Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Découvrir l'Histoire en lisant
  • : Bibliographies , histoire , fiches de lecture , romans historiques , polar et romans noirs : mille et un auteurs , mille et une feuilles à lire , mille et une ... histoire !
  • Contact

Recherche

23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 06:01
François  LEBLOND

Le duc Albert de Broglie : cette biographie a été écrite entre-autre grâce aux mémoires d'Albert de Broglie ( 1821 - 1901 ). François Leblond a su limiter son livre à une portion , sans doute la plus influente , de la vie publique d'Albert de Broglie. Il en résulte un récit court ( 180 000 caractères , cela représente à peine 100 pages format A5 ), clair et suffisamment complet pour faire la connaissance du Second Empire et des débuts de la Troisième République dans les pas d'un homme politique lucide qui a habilement su gérer cette période charnière de notre Histoire pour inscrire définitivement la France dans la République.

Après un bref rappel du contexte historique dans lequel Albert de Broglie a vécu puis une évocation des étapes majeures qui ont jalonné sa vie , l'auteur s'attache tout particulièrement aux années 1827 à 1877 durant lesquelles il fut diplomate ( son ambassade au Vatican a par exemple marqué et renforcé ses idéaux catholiques ) , élu et Président du Conseil des Ministres à plusieurs reprises.

Durant la République de 1848 puis le Second Empire il se refuse à exercer des fonctions politiques. Le journalisme ( il écrit pour la revue "Le Correspondant" avant de la diriger ) lui permet de faire entendre sa voix et le prépare aux joutes futures qu'il mènera notamment contre Thiers.

La fin du Second Empire est marquée par un esprit d'ouverture de la gouvernance de la France. Alors qu'il avait été un farouche opposant à Napoléon 3 , Allbert de Broglie est approché par le premier ministre de l'époque mais refuse un poste d'ambassadeur . Auparavant ( en 1869 ) il avait connu deux échecs électoraux sans doute à cause de ses origines aristocratiques. Il participe cependant aux travaux de diverses commissions gouvernementales de réforme.

L'effondrement du Second Empire suite à la défaite de Sedan ( 2 septembre 1870 ) conduit à la proclammation de la Troisième République dés le 4 septembre. Thiers occupe le devant de la scène politique ( il sera Président de la République du 31 août 1871 au 24 mai 1873 ). Albert de Broglie est élu député lors des élections de 1871. Thiers le nomme ambassadeur à Londres , poste dont il démissionne au bout d'un an pour revenir à Paris. Il n'avait jamais cessé de sièger au Parlement , il devient même le leader de la droite. C'est une période d'instabilité ( Commune de Paris , tentative de restauration de la monarchie ), Albert de Broglie s'affirme comme conservateur , catholique et libéral , et milite pour l'adoption de nouvelles règles constitutionnelles. Son opposition nette et franche avec Thiers pousse ce dernier à la démission. Mac Mahon lui succède est Albert de Broglie est nommé Président du Conseil le 24 mai 1873 ( il le sera jusqu'au 18 mai 1874 ). Il fit adopter des textes de lois devant mieux garantir la continuité de l'Etat. Le mandat présidentiel est fixé à une durée de sept ans. Par contre il échoua lorsqu'il proposa la création d'une deuxième chambre dont les membres seraient élus différemment des députés. Il fut mis en minorité et démissionna mais il resta dans le cercle des proches du Président Mac Mahon.

Les négociations concernant cette deuxième chambre se poursuivent malgré tout et aboutissent aux lois constitutionnelles de février 1875 instituant le ... Sénat dont les membres sont élus par un collège de grands électeurs et dont seules les délibérations conjointes permettent les modifications de la Constitution. Des textes fixant précisément les pouvoirs du Président de la République sont également adoptés. La france entre définitivement dans la République. La constitution de 1875 vivra 65 ans et le lecteur prend conscience que bien des éléments impulsés par Albert de Broglie sont encore en vigueur de nos jours.

Albert de Broglie est rappelé à la Présidence du Conseil des Ministres le 17 mai 1877. Il travailla à asseoir sur des bases solides l'organisation du corps préfectoral afin d'assurer une continuité sans faille de l'Etat. Les élections d'octobre 1877 voient la victoire de la gauche . Albert de Broglie quitte ses fonctions le 19 novembre 1877 et laisse la place à un gouvernement de ... cohabitation. Il reste proche de Mac Mahon jusqu'à ce que celui-ci démissionne. Albert de Broglie restera sénateur et se consacrera à la présidence de la Compagnie de Saint-Gobain et il pourra y exercer son art du compromis intelligent et visionnaire.

Seul regret à la lecture de ce livre , les références chronologiques sont peu nombreuses ( plusieurs dates citées ci-dessus sont le fruit de mes recherches ). Mais cela ne gène pas la compréhension globale du récit et ne nuit pas à sa facilité de lecture. Et puis la réussite d'un livre passe aussi par la curiosité qu'il suscite.

L'auteur , François Leblond , est préfet de région honnoraire. Il est publié chez Librinova ( voir ici  http://www.librinova.com/shop/francois-leblond/le-duc-albert-de-broglie-1821-1901  ).

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 05:20
Elisabeth  PARINET

Une histoire de l'édition à l'époque contemporaine ( XIXème - XXème siècle )

En achetant cet ouvrage , j'étais sceptique ; plus de 450 pages de petits caractères, sans chapitres numérotés. Peur de s'y perdre et de vite se lasser ? Première impression totalement fausse . On s'y retrouve facilement , l'enchaînement des thèmes abordés est logique et le lecteur pourra découvrir d'intéressantes informations sur l'histoire récente en France du livre , de la lecture et des grands éditeurs.

L'auteur s'attache tout d'abord à présenter les "secteurs traditionnels de la librairie française" (page 49 et suivantes) : le livre religieux , la littérature , l'histoire , avant le développement du livre pratique , du livre de vulgarisation des connaissances , du livre scolaire et du livre pour la jeunesse. Durant le 19ème siècle , le livre connaîtra de profonds changements en matière d'illustrations , de couverture et de reliure (page 96 et suivantes). Puis un bref rappel évoque ce qu'a été le mode de distribution par colportage , du 16ème jusqu'au 18ème siècle (page 119 et suivantes).

Cette évolution du livre accompagne "l'élargissement considérable du lectorat" qui "rend inévitable l'évolution des circuits qui mènent le livre de l'éditeur au lecteur". Au 19ème siècle, bibliothèques , cabinets de lecture et librairies apprennent à cohabiter et progressivement les métiers d'imprimeur , d'éditeur , et de libraire cessent d'être confondus (page 115 et suivantes). Les maisons d'édition naissent , se structurent , grandissent et parfois disparaissent (page 151 et suivantes). Le lecteur peut découvrir l'historique des grands éditeurs comme par exemple (liste non exhaustive) : Michel et Calmann Lévy , maison prestigieuse qui n'a pu que freiner un lent déclin , Louis Hachette qui a su se développer et se diversifier toujours plus , Pierre Larousse réputé pour ses manuels scolaires et ses dictionnaires , Ernest Flammarion dont la réussite tient à sa grande faculté d'adaptation , Arthème Fayard dont le travail est si cher aux amateurs de roman populaire et aux amoureux d'auteurs comme Zévaco , Féval ou Gaboriau. Cet historique constitue une longue et passionnante partie (pages 166 à 268).

Le livre est aussi synonyme de "liberté d'expression", la multiplication des publications s'est cependant accompagnée de réglementations , de lois , de recensements : un décret du 5 février 1810 organise le dépôt légal et fait suite à une obligation qui remontait à une ordonnance de François 1er datant du 28 décembre 1537 ! La censure fut épisodiquement active , Victor Hugo en a été une victime célèbre pour raisons politiques , mais il y a eu aussi de nombreuses condamnations pour outrage aux bonnes moeurs ( par exemple "Les fleurs du mal"). La loi du 29 juillet 1881 proclame que "l'imprimerie et la librairie sont libres". Seul l'état de guerre ( 1914 - 1918 , 1939 - 1945 , guerre d'Algérie ) rétablira une certaine forme de censure. Les chapitres consacrés au "livre sous surveillance" vont des pages 269 à 316. Le contexte du second conflit mondial avec d'une part la censure mise en place par l'occupant nazi et d'autre part l'édition clandestine de la Résistance ( "Le silence de la mer" de Vercors ) fait l'objet d'une étude particulière (pages 359 à 376).

Si on excepte les contextes particuliers des conflits mondiaux , la première moitié du 20ème siècle est marquée par des progrès technologiques qui vont profondément modifier l'impression des livres. Les crises économiques , la concurrence de la radio , l'élévation du niveau scolaire vont influencer le lectorat. Le nombre des maisons d'édition reste globalement stable. Par contre leur statu d'entreprise familiale va peu à peu évoluer vers une forme juridique ( SARL ou SA ) préparant ainsi les bouleversements qui ont suivi la seconde guerre mondiale.

Le monde du livre et de l'édition a connu de profondes mutations durant la deuxième moitié du 20ème siècle. Les collections populaires se multiplient aidées par l'édition de livres de poche. Les clubs de livres ( par exemple France Loisirs ) apparaissent , c'est un des nombreux signes du bouleversement du commerce du livre : vente par correspondance , tarification influencée par les pouvoirs publics , formidable développement des bibliothèques de prêt et plus récemment apparition de modes de vente de livres d'occasion grâce à internet. Les grandes maisons d'édition adoptent des règles de fonctionnement et de gestion propres à toutes les entreprises et sont confrontées aux prises de participation et à l'internationalisation. A la recherche d'indépendance , de petits éditeurs apparaissent avec une stratégie commerciale teintée de régionalisme.

En ce début du 21ème siècle , un nouveau défit attend le livre : l'édition numérique. Mais tant que l'homme écrira et tant qu'il lira , aucun doute que le monde du livre saura y faire face avec succès.

Je vous assure , ce livre est passionnant et attrayant d'un point de vue historique. Il est également construit selon une démarche chronologique logique et accessible. Les amoureux des livres y trouveront aussi de nombreuses référence aux auteurs et à leurs romans.

Elisabeth PARINET est professeur à l'Ecole nationale des chartes où elle enseigne l'histoire du livre et des médias contemporains.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 05:12

896288441.jpg

 

     Histoires des paysans de France : Claude MICHELET ( voir rubrique "Auteurs de romans historiques : bibliographies" ) a écrit cet ouvrage qui rassemble 17 histoires permettant de reconstituer l'Histoire des paysans et de l'agriculture en France . Chaque fiction est précédée de rappels historiques , résumés précis d'évènements majeurs et portraits de personnages historiques judicieusement choisis .

     Tout a commencé durant la préhistoire avec les premiers semis et la domestication des animaux . Le remplacement du soc en bois de l'araire , la traction animale ou l'utilisation de la roue sont récents , entre 2000 et 1000 ans avant JC . Les échanges ( on pense bien sûr à l'occupation romaine mais les invasions des peuples venus de l'Est ou les lointaines croisades ont ausi joué un rôle majeur ) ont initié de profonds changements tant au niveau des techniques culturales que grâce à l'acclimatation de végétaux importés. Les périodes fastes caractérisées par des défrichements , alternent avec les drames : invasions barbares , épidémies , guerres , famines .

     Ces épisodes tour-à-tour heureux et tragiques ne peuvent cacher une évolutions très lente des paysages géographiques et humains des campagnes françaises . C'est finalement le machinisme au 20ème siècle qui va bouleverser la France agricole , pas seulement avec le matériel agricole mais aussi grâce au train qui va désenclaver et rompre l'isolement des campagnes. Le constat de l'auteur dans le chapitre 17 est formel , les bouleversements des dernières décennies s'ils n'ont pas tué l'agriculture , lui ont sans doute fait perdre son âme .

     "Histoires des paysans de France" est un ouvrage instructif dans lequel l'émotion est toujours présente et qui contribue à mieux comprendre l'attachement à la terre et qui incite à s'interroger sur les évolutions récentes de notre société .

Partager cet article
Repost0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 06:21

893943159.jpg

 

     Revue "Historia" , hors-série réalisé en collaboration avec le magazine "Point de Vue"  . Décembre 2009 - Janvier 2010 .

     Succulente réussite que ce hors-série dont le menu est :

- les meilleures recettes

- le secret de leur invention

- l'origine des ingrédients

le tout concocté par Anne Vial-Logeay , Sophie Viguier-Vinson , Jean-Robert Pitte et Michèle Barrière .

 

     De la préhistoire à nos jours , ces quatre chefs-écrivains , spécialistes de l'art culinaire , nous ont mijoté cinquante recettes ( comme la poule au pot d'Henri IV ou le tournedos cuisiné pour le compositeur Rossini ) . Ils ont aussi retenu cinquante ingrédients en faisant leur marché ( comme l'ail et l'artichaut connus depuis l'antiquité , ou la tomate et la pomme de terre venues d'Amérique au 16ème siècle ) . Et comme une bonne table est synonyme de convivialité , il faut y ajouter cinquante savoureuses anecdotes ( comme ce repas improvisé pour le consul Bonaparte sur le champ de bataille de Marengo , ou comme le marquis de Béchameil qui invente une sauce pour plaire à son souverain le roi Louis XIV ). C'est aussi autant de portraits liés à notre patrimoine culinaire ( Vatel y a bien sûr une place , mais aussi la cantatrice Melba et la reine Claude ) .

     Un ouvrage a conserver précieusement dans sa bibliothèque ou dans sa cuisine .

 

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 05:56

  896555744

 

     Au coeur de la vie commerciale et guerrière des Vikings , il y a les navires, appelés knorr , navire marchand trapu ou drakkar , léger et rapide . Ils présentaient une symétrie entre la proue et la poupe permettant ainsi de se déplacer aussi facilement vers l'arrière que vers l'avant . Equipés d'un gouvernail efficace , ils n'avaient qu'un seul mât pouvant être abaissé . Les guerriers vikings pouvaient se transformer en rameur , leur bouclier étant alors fixé au plat bord . Un faible tirant d'eau permettait de naviguer en eau peu profonde . Les fleuves furent pour les Vikings d'excellentes voies de pénétration . Si des obstacles empêchaient la progression , les navires étaient transportés à terre et ils les faisaient rouler sur des troncs d'arbres . Aujourd'hui dans le domaine maritime , il reste encore de nombreux emprunts à la langue viking , le norrois : hauban , hume , quille ... Plusieurs découvertes archéologiques ont permis de reconstituer avec précision les techniques de construction navale utilisées par les vikings . Des instruments de navigation ont été aussi découverts .

     Habiles marins , constructeurs navals hors pair , les Vikings étaient aussi des commerçants avisés . L'habitat des Vikings est le plus souvent isolé , cela permettant la pratique de l'élevage . Le travail des métaux est aussi une activité primordiale pour eux . La maison viking est généralement constituée d'une grande pièce unique aux murs de tourbe pouvant avoir deux mètres d'épaisseur . Le toit est souvent recouvert de gazon .

     Dans la société viking , le roi a pour fonction essentielle de maintenir la sécurité , la prospérité et l'honneur de son peuple . Le Thing est l'assemblée de tous les hommes libres qui à différents échelons prend toutes les décisions notamment législatives et juridiques .

     La christianisation des Vikings est tardive . Leur tradition religieuse est polythéiste . Odin est le dieu suprême du savoir et de la victoire . Son fils Thor est très populaire car il protège les Vikings contre le froid , la faim et les démons . Il se déplace armé d'un marteau sur un char tiré par deux boucs . Freyr est le dieu généreux de la fertilité . Sa soeur  Freyja règne sur l'armée des Walkyries , amazones guerrières qui accompagnent les héros morts au combat jusqu'au Walhalla , éternité bienheureuse des Vikings . Le romantisme germanique du 19ème siècle a souvent repris des éléments de la mythologie scandinave , s'inspirant des inscriptions runiques gravées dans la pierre et des poèmes et récits ( sagas , eddas ) transmis de bouche à oreille avant d'être écrits seulement à partir du 13ème siècle .

     Cette encyclopédie de poche est une belle réussite , abondamment illustrée ; les légendes apportent des précisions aux textes qui sont de lecture facile grâce  à des chapitres et  paragraphes dont les titres sont bien mis en évidence .

 

00134-copie-1.jpg

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 05:44

896555744.jpg

 

     Cet ouvrage , à classer dans les "encyclopédies de poche" , est l'oeuvre d'Yves Cohat , 176 pages de récits , de commentaires , d'illustrations , de documents , de chronologies . L'ensemble est un préalable indispensable à qui veut s'approprier des connaissances de base sur ces fascinants marins qu'étaient les Vikings .

 

     La géographie de la Scandinavie ne se prête guère aux communications terrestres , c'est donc tout naturellement que ses habitants ont utilisé la navigation pour se déplacer . A la fin de l'empire romain , les Angles et les Jutes , peuples originaires du Danemark , s'installent sur l'île de Bretagne . Puis progressivement à partir du 7ème siècle , la Suède , la Norvège et le Danemark vont naître de la réunion de différents peuples . Au 9ème siècle c'est un véritable déferlement viking qui s'abat sur le monde occidental jusqu'à ses limites les plus à l'Est . A cette époque pour les scandinaves parlant le vieux norrois "viking" signifiait "expédition maritime" , expéditions menées pour commercer , s'enrichir et plus généralement découvrir et explorer de nouvelles terres .

     Les suédois ( appelés Rus ou Varègues ) se tournent vers l'Est , remontent les rivières se jetant dans la Mer Baltique avant de rejoindre les grands fleuves ( la Volga , le Dniepr ) coulant vers le sud . Ils atteignent Constantinople , se convertissent au christianisme et fondent un grand état unifié avec Kiev comme capitale . Cet empire sera envahi par les tribus nomades venues des steppes d'Asie .

     Les Vikings danois et norvégiens vont à tour de rôle piller les côtes de la Mer du Nord , de la Manche et de l'Atlantique jusqu'au Portugal . Ils s'affronteront pour posséder l'Irlande et  l'île de Bretagne . Mais les norvégiens restent surtout célèbres pour leurs explorations toujours plus à l'Ouest . Ils peuplent l'Islande qui se révèle bien vite trop exiguë . Alors ils reprennent la mer . Erik le Rouge découvre le Groenland en 982 ; son fils Leifr naviguera par la suite jusqu'au Labrador et touchera Terre Neuve où des traces de son séjour ont été découvertes .

     Si les norvégiens ont souvent exploré avec de petites flottilles et pour s'enrichir réalisé des actes de piraterie , les danois ont fait prendre la mer à de véritables armées . Ils ont envahi et occupé l'île de Bretagne en 835 jusqu'au tout début du 11ème siècle . Ils y imposent leur emprise , le Danelag est régit par leurs lois , mais à plusieurs reprises leur domination sera remise en cause soit par la résistance intérieure , soit par les norvégiens . En France, ils attaquent Tours , Chartres , Rouen et en 885 ils assiègent Paris , la capitale de Charles le Gros . Les Vikings danois remonteront la Seine jusqu'en Bourgogne tout en confortant leur place arrière sur le cours inférieur de la Seine . Rollon signe la paix avec Charles le Simple et les Vikings se voient attribuer le duché de Normandie avec Rouen comme capitale . Ce sont les Normands qui poursuivent les conquêtes jusqu'en Sicile et bien sûr en Angleterre où Guillaume le Conquérant débarque en septembre 1066 à Hastings .

 

                                                                         à  suivre ...

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 04:41

423616730

     L'année 1224 a été marquée par la victoire de Raymond VII sur les croisés . Le pape Honorius III  hésite . Un concile organisé à Bourges en novembre 1225 ne permet pas la réconciliation de Raymond VII avec l'Eglise romaine . C'est le roi de France Louis VIII qui finalement lance une nouvelle croisade en Languedoc ( la victoire de Bouvines contre les anglais lui permet désormais de se consacrer pleinement à la lutte contre les Cathares ) . L'Ost se rassemble à Bourges le 17 mai 1226 . Amaury de Montfort est aux côtés du Roi de France .  Louis VIII s'est assuré de la neutralité du roi Jacques 1er d'Aragon et du roi d'Angleterre . Avignon se rend le 12 septembre 1226 après un long siège . Louis VIII meurt , la reine Blanche de Castille assure la régence , le futur roi Louis IX n'a que 12 ans ( novembre 1226 ) . Le conflit se poursuit ; en Languedoc les soumissions sont nombreuses , les hérétiques sont conduits au bûcher , la région de Toulouse est dévastée .

     Raymond VII doit négocier sa capitulation . Le traité de paix de Paris est signé le 12 avril 1229 . Raymond VII doit livrer plusieurs de ses places fortes, payer des rançons et se rendre en Terre Sainte . La couronne de France vient en fait d'annexer le Languedoc . Il reste à régler le cas de l'Eglise cathare . Le concile de Toulouse en novembre 1229 va s'y employer : confiscation de biens , encouragement de la délation , les hérétiques même repentis devront porter deux croix sur leurs vêtements . Ces mesures portent le germe de la future inquisition . Le 20 avril 1233 , le pape Grégoire IX confie à l'Ordre des Frères Prêcheurs fondé par Saint Dominique la tâche d'extirper l'hérésie . Les premiers inquisiteurs sont désignés et marquent le retour des bûchers et des excommunications . Le Languedoc mais aussi tout le royaume capétien voit apparaître l'Inquisition pontificale , tribunal d'exception , itinérant  spécialement chargé de poursuivre les hérétiques et ceux qui les ont aidés . Interrogatoires dans le secret , prison , pression physique et psychologique ( la papauté permettra la torture en 1252 ) deviennent courants . Il n'est pas rare d'exhumer des cadavres d'hérétiques pour les brûler .

     Raymond VII va s'employer à limiter les pouvoirs de l'Inquisition tout en essayant de retrouver ses titres . Complots , promesses non tenues , il négocie âprement avec Louis IX qu'il rencontre à plusieurs reprise , notamment à Montargis le 14 mars 1241 . En 1242 , Raymond VII désireux de reprendre les combats , se rapproche du roi d'Angleterre Henri III qui débarque à Royan , mais ce dernier est vaincu à Taillebourg le 22 juillet 1242. Cette défaite oblige Raymond VII a reprendre les négociations de Paix , il rencontre de nouveau Louis IX en décembre 1242 et janvier 1243 à Lorris .

     Pendant ce temps la traque des hérétiques se poursuit , la hiérarchie cathare doit se réfugier dans des lieux jugés inexpugnables : Quéribus , Montségur . Montségur est assiégé d'avril 1243 à mars 1244. Après sa capitulation , plus de 220 parfaits et consolés périssent sur le bûcher . En 1255 Quéribus tombe aux mains des croisés .

     Entre temps , Raymond VII est décédé le 27 septembre 1249 . Il a souhaité être inhumé à Fontevrault prés de son grand père Henri II d'Agleterre et de son oncle Richard Coeur de Lion . A cette même époque , l'Inquisition montre une certaine modération suivant ainsi les ordres du pape Innocent IV qui souhaite que les peines soient commuées en séjours en Terre sainte en vue de la 7ème croisade qui se prépare .

     Le gendre de Raymond VII , Alphonse de Poitiers , devient comte de Toulouse . Alphonse est un frère du roi de France . En 1255 , l'Inquistion et ses tribunaux intransigeants reprennent du service sur l'insistance d'Alphonse. Durant cette même année , le pape autorise la question ( torture ) . Quéribus tombe en 1255 et une garnison française s'y installe . Le 11 juillet 1256 est conclu le traité de Corbeil entre la France de Louis IX et le roi d'Aragon qui fixe la frontière entre l'Espagne et la France . Une ligne de défense ( = les cinq fils de Carcassonne ) marque côté français cette frontière: Aguilar , Quéribus , Peyrepertuse , Puilaurens , Termes . Cette ligne gardera son importance stratégique jusqu'en 1656 et le traité des Pyrénées signé avec Philippe IV d'Espagne par Louis XIV sur l'Ile aux Faisans au milieu du cour de la Bidassoa .

     Alphonse de Poitiers meurt sans héritier en 1271 , le comté de Toulouse est réuni au royaume de France dont le roi est Philippe le Hardi ( Saint Louis est mort de la peste à Tunis en 1270 ). Sous le règne d'Alphonse et après 1255 , L'Inquisition a entraîné l'exil en Italie de nombreux dignitaires cathares, deux cents d'entre eux périssent sur le bûcher à Vérone le 13 février 1278 . Fin 13ème - début du 14ème siècle , les tribunaux de l'Inquisition ne fléchissent pas , en témoigne la rédaction entre 1321 et 1324 du "Manuel de l'inquisiteur" par Bernard Gui , inquisiteur au tribunal de Toulouse et évêque de Lodève .

     En 1321 , Guillaume Bélibaste , dernier Parfait périt sur le bûchet de Villerouge - Termenès . Le dernier Parfait disparu , il n'y a plus de consolament possible . Il n'y a plus d'espoir pour le peuple et la religion cathare . L'Inquisition exhumera encore des cadavres pour les brûler .

     Cet ouvrage est une mine de renseignements , une présentation claire et logique permet de ne pas se perdre dans les détails fournis . Le fil conducteur est chronologique , des apartés permettent d'approfondir des points particuliers . Les illustrations photographiques sont nombreuses et augmentent le plaisir de consulter ce magnifique ouvrage .

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 04:38

423616730.jpg

     Le christianisme s'est répandu grâce aux apôtres , aux voyages de Paul puis avec des missionnaires anonymes , d'abord en Orient puis à Chypre , à Alexandrie , en Macédoine . Rome semble avoir été sensibilisée au 1er siècle . Au 2ème siècle des communautés chrétiennes sont attestées à Lyon et à Autun . Puis un évêque , défini comme successeur des apôtres , est élu à la tête de chaque communauté urbaine importante . Il est aussi responsable de communautés plus petites dirigées par des prêtres qu'il nomme . Sous l'empereur Constantin en 381 , le christianisme devient religion officielle de l'empire romain . Auparavant persécutée l'Eglise va rapidement se retrouver au premier plan . Elle s'enrichit , acquiert de nombreux biens et se voit attribuer des fonctions judiciaires et administratives . Mais qu'il soit en expansion comme à ses débuts ou religion officielle , apparaissent diverses interprétations du christianisme . Les bases d'une théologie sont donc jetées au 2ème siècle puis des dogmes sont définis lors de grands conciles aux 4ème et 5ème siècles .

     Mais il existe bien d'autres courants de pensée proposant aux catholiques un autre choix que les dogmes officiels ( "choix" en grec se dit "heresis" ) . La réforme grégorienne principalement menée par les papes Léon IX et Grégoire VII affirme la primauté de la papauté romaine , rétablie une hiérarchie dans l'Eglise , réglemente la vie quotidienne des fidèles . Cela n'empêche pas les rivalités notamment entre l'évêque de Rome et celui de Constantinople qui aboutissent en 1054 au schisme entre catholiques et orthodoxes . A cette même époque l'Eglise romaine voit apparaître des ordres religieux ( Robert de Molesme fonde Cîteux en 1098 ) prônant un ascétisme rigoureux . Un peu plus tard en 1146 , Bernard de Clairveaux prêche la deuxième croisade à Vézelay . Mais cela ne peut cacher les dérives de l'Eglise , entre corruption et richesses , loin de la vocation religieuse . Bien des contestations voient le jour  face à eux l'Eglise romaine se montre de plus en plus intransigeante , réservant la mort aux hérétiques . Le premier bûcher dans lequel périssent des hérétiques se situe en 1022 à Orléans . En 1163 en Allemagne , l'abbé bénédictin Eckbert désigne ces hérétiques "cathares" mot dans lequel on peut voir une double étymologie , "cattus" désignant des sorciers adorateurs de chats et "catharos" signifiant "pur" en grec et désignant les membres d'une secte manichéenne de l'antiquité .

     L'ennemi hérétique est désigné : cathares en Rhénanie , publicains de Champagne , bougres de Bourgogne , piphles de Flandre , patarins d'Italie . En 1145 , Bernard de Clairveaux constatera combien le catharisme est bien implanté en Occitanie , toléré et intégré au tissu social : le Périgord , Toulouse, Albi , jusqu'aux Pyrénées et vers la vallée du Rhône . De conciles en synodes , l'Eglise précise la répression à mettre en oeuvre pour combattre l'hérésie . Des légats pontificaux se rendent en Languedoc pour prêcher la repentance mais aussi pour punir . Même les prédications de Dominique entre 1206 et 1211 restent inefficaces . Le roi de France Philippe Auguste refuse d'intervenir prétextant le conflit qui l'oppose au roi d'Angleterre . En 1198 , Innocent IV est élu pape . Son légat en Languedoc  à partir de 1203 , Pierre de Castelnau , piétine . Le 14 janvier 1208 Castelnau est assassiné . Le comte de Toulouse , Raymond VI , favorable à l'hérésie est accusé d'être l'instigateur de cette mort .

     Le 10 mars 1208 , Innocent III appelle à la croisade , Arnaud Amaury en est le chef spirituel . Parmi les croisés  connus , on trouve Pierre de Courtenay comte d'Auxerre , Hervé IV de Donzy comte de Nevers  . D'autres sont originaires de Normandie , de Picardie et même d'Angleterre . Avec l'accord de Philippe Auguste une armée est levée . L'Ost ( sans doute prés de 50 000 hommes ) se rassemble , lentement , dans la vallée du Rhône . Une autre armée se forme dans la vallée de la Dordogne . Bien que Raymond VI se soit réconcilié avec L'Eglise , la croisade continue . C'est la guerre , Béziers est mise à sac en juillet 1209 . Les pillages et les bûchers se multiplient y compris à l'ouest et dans le Quercy . En août 1209 Carcassonne est assiégée et le 15 , Raymond - Roger Trencavel , vicomte de Carcassonne doit se rendre . Simon de Montfort catholique sincère , tout juste revenu de Terre Sainte est nommé vicomte de Béziers , Albi et Carcassonne . Raymond VI ne réagit pas . Montfort en tête , la guerre se poursuit comme les bûchers . Trencavel meurt en prison le 10 novembre 1209 . Raymond VI qui refuse de donner le recensement des hérétiques est excommunié mais il poursuivra des tentatives de rapprochement notamment avec Simon de Montfort qu'il rencontre en décembre 1210 à Ambialet sur les rives du Tarn .

     L'Ost poursuit ses conquêtes et se rapproche de Toulouse qui est assiégée en juin 1211 . mais il s'agit d'une ville aux solides défenses , finalement les croisés reculent pour détruire d'autres villes et places fortes de la coalition occitane dans laquelle on trouve , outre le comte de Toulouse , Raymond Roger de Foix , Bernard IV de Comminges , Gaston VI de Béarn , tous soucieux de protéger leurs sujets , hérétiques cathares ou non .

     En décembre 1212 , Montfort fait adopter les statuts de Pamiers destinés à conforter le pouvoir des français en Languedoc dans les domaines religieux , politiques , militaires , fiscaux et sociaux et ainsi extirper l'hérésie cathare de la région . Raymond VI recherche l'arbitrage de Pierre II roi d'Aragon . Le comte de Toulouse est disposé à se soumettre . Pierre II est un proche du Pape qui ordonne l'arrêt de la croisade . Mais l'apaisement prôné par Pierre II est refusé par le concile de Lavaur en janvier 1213 . Revirement de position , le pape demande à Pierre II ne pas s'immiscer dans la croisade . Le roi d'Aragon lève alors une armée qui marche sur Toulouse . L'affrontement avec Simon de Montfort a lieu à Muret le 12 septembre 1213 . Pierre II est tué , Raymond VI se réfugie à Toulouse que Montfort refuse d'attaquer préférant aller guerroyer en Quercy , Périgord et Rouergue . En avril 1214 , les comtes de Foix et de Comminges se réconcilient avec L'Eglise romaine .Pendant ce temps , Philippe Auguste est vainqueur à Bouvines le 27 juillet 1214 et met fin aux velléités anglaises et germaniques .

     En Languedoc le concile de Montpellier de janvier 1215 entame la déchéance de Raymond VI au profit de Montfort . Cette déchéance est confirmée lors du concile de Latran en novembre 1216 malgré les réticences d'Innocent III . Montfort devient comte de Toulouse . Raymond VI est en exil.

     Innocent III meurt le 16 juillet 1216 . Raymond VI et son fils débarquent à Marseille . La Provence lui est acquise , Montfort s'y rend pour le combattre . Raymond VI marche alors sur Toulouse que Guy de Montfort ( le frère de Simon )  pille en septembre 1216 avant que Raymond n'y arrive . Les combats se poursuivent tour à tour en Bigorre puis dans les Corbières ( Peyrepertuse se soumet à Montfort le 22 mai 1217 ) et dans la vallée du Rhône . Raymond VI revient à Toulouse qui s'est soulevée et qui lui est acquise le 13 septembre 1217 . La ville se transforme en camp retranché , Montfort y est de retour en octobre . Le Grand siège de Toulouse commence . Il sera long . Simon de Montfort y est tué le 25 juin 1218 tout comme son frère Guy . Les croisés abandonnent alors le siège . La libération du Languedoc amorcée avec le retour de Raymond VI en Provence s'amplifie . Amaury de Montfort ( le fils de Simon ) a pris la place de son père mais c'est le fils de Raymond VI qui va de victoires en victoires malgré l'aide apportée à Amaury par Louis le fils de Philippe Auguste ( suite à la victoire de Bouvines , le roi de France peut aider les croisés ) . Mais cette aide est vaine , Amaury échoue devant Toulouse en août 1219 et perd peu à peu toutes les conquêtes de son père . Raymond VII triomphe ( son père Raymond VI est mort en août 1222 ) et Amaury de Montfort capitule au pied des remparts de Carcassonne le 14 janvier 1224 . L'hérésie cathare n'a jamais été aussi active mais surtoute les princes occitans ont retrouvé tous leurs domaines et leurs sujets .

 

                                                                  à suivre ...

 

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 05:22

 

334316558

            Illustration de la première de couverture : "Hérétique livré aux flammes vers 1254" ( Archives Nationales - Paris )

 

     Dans cet ouvrage , l'auteur s'attache surtout à approfondir les origines de l'hérésie cathare et à détailler ses rites et traditions .

     Il subsiste peu d'ouvrages dogmatiques écrits par des cathares . Un "Traité cathare" anonyme est attribué par les historiens à Bartholomé de Carcassonne vivant au 13ème siècle . A la même époque , l'italien Jean de Lugio a écrit le "Livre des deux principes" . Par contre les registres de l'Inquisition apportent de précieux renseignements sur le catharisme populaire, ils ont notamment transmis des "exempla" , recueils d'argumentaires écrits à l'usage du peuple par les Parfaits . L'église catholique a également transmis les écrits des controversistes combattant l'hérésie cathare .

     Il existe une filiation entre le catharisme et le manichéisme ( de son fondateur Mani né en 216 ) qui prônait l'existence distincte du bien et du mal ( le dualisme ) , la matière étant foncièrement mauvaise . A la fin du 1er siècle, le gnosticisme s'était répandu , opposant aussi le bien et le mal qui se seraient mélangés provoquant la création du monde où les gnostiques enseignent la connaissance parfaite ( la Gnose ) . La parenté entre les cathares et les bogomiles semble indiscutable . Le bogomilisme est apparu en Bulgarie sous l'impulsion du pope Bogomil à la fin du 10ème siècle sous le règne du tsar Pierre ( 927 - 969 ) . Également basé sur le dualisme , le bogomilisme diffère du catharisme par le rejet des riches boyards . Il prône la pauvreté du clergé , refuse le mariage , la viande et le vin . Le bogomilisme s'est répandu en Europe centrale et du sud . Des rencontres entre dignitaires cathares et bogomiles eurent lieu , notamment en 1167 à Saint - Félix - de - Lauragais . Les invasions turcs du 15ème siècle ont largement contribué à la perte d'influence du bogomilisme , en plus de la répression menée par l'église d'Orient ( peine du bûcher ) .

     Le catharisme est reconnu comme un mouvement chrétien , d'ailleurs les cathares n'ont pas manqué de citer comme preuve de la vérité de leur doctrine des passages de l'Evangile de Saint Jean , de l'Ancien Testament et des écrits de Saint Paul .

     Le dualisme , opposition entre le bien et le mal , est la foi sur laquelle se base le catharisme . Une division en deux courants est à noter . Le dualisme mitigé admet un Créateur universel . Dieu a donc créé le Diable , d'abord esprit bon qui s'est par la suite corrompu et créa la matière . Jésus n'a donc pas pu se manifester dans un corps réel puisque la matière est une création satanique . Les dualistes absolus reconnaissent le principe éternel d'un dieu du Bien et d'un dieu du Mal .

     La civilisation cathare se distingue également dans le midi de la France par le refus du clergé vivant dans un luxe ostentatoire mais aussi son opposition au féodalisme . Le principe de la réincarnation des âmes était admis . Une âme pouvait se réincarner indifféremment en homme ou en femme , en serf ou en noble . L'égalité des sexes et l'égalité sociale a donc favorisé l'expression du catharisme dans toute les classes sociales , y compris auprès d'une partie de la noblesse ruinée par le morcellement des fiefs résultant du partage égal des patrimoines entre tous les fils . A noter que l'occitanie aux 11ème et 12ème siècle a été mise à feu et à sang et pillée par des bandes de routiers ( anciens soldats devenus brigands ) . Le catharisme apporta un peu de sérénité dans cette région mais aussi des moyens de subsistance car les cathares pratiquaient le prêt à intérêts , condamné par l'église romaine .

     Au quotidien , les croyants se référaient aux Parfaits qui avaient atteint un niveau de spiritualité élevé . Ces derniers étaient soumis à une morale extrêmement rigoureuse , vivant dans la pauvreté , ils ne mangeaient pas de viande et ne buvaient pas de vin . Les femmes pouvaient accéder au rang de Parfaites . La principale prière cathare était l'oraison dominicale . Un croyant pouvait affirmer sa foi à chaque fois qu'il rencontrait un Parfait , en pratiquant le melhorament ( une salutation en même temps qu'une prière ) . Les Parfaits dispensaient un unique sacrement , le consolamentum , apposition des mains accompagnée de prières et pratiqué comme baptême spirituel mais aussi à l'intention des mourants . Le mariage n'était pas un sacrement chez les cathares mais un engagement mutuel dans l'égalité des droits . Le catharisme ne reconnait pas l'eucharistie . Les Parfaits étaient aussi nommés "Bons-Hommes" ( ou "Bonnes-Femmes" ) ou "Bons-Chrétiens" .

     Deux grands rassemblements cathares donnent de précieux renseignements sur l'organisation de l'Eglise cathare : en 1165 à Lombers et en 1167 à Saint Félix - de - Lauragais . C'est lors de ce concile de 1167 que sont organisés quatre évêchés cathares occitans ( Albigeois , Toulousain , Carcassès , Agenais ) . Les diacres étaient les représentants de l'évêque auprés des Parfaits et des croyants . Chaque évêque  était assisté d'un fils majeur qui lui succédait et d'un fils mineur appelé à prendre la suite du fils majeur ) .

    Parler du catharisme sans évoquer les troubadours serait un oubli . Cathares et troubadours ont vécu côte à côte pendant plus de deux siècles . Ils avaient les mêmes protecteurs et le même auditoire . Les troubadours ont parfois critiqué l'Eglise romaine dans des poèmes satiriques mais sont surtout connus pour leurs textes et leur musique qui ont vantés l'amour courtois ( ou fin'amor ou fol'amor ) idéal que les cathares n'ont pas régné au contraire de l'Eglise romaine . La croisade contre les albigeois , l'appauvrissement des coures seigneuriales va marquer progressivement le déclin du chant occitan . L'exil vers le nord de la France , l'Espagne et l'Italie mettra fin à cet aspect de la civilisation occitane .

     J'espère que ce résumé donnera envie de lire cet ouvrage de René Nelli dont les explications sont beaucoup plus complètes tout en restant très faciles à comprendre . Un plan très détaillé avec des chapitres et sous-chapitres portant un titre facilite également la lecture et les recherches .

     L'histoire cathare et la croisade sont peu développés , par contre quelques faits marquants sont relatés et analysés à travers des écrits et récits contemporains . Un glossaire des termes cathares , une biographie succincte de Parfaits célèbres complètent l'ensemble . Des extraits d'arguments de controversistes refusant les thèses cathares sont donnés ainsi que des passages du "Livre des deux principes de Jean de Lugio . Quelques pages sont consacrées à l'architecture du château de Montségur dont le long siège (1 an) se termine en mars 1244 par un bûcher où périrent deux cents hommes et femmes .

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 05:11

peyrpertuse.jpg

 

     "Cathare" , ce mot est de nos jours synonyme de lieu géographique , destination de vacances estivales principalement située dans le département de l'Aude . "Pays Cathare" est devenu une association pour le développement du tourisme et une marque commerciale pour la promotion de produits issus de l'agriculture locale .

     Mais "Cathare" est aussi synonyme de religion voire de civilisation , souvent méconnues , qui  se  sont développées dans tout le sud-ouest de la France à partir du 12ème siècle pour disparaître deux cents ans plus tard après une effroyable tragédie .

     J'ai retenu deux livres permettant de connaître le catharisme ( mais d'autres titres sont certainement aussi complets ). Le premier s'attache plus à approfondir  ce qu'a été la religion cathare . L'autre permet de découvrir plus dans le détail l'histoire de cette période dont le fait majeur est une croisade dite "croisade contre les albigeois" ; il est abondamment illustré  , offrant au lecteur un voyage architectural magnifique .  Ces deux ouvrages portent un titre identique et sont très complémentaires :

     1- "Les Cathares"  par  René NELLI , publié en 1984 par les Editions Marabout , ISBN 2-501-0059-5 .

     2- "Les Cathares" ouvrage collectif , conseil historique Anne BRENON , publié en 2000 par les Editions MSM  de Vic-en-Bigorre (65) , ISBN 2-911515-28-5 .

 

                                                                          à suivre  ...

 

Partager cet article
Repost0