- affaire du négociant trompé

- affaire du maître-chanteur puni

Il s'agit des dernières enquêtes du juge Ti avant qu'il ne soit nommé à Han-Yuan en 666.

 

Robert  van  GULIK  ( suite )
Edition  France Loisirs

Edition France Loisirs

Repost 0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 06:20

Robert van Gulik a commencé par traduire les premières enquêtes du juge Ti: voir ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2014/04/robert-van-gulik.html . Puis il a imaginé et publié d'autres enquêtes .

Editions 10 / 18 ( 1999 )

Editions 10 / 18 ( 1999 )

Trafic d'or sous les T'ang : c'est le quatrième titre écrit par Robert van Gulik mais chronologiquement il s'agit des premières enquêtes du juge Ti. Agé de 33 ans , le lecteur le voit rejoindre durant l'été 663 son premier poste à Peng-lai port situé sur la côte de la Mer Jaune. Sur sa route , il fait la connaissance de MA Jong et de TSIAO Taï , deux brigands qui vont devenir ses fidèles lieutenants.

Comme dans le roman policier chinois éponyme , le juge Ti est confronté à "trois affaires criminelles" :

- l'affaire du magistrat assassiné ( c'est ce magistrat dont Ti prend la succession )

- l'affaire de l'épouse enlevée

- l'affaire du séducteur puni

 

Publication par France Loisirs ( 1985 )

Publication par France Loisirs ( 1985 )

Edition par le Club du Livre Policier ( 1965 )

Edition par le Club du Livre Policier ( 1965 )

L'intégralité des enquêtes du juge Ti imaginées par Robert van Gulik ont été publiées à partir de 2004 , regroupées en quatre tomes , par les éditions La Découverte .

Robert  van  GULIK  ( suite )
Robert  van  GULIK  ( suite )
Robert  van  GULIK  ( suite )
Robert  van  GULIK  ( suite )
Repost 0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 05:40
Robert  Van  GULIK

suite de la bibliographie de Robert Van Gulik commencée ici http://mille-et-une-feuilles.over-blog.com/2013/12/robert-van-gulik.html

Trois affaires criminelles résolues par le juge Ti : traduction par Robert Van Gulik en 1949 d'un roman policier chinois anonyme et publiée en français aux Editions Christian Bourgeois en 1987 puis chez 10 / 18 en 1988. C'est Robert Van Gulik qui a inventé un titre à chacune de ces "trois affaires" :

- le double meurtre de l'aube

- le mystérieux cadavre

- la jeune mariée empoisonnée

La préface , rédigée par Robert Van Gulik , apporte des informations très complètes sur la littérature policière chinoise et le système judiciaire chinois au 7ème siècle et cela permet de mieux apprécier le roman . Une postface est constituée de commentaires de Robert Van Gulik sur le texte original chinois , sur sa démarche suivie lors de la trduction et d'annotations explicitant certaines scènes du roman.

Les textes sont accompagnés de dessins réalisés par Robert Van Gulik lui même , par contre ce n'est pas le cas des illustrations des couvertures des différentes éditions.

Les trois affaires ne sont pas datées , Ti est magistrat de Tchang - ping et assisté des quatre adjoints ( Hong , Ma , Tao et Tsiao ) que l'on retrouve dans les titres écrits par Robert Van Gulik.

Réédition chez 10 / 18 en 2001

Réédition chez 10 / 18 en 2001

Première publication en français , Editions Christian Bourgeois , 1987.

Première publication en français , Editions Christian Bourgeois , 1987.

Repost 0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 07:27
Peter  TREMAYNE  ( suite )

La cloche du lépreux : novembre 667 , Cashel capitale de la province de Muman ( Munster - Irlande ).

Alchù le fils de Fidelma et Eadulf a été enlevé. La nourrice du bébé a été assassinée. Les recherches menées par la garde du roi Colgù , frère de Fidelma , restent vaines. En désespoir de cause , Fidelma et Eadulf partent interroger ceux qui étaient de passage à Cashel le jour de l'enlèvement : un pèlerin perse et son guide et interprète , un couple de marchands ambulants , une troupe de jongleurs , de comédiens et de bouffons nains parmi lesquels un lépreux identifiable à sa cloche qu'il agite afin que personne ne s'approche de lui pour éviter la contagion .

Mais finalement aucun indice ne permet de trouver la moindre piste ni de découvrir quel pourrait être l'instigateur de l'enlèvement. Un sentiment d'impuissance s'installe et devient source de tensions dans les relations entre les deux parents.

Suivant une intuition , frère Eadulf quitte Cashel. Il se risque sur le territoire des Ui Figente , les ennemis de toujours du roi de Muman. Et si c'était eux qui avaient organisé l'enlèvement dans le cadre d'un complot ? Eadulf mais aussi Fidelma vont bientôt être confrontés à de grands dangers , preuve qu'ils touchent au but.

Toujours autant de plaisir à lire cette série de Peter Tremayne. Immersion totale ( notamment grâce à l'utilisation de vocabulaire celtique ) dans le contexte de l'époque , action , suspense jusqu'à la dernière page , personnages récurrents attachants sont à chaque fois au rendez-vous .

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 05:59

 

893537397

 

     Suite de la présentation des nouvelles commencée ici  Peter TREMAYNE ( suite ) .

 

     Invitation à un empoisonnement :  Nechtan , le chef des Muscraige invite à sa table toutes celles et ceux à qui il a causé du tort par le passé. Fidelma est parmi les convives du banquet pendant lequel Nechtan demande pardon avant de s'écrouler , mort , empoisonné . Tous les invités avaient de bonnes raisons de tuer Nechtan , y compris Fidelma qui se voit refuser le droit d'enquêter car elle pourrait être juge et partie . Un scénario alléchant mais le lecteur devine facilement le dénouement.

 

     Aux trépassés : le père Ibor que l'on a retrouvé pendu a t-il été pris de remords après avoir volé un crucifix en or et un calice en argent ? Fidelma a été envoyée pour résoudre cette enigme et surtout pour retrouver ces objets précieux et sacrés . Le thème de ce titre est classique mais cela n'altère en rien son déroulement qui est passionnant . Il s'agit de la dernière nouvelle de ce recueil .

 

 

34-thekeep.jpg

 

                                                            Cashel

 

Repost 0